AMEN RA - Mass IIII (Consipracy) - 18/11/2008 @ 09h21
A la sortie de "Mass III" en 2005, AMEN RA, c’était encore le "Neurosis belge", l’incarnation flamande de la tendance lourde et lancinante américaine dans laquelle pas mal de groupes œuvraient déjà : chez nous, c’était Dirge ou Overmars, en Suisse, c’était Zatokrev, au nord, c’était les corons. Et puis à force de concerts sublimés par des projections vidéo fascinantes et un frontman totalement hanté par sa musique, AMEN RA est devenu un groupe qu’on ne pouvait plus ignorer, se hissant avec la lenteur et l’entêtement que sa musique porte au côté des grands pontes du style.

Si le triumvirat "Cult of Neurisis" et sa nébuleuse se sont progressivement détournés de leurs penchants primitifs pour explorer des horizons autrement plus vastes, AMEN RA semble avec "Mass IIII" persévérer dans la démarche opposée et incarner la tendance la plus ascétique de ce courant : un son rèche, des structures simples en empilement de riffs ressassés, des arrangements discrets, une batterie minimaliste scotchant sous les 100 bpm, pas d’effets, pas de pirouettes rythmiques, juste une masse, un torrent de boue noire continu à recevoir dans la tronche.

Play. Une ligne fantomatique de longues notes froides serpente entre les pas d’une batterie prédatrice, la basse monte comme une menace… "Silver Needle Golden Nail", magnifique pièce de huit minutes qui résument ce que seront les quarante autres de cet album : une lourde reptation vers la tombe, l’idéale retranscription spirituelle d’une descente dans l’enfer de Dante. "Mass IIII" développe un metal mystique à l’image de son artwork, mortuaire, tout en nuances de noir, le chant fragile et sous-mixé de Colin H. Van Eeckhout se débat dans un flot de riffs plombés, tantôt monotones et ternes, tantôt épiques, des riffs et un chant sur le fil du rasoir qui rappellent à bien des égards le "Celestial" d’ISIS ("Razor Eater") en beaucoup plus dépouillé. Créateur d’une atmosphère suffocante, ce décharnement constitue en même temps un grand point faible: extrêmement homogène et linéaire, cet album repose sur une recette simple, voire facile, qui ne parvient pas tout le temps à tromper son monde, et sur ses six morceaux (interlude "Terziele" excepté), deux souffrent de la redondance de "Mass IIII"… et deux morceaux ("Le Gardien des Rêves", "Aorte…") ça fait quand même un quart d’heure. AMEN RA évolue en circuit fermé et montre un côté monomaniaque fatiguant qui se retrouve jusque dans son side project KINGDOM.

Dans la droite lignée de "Mass III", ce deuxième album marque une émancipation plus nette de ses aînés tout en y renvoyant encore largement. Malgré ses faiblesses, "Mass IIII" confirme AMEN RA comme référence dans le petit monde du sludge/alternatif/post hardcore/metal (faudra qu’on pense à nommer cette scène correctement un jour), espérons que le groupe survive au départ de son guitariste Vincent Tetaert qui a déjà provoqué l’annulation de toutes les dates à venir, et qu’il se survive à lui-même en élargissant son passionnant mais restreint horizon.

http://www.churchofra.com/ - 266 visite(s)

Myspace - 447 téléchargements


Rédigé par : Gloria Lewis | 14/20 | Nb de lectures : 11449




Auteur
Commentaire
pearly
Membre enregistré
Posté le: 18/11/2008 à 09h26 - (64485)
l'album que je préfère, et nettement.
je n'ai toujours que vaguement apprécié Amen ra, que j'ai toujours vu comme un excellent élève, notamment des 2 premiers Cult of Luna, parfait dans son devoir de recrachage de leçon mais largement perfectible question personnalisation du son.
Puis petit à petit, entre autres parce que beaucoup d'autres prennent le parti de se poser, ou je ne sais quoi, la patte Amenra finit par prendre forme, à force d'insistance sur ce qu'ils savent faire.
Mass IIII est probablement comme les autres, sauf qu'il est nettement plus radical. D'ailleurs, Amenra commence à devenir un des groupes maîtrisant le mieux les "codes" de cette scène, et le son de cet album, monstrueux, en fait une machine de guerre.
Bref, j'adore, ça m'a surpris.



jolie
IP:192.100.116.142
Invité
Posté le: 18/11/2008 à 09h41 - (64488)
la chro... me donne enfin d'écouter tiens...

Dixie Whiskey
Membre enregistré
Posté le: 18/11/2008 à 10h15 - (64491)
je ne connais pas bien ce groupe mais faut vraiment que j'me penche là dessus, les extraits et la chro' m'ont bien donné envie!!

juj
Membre enregistré
Posté le: 18/11/2008 à 10h56 - (64494)
un mix de la chro et de l'avis de pearly pour bibi
j'ai toujours snobé ce groupe, son nom et ses artworks clichesques au possible, et cette sortie m'a bien humilié
fuck les passages planants
vive le deltaplane au-dessous du niveau de la mer



Déhà
Invité
Posté le: 18/11/2008 à 11h23 - (64496)
Chronique qui va bien avec ce que j'en pense, mes compatriotes sont très bons maaaais je trouve Mass III bien supérieur.



Crown_Me
Membre enregistré
Posté le: 18/11/2008 à 12h08 - (64498)
Bon bah mix de la (bonne) chronique, et des avis Pearlo-Jujesques. Je me reconnais dans leurs artworks à tomber, leur univers, leur démarche "on va te mettre la tête dans un sac", et dans la voix hurlée qui tape fort dans la vénèritude. Mais de l'autre côté les riffs sont trop squelettiques pour en imposer, les compos trop dépouillées pour pouvoir installer une ambiance malgré le son qui a grossi, et quand bien même j'arrive à y rentrer très laborieusement, y'a un passage clair qui dabarque et qui leur sied comme une couille dans le pâté. J'ai toujours vu vanter leur noirceur, leur côté radical à l'opposé de tous ces groupes qui injectent du post-rock à leurs compos, mais au bout du compte j'en ressors souvent déçu, pourtant c'est pas faute d'avoir insisté. "Vive le deltaplane au-dessous du niveau de la mer." ha ha ha, punchline en Or, mais qui résume surtout on-ne-peut-mieux mon point de vue sur le sujet.






Eti.N//SAW
Membre enregistré
Posté le: 18/11/2008 à 13h46 - (64504)
J'adore ce groupe, et cet album est vraiment très bon, ce groupe est aussi vraiment poignant en concert, a voir!



canicule
IP:90.1.12.52
Invité
Posté le: 18/11/2008 à 18h12 - (64515)
Les paroles des morceaux sont écrites, mais elles sont cachées dans le packaging, sauras-tu les retrouver ?

auofprospect
IP:94.111.205.154
Invité
Posté le: 19/11/2008 à 00h02 - (64523)
Cet album est clairement moins bien que Mass III pour moi. Il y a eefctivement cette noirceur en moins malgré ce côté toujours aussi énervé.

Je suis d'accord avec Crown me quand il parle "de riffs trop squelletiques". En effet,
comparé à Mass III où l'ambiance était plantée dès les premieres secondes grâce à cette prod. crade qui est était du meilleur effet. Là la sauce ne prend pas si ce n'est avec le très beau "razoreator" la faute à une conjugaison de la prod trop claire et de riffs moins travaillés.

Néanmoins, je ne m'en fais pas pour eux et je suis sur qu'ils vont vite effacer ces quelques erreurs.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker