AMERICAN DOG - Neanderthal (Bad Reputation/Socadisc) - 23/07/2014 @ 09h46
Que vous dire de plus sur AMERICAN DOG ? Si vous n'avez pas compris que vous avez affaire au meilleur groupe de hard rock old school américain, c'est que vous n'aimez pas ce genre et que vous pouvez passer à autre chose !

La bête devenu un quatuor (et pas seulement pour que l'illustration de Frazetta corresponde mieux) avec l'adjonction d'un second guitariste, Vinnie Salvatore, nous donne une leçon de plus de rock. Le groupe arrive en restant dans la sphère hard rock à nous proposer une fois de plus un album super varié et super efficace.

On commence l'album avec 2 morceaux heavy rock mid tempo hargneux dont « Who's She Killing », premier single de l'album (sorti en CD 4 titres), avec son duel de guitares. On enchaîne sur du boogie rapide avec l'excellent « Dirty fun », puis on plonge dans du blues rock avec « Sun won't shine » avec son début lent avec beaucoup de slide, jusqu'à une accélération (après 3 min) vers un passage boogie jusqu'à une fausse fin puis une reprise sur de la batterie pour une fin qui reprend la lenteur du début (le morceau dure 7min24). Le morceau-titre est assez rapide avec pas mal de slide et pas mal de percus différentes (dont un triangle ou une clochette), un « Neanderthal » sur le refrain grogné par un ours, on peut parier sur Steve, ledit Steve nous sortant également un superbe solo. « Stuck in the mud » reste dans du rapide pour un hit pêchu de plus dans la disco du groupe. « We ain't gonna not get drunk tonight » est dans le même esprit que « Drank too much » (du premier album) avec le même côté fêtard. Un album d'AMERICAN DOG sans une chanson avec le mot dog dedans n'en serait pas vraiment un, cette fois, ils rendent hommage à Teddy NUGENT en reprenant son « Dog eat Dog » de fort belle manière. « Start to bleed » est un autre de ces titres rapides et pêchus. L'album se termine sur un autre passage bluesy avec « Devil inside » mais un blues très sombre et qui se paie même le luxe de ralentir et de s'empoisser, en prenant le temps de ses presque 7min30 pour poser cette ambiance sombre.

Encore une fois nos clébards de Columbus nous proposent un album vrai et varié, dans la tradition mais pas monolithique avec comme de coutume de superbes parties de guitare d'un Steve Theado certainement libéré par son camarade Vinnie à la 2nde six-cordes. Comme je le dis à chaque chronique d'un album du groupe (et ils sont généreux en sorties) ne passez pas à côté de ce génial groupe à la disco parfaite !

http://www.americandog.us - 137 visite(s)

'Dirty Fun' entre autres - 132 téléchargements


Rédigé par : Papy Cyril | 17/20 | Nb de lectures : 11364




Auteur
Commentaire
zozo
Membre enregistré
Posté le: 23/07/2014 à 09h49 - (112890)
Pour une fois, pas une pochette hideuse! :) Rien que pour ça...

CROM
IP:90.52.40.175
Invité
Posté le: 31/07/2014 à 11h43 - (113041)
Normal, comme dit dans la chro, elle est du maestro FRANK FRAZETTA (1928- 2010,rip)qui a dynamité la vision de CONAN dans les 70's et j'aime ce groupe qui ne s'est jamais pris la courge en choppant le melon.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker