ALKALOID - The Malkuth Grimoire (Autoproduction) - 18/08/2015 @ 08h19
Il y a un an (tout pile au moment où je rédige cette chro si l’on se fie à la date de notre news, je vous jure que c’est un hasard total), Hannes Grossmann et Christian Muenzner ont annoncé leur départ d’OBSCURA. Un véritable séisme pour ce groupe qui était très vite devenu une référence en termes de Techno-Death moderne. Les deux gaziers n’auront pas mis beaucoup de temps à rebondir dans un nouveau projet, fondé avec des amis musiciens avec qui ils ont collaboré de longue date dans NONEUCLID ou encore et tout simplement pour le projet solo de HANNES GROSSMANN. Fondé dans la foulée de l’annonce du chamboulement chez OBSCURA, ALKALOID (qui fait directement penser à "Paranoid Alkaloid", premier morceau du Metatheosis de NONEUCLID) regroupe donc cette fine équipe du Metal extrême allemand, entre Black raffiné et Death technique : Morean de DARK FORTRESS (chant), l’inévitable V.Santura du même groupe qui n’est cependant que producteur ici, et bien sûr Linus Klausenitzer (basse) qui est toujours chez OBSCURA et a participé aux efforts solo de Muenzner et Grossmann. Reste alors l’invité surprise, Danny Tunker, guitariste chez ABORTED et ex-GOD DETHRONED et PROSTITUE DISFIGUREMENT… mais aussi ex-live pour SPAWN OF POSSESSION, groupe où officie… Christian Muenzner. La boucle est bouclée, reste à savoir (hormis DARK FORTRESS qui est à part) ce que deviendront les autres projets solo et NONEUCLID (qui en réalité n’a plus rien enregistré depuis 8 ans), ALKALOID semblant être le résumé et le croisement de tous les projets présents et passés des musiciens présents dans cette aventure.

Donc quand des musiciens de DARK FORTRESS, OBSCURA, NONEUCLID et HANNES GROSSMANN se retrouvent ensemble, que font-ils ? Facile, du mélange entre DARK FORTRESS, OBSCURA, NONEUCLID et HANNES GROSSMANN. Il n’y a ici pas vraiment de grande nouveauté à signaler hormis quelques surprises, tout est typique de ce qu’ont fait Morean, Christian, Linus et Hannes dans leurs groupes et projets respectifs. Notons également que ce collectif semble vouloir évoluer à une échelle d’autoproduction, tout comme pour les albums de HANNES GROSSMANN et CHRISTIAN MUENZNER, on est donc loin de Relapse, Century Media et même Blood Music. The Malkuth Grimoire, album ambitieux de 73 minutes pour un groupe qui se présente comme « la formation progressive la plus extrême », se rapproche assez du The Radial Covenant de HANNES GROSSMANN dans l’absolu, dans cette faculté de piocher dans le Death et le Black sous couvert de technique et de progressivité. Mais on retrouvera tout autant des touches d’ambiances à la DARK FORTRESS (leurs deux derniers albums), des fulgurances techniques héritées d’OBSCURA et un goût pour l’expérimentation utilisé par NONEUCLID, lavé des accès Thrash et des éléments trop avant-gardistes. Tout ceci est tellement typique du touché de ce que font ces musiciens depuis plusieurs années qu’on pourrait tout simplement dénommer leur style du « Alkaloid Metal », tant le projet ALKALOID semble avoir été fondé pour regrouper en un seul groupe le style des 4 allemands (5 avec V.Santura, 6 avec Tunker), très personnel et finalement reconnaissable entre mille.

Le mort d’ordre de The Malkuth Grimoire semble tout de même être « pro-gres-sif ». Car si Christian, Hannes, Linus et Morean ne se renouvellent pas, ils vont tout de même oser quelque peu, et ALKALOID se pose comme un projet ouvert où chacun peut laisser libre cours à ses envies, sans s’enfermer dans le Black ou le Techno-Death, à la manière d’un NONEUCLID mais dans un style plus classique dans l’absolu. Cet album s’offre même un départ intriguant avec "Carbon Phrases" où, après un départ avant-gardiste, nous découvrons un chant clair tout à fait maîtrisé, prenant, touchant même. ALKALOID laisse ensuite exprimer sa verve progressive, à grands coups de solos léchés et de travaux d’ambiance à la guitare, mais ALKALOID est aussi « extrême » et des passages plus lourds et sombres sont là pour le prouver. On retrouve tous ces éléments pour "From A Hadron Machinist", où les allemands montrent donc leur science pour créer un Metal très progressif (mention spéciale à la magnifique intro acoustique) et sombre, où des accès techniques à la OBSCURA/SPAWN OF POSSESSION se font entendre de même qu’un chant clair à la CYNIC. The Malkuth Grimoire finit toutefois par se révéler comme assez contrasté, en témoigne "Orgonism" qui démarre en mode prog’ calme et aéré avant de devenir de plus en plus Metal, avec un esprit « à tiroirs » qui rend ce genre de composition musicale résolument progressive. Un esprit progressif qui finit par exploser pour les 4 parties de "Dyson" (probablement un hommage au célèbre concepteur d’aspirateurs), formant un long morceau blindé d’expérimentations à la guitare (et aux claviers), Morean y est au meilleur de sa forme, se révélant être un chanteur de talent d’ailleurs, tout ceci étant suivi sans pause du morceau-titre qui se révèle très tranchant et technique voire Thrash, le moment le plus « Metal » de l’album finalement. Enfin, tout peut se résumer au final "Funeral for A Continent", avec 12 minutes très bavardes, très mélodiques aussi, mais aussi 100% progressives.

Si ALKALOID tente de prendre les bases des actuels/anciens groupes de leurs membres pour proposer une mixture ultra progressive, les « influences » finissent fatalement par ressortir, ainsi "Cthulhu" semble tout droit être sorti du dernier DARK FORTRESS, qui aurait cependant invité Christian Muenzner pour poser quelques leads techniques fulgurants, et "Alter Magnitudes" lui n’aurait pas fait tache sur le Omnivium d’OBSCURA, même le chant est à l’avenant ! Tout ceci est un peu hors-sujet car le reste de ce qui est proposé sur The Malkuth Grimoire se suffit à lui-même, en dépit de quelques longueurs ("From A Hadron Machinist", "The Malkuth Grimoire", "Funeral for A Continent"), ce qui est le jeu pour un album aussi long. Rien de surprenant donc quand on a écumé les projets présents et passés de ces allemands, mais pour ce premier album d’ALKALOID ils se sont tout simplement lâchés dans une configuration très progressive (mention spéciale au délire jazzy "C-Value Enigma"), à la manière du Metatheosis de NONEUCLID mais dans un style moins avant-gardiste et original, moins personnel pourrait-on dire, mais les styles épars de The Malkuth Grimoire font justement la personnalité du groupe de par le touché de leurs musiciens. Inutile de dire que si vous aviez aimé Metatheosis et l’album solo de HANNES GROSSMANN, que le BM à la DARK FORTRESS vous parle et que la technique héritée d’OBSCURA ne vous insupporte pas, ALKALOID vous ira à ravir. Il faut donc adhérer à l’univers du collectif Muenzner-Grossmann-Klausenitzer-Morean(-V.Santura), qui est presque unique désormais et ce projet a été fondé pour l’entériner, il faut juste que ALKALOID leur permette d’exprimer quelque chose de plus fignolé encore, The Malkuth Grimoire étant surtout un résumé de tout ce que les allemands savent faire, mais dans un esprit très progressif qui rend cet album assez riche et un minimum intéressant à défaut d’être totalement abouti ou révolutionnaire.




Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 7966




Auteur
Commentaire
cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 18/08/2015 à 10h55 - (117540)
Pépite ! 8/10



The Quebekers
IP:74.56.188.2
Invité
Posté le: 18/08/2015 à 18h39 - (117544)
Un superbe album que j'ai acquis dès sa sortie et que j'écoute régulièrement. Les musiciens sur ce disque sont tous au top.

Black Comedon
IP:89.93.4.176
Invité
Posté le: 18/08/2015 à 22h59 - (117549)
Je le trouve frais cet album, du métal bien foutu avec une ambiance général qui me rappelle les expérimentations de Grip Inc. Technique sans être démonstratif c'est une réussite qui aurait méritée une meilleure note.

Schrissse
IP:77.146.7.76
Invité
Posté le: 19/08/2015 à 21h38 - (117565)
Bonne chronique pour un album vraiment excellent ! Hormis quelques vocaux pas vraiment intéressant sur "Alter magnitude" (qui est pourtant un des morceaux que je préfère) j'aurais mis un bon 18/20 !

Blob
IP:195.244.164.245
Invité
Posté le: 03/09/2015 à 14h18 - (117753)
J'aime beaucoup! Technique sans en foutre partout (mais attention ça reste du très haut niveau) et assez varié. ça reste quand même dur de se l'envoyer d'une traite mais j'y reviens régulièrement.

Zen
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2015 à 19h06 - (117969)

Le titre met en appétit, miam !!! M'a l'air tout bon, ça, bonne surprise !!!


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker