ANNOTATIONS OF AN AUTOPSY - Before the Throne of Infection (Siege of Amida/La Baleine) - 29/08/2008 @ 09h29
Ça y est, après le phénomène JOB FOR A COWBOY, les Grands-Bretons tiennent enfin leur buzz deathcore avec ANNOTATIONS OF AN AUTOPSY, un aimable quintet anglais doté, comme il se doit, d’un nom à rallonge qui attisait déjà toutes les convoitises dès la sortie de son mini quatre titres « Welcome to Sludge City ».

Comme son homologue ricain, AOAA fait partie de ces groupes qui ont parfaitement compris qu’une carrière se construisait désormais davantage à la force du clavier qu’à celle des accords. De myspace à Facebook en passant par Purevolume, Blogspot, Youtube ou encore Stickam, AOAA se démène sur tous les fronts pour rameuter un maximum de fans potentiels à sa cause. Et quand ce n’est pas le groupe qui s’en charge lui-même, c’est l’une des Street team ; UK, USA, Australie, Allemagne, Irlande, France, Danemark, pas mal pour un groupe qui ne totalise que deux ans d’existence et un album au compteur.

Y’a pas à dire AOAA sait mener sa barque mais hélas, celle-ci prend la flotte avec l’arrivée de « Before the Throne of Infection ». Comme JOB FOR A COWBOY, AOAA prend le bouillon avec son premier album qui ne parvient pas à se hisser au niveau de « Welcome to Sludge City » et pour cause. AOAA a décidé de rajouter encore plus de death à son métal et de mettre un peu la pédale douce sur ses inspirations hardcore. Le résultat est assez bizarre une sorte de monstruosité hybride qui a le gros son du death metal, les growls abyssaux du death metal, les jolis grouuiiiiik porcins dignes de concours agricole du brutal death, plein de gros riffs death metal mais qui n’est en aucun cas du death metal. En fait AOAA est au death metal ce que le cola Leader Price est à Coca-Cola : un avatar sans saveur.

Certains éléments hardcore ont quand même été galvaudés dans la bataille. Des mosh-part amorphes, une paire de sing alongs qui déboulent comme un cheveu sur la soupe et de breakdowns sans panache viennent agrémenter des titres assez quelconques sur lesquels se pâme la presse d’outre-Manche. Avec, en ligne de mire, l’ambition de faire un disque groovy et accrocheur, le quintette anglais accouche d’un disque mollasson digne de zicos arthritiques.
AOAA a voulu devenir la nouvelle sensation death british en voulant jouer des biscotos mais reste foncièrement deathcore dans l’âme ce qui aboutit à un disque biaisé qui aurait dû être bien meilleur si le groupe n’avait pas voulu rejeter son côté core comme une maladie honteuse. A croire que le groupe s’est davantage appliqué sur l’esthétisme de son vaste merchandising plutôt que sur son travail de composition.

Il va de soi que tout le monde ne sera pas d’accord avec cette vision négative du bestiau et certains tomberont très probablement dans l’arnaque d’un album ronflant d’un groupe qui a troqué son âme pour un deal. Désolé, mais j’ai donné à « Before the Throne of infection » suffisamment d’écoutes pour lui laisser sa chance et n’ai récolté que l’ennui en retour.
C’est pas faute d’avoir essayé pourtant…

http://www.aoaametal.co.uk/ - 266 visite(s)

La page myspace du groupe - 238 téléchargements


Rédigé par : Tonton | 11/20 | Nb de lectures : 11196




Auteur
Commentaire
kurton
IP:194.3.206.16
Invité
Posté le: 29/08/2008 à 10h13 - (60965)
Très juste chronique!!!
C'est vrai qu'on a l'impression que le groupe se demmene plus sur sa promo que sur ses compos.
A ce moment je préfère encore me tourner vers leurs comparses the argent dawn ou postmortem promises. Dans un même genre certes, mais l'attitude plus "hardcore".

drommk
IP:62.210.248.49
Invité
Posté le: 29/08/2008 à 12h30 - (60980)
11/20, ça reste sympa pour une galette aussi impersonnelle. Enfin, c'est toujours mieux que Marcus Aurelius

semtex-carnage
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 20h04 - (60989)
Prout!



kaosworks
Membre enregistré
Posté le: 29/08/2008 à 20h21 - (60990)
Voila, ça s'écoute, mais rien de plus.
11/20 aussi.



Niggurath
IP:77.198.177.230
Invité
Posté le: 30/08/2008 à 14h11 - (61003)
+1 drommk
MArcus Aurelius reste le pire du pire...ad vitam aetrenam...

atrahasis
Membre enregistré
Posté le: 02/09/2008 à 15h53 - (61075)
le myspace ne me donne franchement pas envie d'aller voir plus loin en tout cas...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker