AMON SETHIS - Part II : The Final Struggle (Brennus) - 10/09/2014 @ 07h41
Il était une fois un groupe de Metal, passionné d’Egypte ancienne, qui décida d’utiliser son espace d’expression musicale pour narrer moult histoires issues de l’Egypte ancienne... Oui, mais non, il n’y a pas que NILE dans la vie. Alors évacuons d’emblée tout rapprochement avec les Ricains, pour se concentrer sur ce second album des Niçois (qui n’ont pas grand-chose en commun avec la bande à Sanders).

Ambitieux et abouti, cet album est avant tout le fruit du travail de Julien TOURNOUD, ancien chanteur d’HELLIXXIR (Thrash/Death).
Inspiré de l’histoire ancienne de la 7ème dynastie égyptienne (l’une des périodes les plus méconnues de l’histoire ancienne, particulièrement marquée par des troubles socio-politiques), AMON SETHIS nous propose une véritable plongée dans l’univers de l’Égypte ancienne.

Située dans la Première Période intermédiaire de l’histoire de l’Egypte ancienne, près de 700 ans avant le Nouvel Empire (qui est la période la plus prospère et la plus connue de toute l'histoire égyptienne), la VIIème dynastie est marquée par des troubles politiques, où divers rois se déchirent pour le pouvoir : et le pays est déchiré par des invasions et découpé entre le nord et le sud.
C’est cette VIIème dynastie qui portera la triste réputation d’avoir connu ‘soixante-dix rois en soixante-dix jours’, symbole des errements socio-politiques de l’époque.

Suite logique du premier album du groupe, "Part II : The Final Struggle" vous propose une immersion dans cette épopée historique, au travers d’une histoire imaginée par le groupe et prenant racine dans ce contexte historique. Ce second tome poursuit l’histoire entamée sur "Prophecy", telle qu’imaginée par le groupe ; et met en scène la lutte entre le pharaon Amon Sethis et son frère Atevaris pour la renaissance du Dieu Seth, toujours narrée par différents chanteurs/chanteuses.

Non content de donner de la consistance à son projet avec cette thématique parfaitement exploitée, AMON SETHIS a surtout réussi à donner vie à son histoire et à l’Histoire, en respectant les rôles des principaux protagonistes de l’histoire, et en attribuant un chanteur/euse différent pour chaque personnage, à la façon des pièces de théâtre ou des Opéra Metal.
Théâtral est d’ailleurs sans doute le qualificatif qui convient le mieux à ce projet, tant la construction musicale et thématique est vivante et personnalisée.
Le chant, de par ses différents intervenants, fluctue entre différente tessitures, essentiellement axé autour du chant clair, et ponctué de quelques hurlements sporadiques.

Mélodique, orchestral, voire mielleux par moments, "Part II : The Final Struggle" laisse avant tout un grand espace d’expression aux claviers et orchestrations, à la façon d’un KALISIA, la réussite en moins. Non dénué de talent, AMON SETHIS peine cependant à porter son œuvre au même niveau d’harmonie et d’éblouissement que ‘Cybion’.

Les morceaux sont variés, et possèdent tous une caractéristique qui les distinguent des autres, unis cependant par la même volonté d’associer Metal et sonorités orientales ou ancestrales. Si les claviers sont omniprésents, et portent à eux seuls l’aspect mélodique du Metal Prog d’AMON SETHIS, les guitares ne sont pas en reste. Légèrement sous-mixées (ou légèrement en retrait) d’un point de vue sonore, elles prennent parfaitement le relais des claviers, capables d’électriser ou d’apaiser les morceaux.
Les passages acoustiques ou intimistes sont omniprésents, parfaitement intercalés avec les passages plus métalliques.

Pas franchement énervé ni même violent, le Metal proposé par AMON SETHIS est tout à tour atmosphérique, symphonique et progressif, pour un résultat franchement personnel. Les influences majeures ressortent par moments, DREAM THEATER, VANDEN PLAS et ORPHANED LAND en tête, mais sans jamais prendre le pas sur la personnalité du groupe.
L’inconvénient majeur sera évidemment un avantage pour certains d’entre vous : "Part II : The Final Struggle" est une pièce métallique difficile d’accès, qui requerra patience et persévérance pour se laisser apprivoiser.
La dernière pièce de l’album, ‘The Final Struggle’ et ses 25 minutes épiques, sont révélateurs de la musicalité aboutie et de l’ambition du projet. "Part II : The Final Struggle" est sans conteste un album intriguant, voire fascinant, regorgeant de détails et de rebondissements, mais dont la complexité empêche de réellement apprécier le résultat.

Malgré ces qualités évoquées, le seul vrai, gros problème (personnel) est que je n’ai pas du tout réussi à accrocher... Impossible d’entrer dans l’univers du groupe, impossible de m’approprier leur musique. Plusieurs écoutes dans différentes conditions, mais "Part II : The Final Struggle" m’est resté hermétique.
Sans doute trop ‘ouvert’ pour moi, je trouve surtout que l’œuvre manque cruellement de cohésion et de fil directeur. Le projet est très abouti, musicalement et thématiquement, mais reste désespérément inaccessible en raison de sa complexité et de sa diversité...

Album élitiste ? Ou simplement exigeant ?
Si vous aimez le Metal progrssif aventureux et ambitieux, qui sort un peu des chemins battus, tentez donc l’expérience, et venez livrer votre ressenti ici ...




http://www.amonsethis.com/ - 117 visite(s)


Rédigé par : ..::Ju::.. | / | Nb de lectures : 10894




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker