AMBERIAN DAWN - Circus Black (Spinefarm/Season of Mist) - 22/06/2012 @ 08h52
Avec trois albums en trois ans, entre 2008 et 2010, on peut dire qu’AMBERIAN DAWN n’a pas fait les choses à moitié. Cette cadence infernale a néanmoins fini par payer puisque les Finlandais se sont progressivement imposés comme une valeur montante de la scène power metal symphonique à chanteuse. Mais comme toute médaille a son revers, on a pu reprocher au sextette une certaine redondance dans ses dernières sorties. Souvent qualifiés à leurs débuts de NIGHTWISH-like, les poulains de Spinefarm Records reviennent en force avec un quatrième opus synonyme de changement dans la continuité.

Circus Black présentant un line-up renouvelé pour moitié, on pouvait légitimement s’interroger quant à la capacité des Finlandais à poursuivre leur ascension. Fort heureusement, les membres historiques de la formation, à savoir le claviériste Tuomas, la chanteuse Heidi et le guitariste Kasperi, ont su gérer avec brio cette situation pour le moins inconfortable. Que les fans se rassurent donc, ils trouveront sur ce nouvel album tous les éléments caractéristiques de la musique d’AMBERIAN DAWN. Il ne fait cependant aucun doute que le temps de gestation plus long qu’à l’accoutumée de Circus Black a été salvateur pour ce groupe qui commençait déjà à tourner en rond au bout de trois disques, malgré d’indéniables qualités et un professionnalisme à toute épreuve…

Alors que le mixage et le mastering, respectivement attribués à Teropekka Virtanen et Mika Jussila (Finnvox Studios), ne souffrent d’aucun défaut, il convient avant tout de souligner le remarquable travail d’interprétation dont peuvent se prévaloir la mezzo-soprano Heidi Parviainen, en constante progression, ainsi que ses camarades instrumentistes, impressionnants de maitrise, notamment sur l’instrumental « Rivalry Between Good And Evil ».

Si tous les titres tiennent la route, on soulignera quand même le départ sur les chapeaux de roue de ce Circus Black. Le morceau éponyme, qui ouvre l’album, constitue à lui seul une petite leçon de heavy symphonique comme on aimerait en entendre plus souvent : du AMBERIAN DAWN pur jus (avec son lot de chœurs majestueux et d’orchestrations savamment dosées), mais bien plus abouti que ce à quoi les Finlandais avaient pu nous habituer jusqu’alors. « Cold Kiss », qui voit apparaitre un guest de renom en la personne du vocaliste Timo Kotipelto est un hit évident, qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler un certain…STRATOVARIUS. Quoi de plus normal, après tout ! Pourtant, le « tube » de cet album est incontestablement « Crimson Flower ». Avec son refrain entêtant, ses parties de claviers imparables (on notera au passage la participation de Jens Johansson) et ses arrangements soignés, ce morceau pourrait bien devenir à terme le « Nemo » (NIGHTWISH) du sextette finlandais. Parmi les moments forts du disque, on retiendra également le très catchy « I Share With You This Dream » ou le plus speed « Lily Of The Moon ».

Plus matures, davantage travaillées et variées qu’auparavant, les compositions de Circus Black montrent que le groupe a bien franchi une étape importante dans sa carrière. Ce nouvel album d’AMBERIAN DAWN s’impose en fin de compte comme l’une des très bonnes surprises de l’année en matière de heavy symphonique. Un véritable tour de force puisque l’on sait que la partie était loin d’être gagnée d’avance.

http://www.amberiandawn.com/ - 114 visite(s)

Myspace - 76 téléchargements


Rédigé par : up the irons | 16/20 | Nb de lectures : 11356




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker