AMARANTHE - Massive Addictive (Spinefarm/Universal) - 07/11/2014 @ 08h22
Ce 3ème album d’AMARANTHE, prétendument « massivement addictif » de par son titre, attendu par ses millions de fans, se révèle comme :



Non je déconne.
Mais quand même.

Je suis un chroniqueur Metal, sortez-moi de là !

Inutile de présenter AMARANTHE qui a déjà les faveurs de bon nombre de crevards qui surfent sur VS de par les attributs physique de sa chanteuse Elize Ryd. Déjà à ce niveau-là ça coince pour moi. Je la trouve même pas belle. Elle me fait parfois penser à Anne-Claire Coudray, et je n’ai rien de particulier contre le joker de Claire Chazal, mais elle n’est pas franchement à mon goût. Et puis il est paradoxal de parler de TF1 pour un groupe qui pratique, comme nous avons pu l’étiqueter dans nos anciennes news, du M6 Metal. Décrire ça plus précisément et professionnellement relève presque de la gageure tant je me retiens pour ne pas partir dans des qualificatifs scatologiques. AMARANTHE représente la forme extrême du Metal mainstream, calibré, calculé, pop, artificiel, je pense qu’il est difficile de faire pire. Sur une base «« mélodeath »»/metalcore/electro-metal/metal à chanteuse, le groupe a tout édulcoré, tout transformé en tas de sucre, du sucre bien dégoulinant qui a fondu sous la grosse prod bien lisse. Du SONIC SYNDICATE au carré croisé avec une sorte de NIGHTWISH/WITHIN TEMPTATION futuriste, du LACUNA COIL meets BLOOD STAIN CHILD qui aurait au passage repiqué le pire d’IN FLAMES de la période pré-Sounds Of A Playground Fading, ou transformé du SCAR SYMMETRY en pop-rock de teenagers. Et j’en passe…

Concrètement, cela a donc donné naissance à un Metal plutôt énergique blindé d’électro en mode techno/trance bien putassière, avec des refrains en chant féminin, des refrains en chant féminin, des refrains en chant féminin doublé de chant clair masculin, des couplets gueulés, des couplets à chant clair masculin et aussi des refrains en chant féminin. Du produit hyper formaté qui n’a aucune direction musicale, aucune singularité de composition, juste l’ambition de faire du tube « metal » archi catchy pour faire craquer les metalleux jeunots ou les japonais. Si SONIC SYNDICATE avait eu son propre début de carrière avant d’être transformé en machine à fric par Nuclear Blast, AMARANTHE lui a été créé dès le début pour faire du chiffre, des vues youtube, des salles à remplir. Du Metal synthétisé en laboratoire selon un cahier des charges bien précis. Tout le contraire de l’intégrité chère au metalleux old-school et underground, le contraire du Metal bio, du Metal du terroir, du Metal qui s’est façonné patiemment avec les années, les répètes au garage, la tournée des bars et les démos autoproduites pressées sur CD-R. Etonnant alors que dans le line-up on retrouve tout de même des musiciens qui ont roulé leur bosse dans des formations de mélodeath honnêtes (NIGHTRAGE, CIPHER SYSTEM, SUBMISSION, THE ARCANE ORDER). Ce sont pourtant eux qui ont formé à la base, sous le nom AVALANCHE, ce produit aseptisé et commercial qu’est AMARANTHE.

Alors d’accord, vous me direz que c’est tout de même bien fait pour le genre (encore heureux), que c’est bien produit (encore encore heureux), que les riffs basiques font leur office (encore encore encore heureux), que les gars maîtrisent leurs rythmiques et leurs solos (encore encore encore encore heureux) que le côté électronique est cohérent (encore encore encore encore encore heureux), que la chanteuse a tout de même une bonne voix et que ses accompagnateurs masculins font bien le taf (encore encore encore encore encore encore heureux), et que pris pour ce que c’est c’est du bon Metal mainstream qui se laisse écouter : plus question d’être heureux là je vous arrête tout de suite. Non mais c’est quoi ce truc putassier, rétrograde, débile et insupportable ! Ce n’est pas parce qu’il y a des riffs «« mélodeath »» croustillants par paquet de douze et que les refrains sont « accrocheurs » que ça fera du bon Metal même mainstream. AMARANTHE est un produit artificiel tellement exagéré dans l’aspect calibré que ça en devient consternant. Amaranthe et The Nexus ne faisaient qu’aligner les pseudo-hits complètement interchangeables qui ne font que capitaliser sur les chants, surtout les refrains et encore les refrains. Une structuration couplet-refrain-couplet-refrain-refrain, des riffs, de l’électro, et emballez c’est pesé. Avec un ensemble qui frôle parfois le ridicule ou le dépasse allègrement, avec des trifouillages techno-trance minables, des lignes de chant et intonations plus proches de la pop-r’n’b que de l’habituel Metal à chanteuse style WITHIN TEMPTATION post-The Silent Force ou DELAIN, le tout entouré de riffs «« mélodeath »» et de chant hurlé tellement forcés qu’ils sonnent juste obligatoires parce que, tout de même, c’est du Metal que veut faire AMARANTHE hein…

Pour Massive Addictive, on reprend donc les mêmes (à l’exception du hurleur qui a été changé mais doit toujours se sentir bien seul) et on recommence : et hop, voilà 12 nouvelles « compositions » de Metal garanti 100% édulcorant. Par rapport à ses précédents (hum) « efforts », AMARANTHE pousse encore plus son aspect électronique et à certains moments, BLOOD STAIN CHILD n’a qu’à bien se tenir. Ça passerait si c’était du second degré ou si le groupe était réellement japonais, mais malheureusement ce n’est pas le cas… Les effets se font sentir dès "Dynamite" qui sous couvert de sonner moderne, sonne surtout hyper kitsch. Le break blip-blip à chants clairs nous fait déjà facepalmer, et les riffs «« mélodeath »»/metalcore sont peut-être efficaces mais surtout particulièrement stériles. Et ensuite vas-y que AMARANTHE te fait péter le dancefloor Metal avec ses nouveaux singles que sont "Drop Dead Cynical" (du RIHANNA Metal ni plus ni moins) et "Trinity" (au refrain trop épique mais au final nullissime, qui détruit l’effort des couplets qui ont pourtant quelques arguments). La suite s’enfonce dans le kitsch avec des morceaux pitoyables comme "Massive Addictive", "Digital World", "Unreal" ou encore "Skyline" croisant le pire du Metal à chanteuse et le pire du mélodeath moderne conjugué en sus à de la techno/trance miteuse. Avec toujours ce petit côté « je répète la recette de composition dont l’efficacité a été prouvée scientifiquement » qui rend la plupart des morceaux interchangeables. Parfois, mais parfois seulement, AMARANTHE sort de sa robotisation pour livrer des morceaux plus pêchus et « agressifs » ("Danger Zone" grâce au chant hurlé dominant et malgré son refrain rose bonbon, "An Ordinary Abnormality" qui rappelle les formations d’origine des membres du groupe), mais aussi, et hélas, pour livrer des sortes de power-ballads bien évidemment encore plus sucrées que le reste ("True" (sic), "Over and Done" digne du NIGHTWISH avec Annette Olzon c'est-à-dire le pire, pareil pour le final "Exhale" qui sonne surtout comme une repompe d’un morceau comme… "Amaranthe").

Puisqu’on est entre nous je propose une nouvelle étiquette pas maranthe pour AMARANTHE : celle de « Metal pour mineurs ». Car oui, je me demande comment peut-on apprécier pareille chose quand on a plus de 18 ans et qu’on a un certain bagage en termes de musique Metal. Traitez-moi de sale trou si vous voulez, mais il est difficile de nier que ce groupe a été créé dans le seul but de satisfaire les exigences d’un certain public et de lui vendre de la soupe, un public qui n’est certainement pas celui qui écoute du swedeath old-school, du doom psychédélique ou du Black atmosphérique allemand. Si AMARANTHE est votre petit plaisir coupable, grand bien vous en fasse, mais moi j’en prendrais pas même pour un dollar, j’ai certainement pas envie que ces morceaux risibles me restent en tête. Si quelques riffs «« mélodeath »» valent leur pesant de cacahuètes, de même que le chant hurlé, ça ne représente qu’environ 17,5% de l’intérêt de la musique d’AMARANTHE qui se concentre plus sur ses foutus refrains catchy plus dignes du Top 50 ou de l’Eurovision que du meilleur du Metal à chanteuse. Donc autant écouter du vrai mélodeath moderne dans ce cas, quelque chose de lavé de toutes les exagérations d’AMARANTHE placées sous le signe du mainstream et du commercial, comme si on essayait de convertir des fans de TOKIO HOTEL ou ONE DIRECTION à un semblant de Metal. L’effort est louable, le résultat est hélas abominable pour nos oreilles habituées à du Metal un tant soit peu extrême. On est certes pas dans le cœur de cible mais on peut tout de même constater les quelques tares que traîne AMARANTHE, qui assure peut-être dans son genre mais au prix d’énormes fautes de goût et de facilité calculée à tous les étages. A la limite je pourrais danser comme un débile sur cet espèce de Dance-Metal à deux balles, mais la japaniserie ou le second degré n’ont pas cours ici. Ne m’étant pas plus que ça intéressé à AMARANTHE avant d’accepter de chroniquer cette horreur kitsch et aseptisée qu’est Massive Addictive, je crois que je tiens ici mon nouveau running gag pour remplacer BLOOD STAIN CHILD, dont son Epsilon sonne désormais comme un chef d’œuvre à côté de cette effroyable galette de Metal en sucre.

« That’s a massive pile of addictive shit. » Pr. Malcolm.



http://www.amaranthe.se - 174 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 07/20 | Nb de lectures : 11048




Auteur
Commentaire
macnkas
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 09h06 - (114558)
Quelle critique constructive, ça fait peur :-) J'ai 36 ans, j’écoute du métal extrême (black, death, doom) depuis plus de 20 ans, et pourtant j'aime bien Amaranthe (alors bon ok plus les 2 premiers albums que cela lui la effectivement).
C'est effectivement très pop, très commercial (bien que je ne sois pas sur qu'ils vendent des masses d'album), et pas super original, mais ça s’écoute bien, la partie mélodeath est plutôt bien foutu et les refrains accrocheurs.
Bref chacun ses gouts, mais plutot que de faire des références à Rihanna, Tokyo hotel ou One direction (celui fallait aller le chercher loin quand meme), dis tout simplement que c'est pas ta tasse de thé, point.

Gruik
IP:92.103.157.28
Invité
Posté le: 07/11/2014 à 09h13 - (114559)
Ce qui me dérange un peu est l'affirmation "un fan de metal ne peut pas aimer ça".

Mais le fan de metal a aussi le droit d'aimer ce qu'il veut, de l'electro, de la muusique classique et même du rap !

Amaranthe a pour ambition tout simplement de joueur une zik simple et accrocheuse, peu importe l'étiquette qu'on lui fout dessus. C'est un peu agaçant de toujours ramener les débats à "mais c'est pas du vrai metal gnagnagna, un bon Dark Tranquility, voilà ce qu'il faut !".

Cet album n'est certes pas un chef d’œuvre et ne fera pas forcément date mais il est bien plus agréable (à mon sens) que ce que la chronique laisse paraître.

Et merci de ne pas réduire les japonais à des dégénérés accro à l'Eurodance^^

Will
IP:86.209.254.246
Invité
Posté le: 07/11/2014 à 09h26 - (114561)
On ne fait pas ce reproche à Pain...

JTDP
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 09h35 - (114562)
100% d'accord avec ZeSnake. On sent le truc calibré à des kilomètres ! L'idée de faire du metal mainstream n'est pas une mauvaise chose (chacun fait bien ce qu'il veut...) tant que c'est fait avec sincérité. Mais là franchement j'ai plus l'impression d'avoir un boys band metal devant les yeux qu'autre chose.

Je ne comprends pas comment des groupes comme In Flames ou Pop Evil peuvent se prendre autant de fions quand des groupes tel qu'Amaranthe sont appréciés...

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 09h41 - (114563)
Ce début de kronik! Ha ha ha!



ennemi juré
IP:93.14.83.72
Invité
Posté le: 07/11/2014 à 09h56 - (114564)
Par curiosité j'ai écouté deux titres et c'est vraiement dégueu et indigeste.
Putain, de la dance - r'nb - pop mes couilles (tout ce qui me répugne), avec une touche d'indus-electro metal commercial.
Non sérieux c'est horrible tout ce mélange. Ca n'a pas de sens. C'est quoi le projet?!!!

Tout à fait d'accord avec la chro.
Un style générique complètement formaté pour 11/12 ans.

PS: "Interdit au plus de 18 ans".

dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 10h06 - (114565)
j'applaudi chaudement cette magnifique chro :)

quel courage d'écrire autant de choses sur un groupe si pathétique qui aurait dû s'arrêter au 1er album ( ou ne jamais voir le jour ^^ )

je me rappelle leur 1er clip qui était une franche rigolade, au moins c'est déjà ça

"je crois que je tiens ici mon nouveau running gag pour remplacer BLOOD STAIN CHILD, dont son Epsilon sonne désormais comme un chef d’œuvre à côté de cette effroyable galette de Metal en sucre" J'ADORE :p



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 10h25 - (114566)
C'est vrai que c'est particulièrement insupportable ce truc ... ça ferait presque passer SONIC SYNDICATE pour quelquechose d'écoutable ...

C'est hyper calibré, et ça l'est tellement qu'on sait quand les breaks et refrains vont arriver, le tout avec ce côté surproduit et synthétique ...

Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 14h07 - (114579)
Et quand le synthé tique...

^^

Maxgrind
IP:2.8.14.39
Invité
Posté le: 07/11/2014 à 14h57 - (114582)
J'ai lu la chro (très bonne d'ailleurs) jusqu'au bout et je me suis dit "Est-ce que le Serpent n'exagère pas un petit peu, même si je sais déjà que c'est de la merde"...

Résultat, j'ai décidé de me farcir les deux extraits...

Non, ce n'est pas exagéré. C'était un viol auditif.

BON SANG, mais qu'est-ce que c'est de la merde!

schrissse
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 15h17 - (114585)
Du métal pour mineur : Je n'aurais pas dit mieux.
Scatologiquement c'est pire que chier sur une gerbe immonde.

gothenburg
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 15h23 - (114586)
En même temps le guitariste qui a monté le groupe a juste fait parmis les meilleurs albums de lhistoire du power mélodique et pourtant ces oeuvres restent relativement confidentielles (avec dragonland sur astronomy notamment).

Donc faut pas s'étonner que ce genre de projet arrivent après une telle déception commerciale, si les gens aiment la merde, faut bien leur en donner. tout le monde met de l'énergie à chier sur des groupe qu'ils n'aimerons jamais, mais où sont ces mêmes personnes pour donner de l'attention là où il y mérite d'en avoir? Astronomy aurait dû s'être écoulé à des centaines de milliers d'exemplaires...

bon appétit donc.



Deadheads
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 15h46 - (114587)
Mademoiselle Deray, je n'écrirais rien sur ce disque c'est une merde !!!



Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 16h26 - (114591)
Après (ré)écoute des deux morceaux, je ne trouve pas ça si insupportable que cela, finalement (sauf le chant clair masculin)... Par contre, je ne suis pas fan du tout... C'est pas mon trip...

Chronique sympathique à lire cependant (et puis, fallait pas reprocher à celle du dernier Slipknot d'être trop courte... ou inexistante... ;)). Et l'étiquette "metal pour mineurs" me semble tout à fait juste. Je verrais bien Amaranthe chez Disney...

Bon, par contre, je ne cautionne pas les remarques sur les Japonais... ;)





darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 17h38 - (114593)
burp... j'ai momi sur la pompom girl....



schrissse
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2014 à 18h37 - (114595)
Je partage un peu l'avis de gothenburg. Faut dire qu'on est dans l'ère des crétins et de la merde culturelle à grand échelle.

Diefod
IP:81.66.177.103
Invité
Posté le: 08/11/2014 à 09h49 - (114605)
Certes c'est insipide, même pas quelques filles bien bandantes à mater dans les clips (au moins ils ont la décence de ne pas être allé jusque là).

Le pire c'est qu'ils se sont mis à plusieurs pour faire ça...



Fredo
IP:80.12.59.101
Invité
Posté le: 08/11/2014 à 20h10 - (114612)
Schrissse t'as un peu tendance à oublier que toi aussi ce que tu fais c'est de la merde intersidérale pour capitalistes grassouillets

schrissse
Membre enregistré
Posté le: 10/11/2014 à 09h17 - (114639)
Non non j'oublie pas. Mais je suis le meilleur pour faire cette merde.



Gilles
IP:80.12.35.133
Invité
Posté le: 11/11/2014 à 13h24 - (114675)
Tu es le meilleur pour faire de la merde avec une batterie électronique à la David Guetta et un chant inspiré des pires groupes de metal core à mèche ?? C'est possible oui :-) :-)

Mais amaranthe aussi sont les meilleurs pour faire leur merde
Donc si ça te plait pas, casse toi

schrissse
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 22h14 - (114701)
De ton point de vue tu as surement raison. Mais vu tes comparaisons, il est clair qu'on doit pas utiliser les même cotons tiges.



DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 13/11/2014 à 17h30 - (114715)
Monsieur Gothenburg à fait la meilleur chronique de ce disque.
Après, de la merde certe...mais c'est pas pire que d'autres boozes.
C'est le reflet du commerce actuel simplement.
C'est moche mais dans ce contexte c'est une réussite.


sniper666 non connecté
IP:92.132.250.4
Invité
Posté le: 23/12/2014 à 10h14 - (115274)
Je pense que le plastique de la vocaliste au demeurant irréprochable fait bcp a l’intérêt du groupe.


sniper666 non connecté
IP:92.132.250.4
Invité
Posté le: 23/12/2014 à 10h24 - (115275)
quand je relis la chronique du premier amaranthe paru sur le VS, le verdict est globalement le meme et pourtant c'est pas le meme chroniqeur.


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker