ANNIHILATED - XIII Steps To Ruination (Unique Leader/Season of Mist) - 19/12/2014 @ 07h53
Après avoir tout retourné sur son passage grâce à son EP « Injected » en 2012 (et aujourd’hui épuisé), la formation de la cité des anges sort enfin son premier album fort attendu. Il est vrai qu’on attendait la confirmation de pied ferme, surtout que le line-up a été pas mal remodelé, puisque le second guitariste Robert Fimbres n’a pas été remplacé, et Martin Rygiel a laissé sa place de bassiste à Eric Cohen (qu’on peut entendre aussi dans FLESH CONSUMED). Désormais en trio le groupe toujours dirigé par le chanteur/guitariste Eric Matranga et le batteur Scott Fuller (également présent dans ABYSMAL DAWN, et qui en plus d’avoir produit avec talent cet opus, nous montre ici son vrai niveau, bien loin de l’ennui provoqué par les galettes de son autre combo) nous sort un disque à la fois classique dans sa musique et ambitieux sur le thème général et ses paroles. Celles-ci dénoncent pêle-mêle l’asservissement humain par le travail et la religion, la dénonciation du pouvoir de l’argent, ou encore les sociétés secrètes, les lobbys politiques et pétroliers. D’ailleurs il suffit de bien regarder la pochette (bien qu’absolument hideuse) pour s’apercevoir que tous ces détails y figurent de manière plus ou moins claire.

Pour faire passer son message, le groupe s’est d’ailleurs permis d’inviter quelques célébrités sur cet opus tel Sven de Caluwé d’ABORTED (qui amène son growl si reconnaissable au titre d’ouverture) ou bien encore Monte Pittman (ex-PRONG et guitariste live de Madonna depuis déjà plusieurs années, qui pose un solo sur le petit interlude « Wastelands ») qui ont amené un vrai plus à ce disque. Car musicalement pas de quartier et pas d’intro, là c’est direct dans la face avec « Global Enslavement » qui balance de grosse double ultra-rapide, du blast en veux-tu en voilà, des variations, des breaks, des ralentissements et accélérations, le tout pendant plus de 5 minutes où le growler belge vient également amener sa touche si personnelle et reconnaissable. Pas de répit pour la suite, l’influence et la violence d’HATE ETERNAL ou de CHAOS INCEPTION continuent de défiler pendant presque 43 minutes, entre la tuerie qu’est « Eyes in the Sky » écrasant par sa puissance et ses hammerblast, les très techniques « This Fear I Speak Of » et « Throne of Eternity », les brutaux « XIII Steps To Ruination » et « Eradication Profits » et enfin les courts et radicaux « For the Ignorant » et « Purification ».

Les californiens nous montrent une large palette technique, ne se contentant pas seulement de balancer la purée à fond la caisse pendant des heures, mais sachant poser et aérer le jeu quand il le faut, sans perdre de la puissance ni le fil du morceau. Si ce « XIII Steps of Ruination » est dans l’esprit et dans le son totalement américain et ultra-classique, il confirme cependant haut la main tout le bien que l’EP avait laissé transparaître, et même s’il ne sera jamais un classique du genre il n’en reste pas moins qu’avec un disque bien foutu et bien produit comme cela on est sûr de passer un bon moment et de le réécouter de temps en temps.





Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 9667




Auteur
Commentaire
cava76
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2014 à 18h46 - (115259)
Bagarre !!!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker