ALICE IN CHAINS - The Devil Put Dinosaurs Here (Virgin) - 10/06/2013 @ 08h22
ALICE IN CHAINS est revenu en 2006 avec William DuVall en « remplacement » du très regretté Layne Staley (mort d'overdose en 2002). Ils ont tourné quelques années avant de se décider à composer du nouveau matériel sous cette formation, et à sortir leur premier album sans Layne au chant, « Black gives way to blue » en 2009.
Pour ma part, cet album avait été une bonne surprise. Staley est évidemment irremplaçable, mais les compos de ce disque étaient de qualité, et les trois membres restants d'AIC ont fait le bon choix avec DuVall : un chanteur (également guitariste) qui possède un timbre de voix suffisamment proche de Layne pour lui rendre justice en live (même s'il ne possède pas ce truc si particulier qu'avait son prédécesseur), sans être non plus un clone vocal de Staley.

Quatre ans après BGWTB, ALICE IN CHAINS revient avec un nouvel album : « The devil put dinosaurs here ». Et malheureusement le fan de la première heure que je suis tire la gueule à l'écoute de ce nouveau AIC. J'ai beau le réécouter encore et encore, rien n'y fait, cet album est décevant.

Les gars d'ALICE IN CHAINS ont refait appel à la même équipe que pour le précédent opus, à savoir Nick Raskulinecz à la production et Randy Staub au mixage. Ce qui fait que le son de ce nouvel album est exactement le même que celui d'avant.
Mais là où le bât blesse vraiment c'est qu'on a globalement l'impression d'avoir avec « The devil put dinosaurs here » un copier-coller de « Black gives way to blue », mais en moins bien.
L'effet de surprise n'est forcément plus là mais au-delà de ça, la qualité moyenne des compos de ce nouvel album est décevante. Petite précision : Jerry Cantrell en est encore une fois le principal compositeur.

Le disque commence avec deux morceaux, « Hollow » et « Pretty done », linéaires et déjà entendus maintes fois chez AIC. Heureusement « Stone » remonte un peu le niveau, avec ses bons riffs et son refrain plutôt entêtant (même si, là aussi, assez convenu pour du AIC).
« Voices » vient aérer ce début d'album, mais le résultat reste quand même bof bof. Le groupe retrouve enfin son meilleur niveau avec le morceau-titre, clairement LA meilleure chanson de cet opus. Une intro quasi orientale, un riff lancinant (on croirait entendre un chant de baleine), un refrain accrocheur, une structure riche. Et puis ces paroles! « The devil put dinosaurs here. Jesus don't like a queer. The devil put dinosaurs here. No problem with faith just fear. »
Le titre suivant, « Lab monkey », est pas mal du tout. Intéressant au niveau rythmique (limite jazzy), avec le retour de la talk-box (remember « Man in the box ») et sur lequel on entend ENFIN un peu DuVall chanter seul sur les couplets.
Car c'est de là aussi d'où vient le gros sentiment de linéarité et de déjà entendu de ce disque : les chansons sont systématiquement doublées vocalement, avec Cantrell en voix principale et DuVall qui fait l'harmonie derrière (qui plus est toujours le même genre d'harmonies). D'ailleurs ce nouvel album ne fait que confirmer ce qui était déjà le cas sur le précédent : le nouveau chanteur d'ALICE IN CHAINS est en fait Jerry Cantrell, pas William DuVall. Car c'est bien Cantrell qui se charge de la grande majorité des voix sur ce nouveau disque.
Une manière de préserver l'esprit originel du groupe sans doute, mais ça donne aussi l'impression qu'AIC est devenu le Jerry Cantrell Band en quelque sorte. Sachant que ce dernier a sorti deux (très bons) albums solo en 1998 et 2002.
Un titre comme « Low ceiling » en est l'exemple frappant : c'est du pur Jerry Cantrell en solo, mais en moins inspiré (malgré un superbe solo de guitare).
« Breath on a window » n'amène, elle aussi, rien au schmilblick (malgré quelques jolies mélodies vocales) et donne encore une fois l'impression d'écouter des morceaux interchangeables, avec une collection de riffs typiques d'AIC usés jusqu'à la corde. La ballade « Scalpel » n'a rien de spécial, rien de marquant, alors qu'AIC (et Cantrell en solo) a pourtant toujours excellé dans ce domaine.
Il faut attendre « Phantom limb » pour enfin ré-entendre un morceau qui se détache du lot, avec ce riff sortant un peu de l'ordinaire, et cette lourdeur Sabbathienne qui fait penser à l'atmosphère de « Dirt » (1992). Pareil pour « Hung on a hook », le morceau suivant (où l'on entend là aussi un peu DuVall chanté seul sur les couplets, wouhou!), qui comporte notamment de belles parties de guitare. Ce mid-tempo mélancolique rappelle d'ailleurs l'esprit de l'album éponyme (1995).
Et TDPDH se termine bien avec « Choke », une jolie ballade, avec un refrain qu'on retient, et des guitares soyeuses.

Car c'est là le principal défaut de cet album, on a beau l'écouter, on en retient pas grand chose. Ce qui est dû à des compos globalement peu inspirées. Et six bons morceaux sur douze (le disque est long en plus : 67 minutes), ce n'est évidemment pas suffisant.
Vous l'aurez compris, « The devil put dinosaurs here » est une déception. Qui nous pousse à nous poser la question suivante : pourquoi persister à continuer sous ce nom-là si c'est pour ternir l'héritage du groupe? Car ALICE IN CHAINS avec Layne Staley n'a jamais rien sorti de moyen. Cher Jerry Cantrell, ne serait-il pas plus honnête de revenir à ta carrière solo? D'autant que tes deux opus solo étaient de meilleure qualité (et plus riches) que ce nouvel album du ALICE IN CHAINS 2.0. La question reste posée.


Rédigé par : Stéphane | 12/20 | Nb de lectures : 14573




Auteur
Commentaire
Madrigal
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 08h50 - (107808)
perso super déçu aussi, les singles sont bons et je m'attendais au mieux mais l'album complet ne me passionne vraiment pas, c'est anodin... à voir en concert...



TheUgly
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 09h31 - (107809)
Cet album est loin d'être immédiat, d'où l'impression qu'il n'y a rien de mémorable. Pour ma part, je trouve cet album dans la continuité du précédent mais plus abouti. Il y a vraiment du génié dans certains morceaux, une réelle adéquation avec notre temps tout en sonnant Alice In Chains.

Effectivement, il faut attendre la 2ème partie de l'album pour que les parties chantées ne soient plus en permanence à 2 voix et ainsi mieux profiter du timbre de W. Duvall.

Alice In Chains propose des enregistrements très arrangés, très travaillés et peu immédiats... Mais toujours très ambitieux.

Bref, cet album m'a plu.



RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 10h12 - (107810)
Je suis très fan de l'album précédent mais celui là me pose un peu problème... Les première écoutes ont été assez convaincantes pour moi, le problème étant qu'on se lasse très très vite des différents morceaux tant ceux ci sont répétitifs. Chaque titre est basé sur un ou deux, voir trois quand le groupe se sent d'humeur progressive, donc forcément on en a assez vite fait le tour. Je reproche également aux parties de chant d'être composée selon une formule, une recette, qui marche certes bien, mais qui finit par lasser à la longue.
Alors oui, il y a de bons titres, ça tourne, c'est agréable, mais de là à le faire tourner en boucle... 3-4 écoutes et on passe à autre chose.
Par contre les 4 premiers titres vont casser la baraque en live, ça ne fait aucun doute !



RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 10h13 - (107811)
J'ai oublié un mot dans mon texte : "riff" ^^

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 10h25 - (107812)
Déception également. En accord avec la kro (sauf pour les dernières lignes, car après tout s'ils veulent faire de la musique ensemble et sortir ça sous le nom d'AIC, je ne vois pas où est le problème, pour moi ça sonne comme du AIC).
Super enthousiaste à l'annonce de ce nouvel album car ayant énormément apprécié le précédent, mais là, c'est l'ennui intégral (ou presque). Album trop long, des titres largement dispensables, rien de nouveau, tout cela a été déjà été fait par le groupe précédemment et en mieux (comme le dit justement la chronique), c'est linéaire, pas de moments forts (sur le précédent, je voyais bien 2 titres un peu faiblards mais contrebalancés par des passages énormes). Bref, je me fais chier.

Yaz
IP:82.127.86.239
Invité
Posté le: 10/06/2013 à 12h44 - (107814)
Bon album pour moi. Mais effectivement ça fait vachement Degradation Trip, tout comme BGWTB. Faudrait utiliser Duvall plus souvent en fait.

fabu
IP:83.134.36.105
Invité
Posté le: 10/06/2013 à 15h03 - (107815)
Mitigé pour cet album qui m'a accroché moins que son prédécesseur comporte quand même d'excellent titres comme " choke " "hung on a hook " the devil put dinosaurs here......
Un peu d'accord avec la chronique ,il y a du déjà entendu sur d'autres titres mais qui pour 2-3 d'entre eux seront bien efficace en live . Pas mauvais mais sans doute l'album le plus faible de la discographie.

leatherface
IP:82.240.220.89
Invité
Posté le: 10/06/2013 à 15h05 - (107816)
moi j'adore , c'est du pur alice in chains, en tant que fan bas du front j'en demande pas plus!

albatard
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 16h21 - (107820)
Très bon pour moi, mais malheureusement les morceaux sont souvent trop longs...et quelques remplissages sur la fin. La comparaison avec Degradation Trip me semble vraiment justifiée en tout cas!



Nekobibu
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 16h35 - (107822)
Pas encore écouté, mais au vu de la chronique et des commentaires, mon cœur est brisé. :'(

TheUgly
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 16h54 - (107823)
Petite précision par rapport à l'interprétation de Stéphane d'un chant de baleine sur "Dinosaurs...". En fait c'est un son de guitare dont l'intention est de rappeler un son de dinosaure, en rapport avec le titre du morceau. C'est un petit effet plein de génie qui démontre aussi à quel point la composition et les arrangements sont subtils.

Voilà, ça me chiffonait ;-)

TheUgly
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 17h06 - (107824)
Petite précision par rapport à l'interprétation de Stéphane d'un chant de baleine sur "Dinosaurs...". En fait c'est un son de guitare dont l'intention est de rappeler un son de dinosaure, en rapport avec le titre du morceau. C'est un petit effet plein de génie qui démontre aussi à quel point la composition et les arrangements sont subtils.

Voilà, ça me chiffonait ;-)

Stéphane
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 19h05 - (107825)
@TheUgly : comment sais-tu le genre de son que les dinosaures pouvaient émettre? :)

RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 19h25 - (107826)
@The Ugly & Stéphane : C'est un barrissement de diplodocus (le dinosaure californien !) pour être précis !

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 21h03 - (107827)
hahahahaha

assez d'accord avec la chro' et le com de general mono ci-dessus, l'album n'est pas mauvais mais très moyen pour du AIC qui avait fait un sans faute jusque-là

par contre je trouve la fin de "breath a new window" énorme


TheUgly
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 22h03 - (107829)
@Stéphane: Je suis vieux ;-)

DYING-ANGEL
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 22h22 - (107830)

absolument pas d'accord avec la chro. excellent album pour ma part meme si moins bon que black gives way to blue



totoro
IP:88.176.81.60
Invité
Posté le: 11/06/2013 à 13h11 - (107836)
Je suis partagé avec cette chronique. J'aime beaucoup cet album dont tous les morceaux possèdent un petit quelquechose (solo, refrain...) qui les emmènent bien au-dessus de la mêlée Rock/Metal. J'admets cependant que la chanson éponyme, "Hung on a hook" et "Phantom Limb" sont vraiment exceptionnelles et rendent le reste du disque un peu plus quelconque (enfin, façon de parler...). Je trouve dommage, comme pas mal d'autres personnes visiblement, que Cantrell ne laisse pas plus intervenir Duvall au chant. La prestation de ce dernier sur "Hung..." est superbe et son timbre possède plus de chaleur et de profondeur que celui du guitariste. Je pense que ce disque aurait été encore meilleur si le chant avait été réparti diféremment... mais bon, aujourd'hui, Alice In Chains est plus que jamais la créature de Jerry Cantrell, et j'en viens au point qui m'étonne le plus. Pour moi, "The devil put dinosaurs here" est dans la droite lignée de "Black gives way to blue", le son, les compos assez longues, le riffing beaucoup plus sec qu'au temps de Staley. Or, je trouve que ces composantes sont clairement un prolongement de la carrière solo de Cantrell, et surtout de Degradation Trip, qui est par ailleurs un fabuleux double album à la longévité incroyable. Je suis surpris que l'on voit d'un coup "The Devil..." comme très influencé par les Degradation Trip, alors que c'était déjà très très largement le cas avec "Black gives way to blue"...
Pour autant, les 2 derniers Alice In Chains demeurent d'excellents albums, assez éloignés des 3 premiers longs studios, mais le plaisir de voir le nom Alice In Chains toujours d'actualité, avec des concerts toujours fabuleux, me contente largement et je ne trouve que du positif à dire de cette reformation. J'espère juste que William Duvall aura plus de place à l'avenir dans le processus créatif du groupe (hé oui, le tellurique "Phantom Limb", c'est lui!)!

totoro
IP:88.176.81.60
Invité
Posté le: 11/06/2013 à 13h14 - (107838)
"Qui les emmène" plutôt...désolé d'avoir enfoncé un clou de plus sur le cercueil de maître Capello. Sinon, "The Devil put dinosaurs here", c'est un bon 16/20 pour moi!

Kloug
IP:93.0.96.25
Invité
Posté le: 11/06/2013 à 18h39 - (107844)
Un album que je prend plaisir a ecouter mais comme d'autres, j'ai davantage l'impression d'entendre un album solo de Jerry Cantrell qu'un album d'AIC.
Et c'est un peu étrange d'avoir recruter un si bon chanteur pour qu'au final on ne l'entende pas tant que ça.

Zadig
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2013 à 02h32 - (107956)
@totoro : +1000




CaptainIgloo
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2013 à 21h32 - (108058)
"Car c'est là le principal défaut de cet album, on a beau l'écouter, on en retient pas grand chose".
Pour ma part, bien au contraire, j'ai de suite scotché à la plupart des morceaux. Je trouve, à l'instar de totoro, qu'on retrouve toujours la p'tite mélodie qui va bien, le chant écorché qui emporte, l'ambiance qui sublime le morceau.
Mention très bien de "Voices" à "Hang on a Hook".



Lemmy
IP:84.100.233.144
Invité
Posté le: 15/07/2013 à 16h53 - (108249)
Très bon disque!! Belle surprise

Deathcotheque
Membre enregistré
Posté le: 01/01/2015 à 21h24 - (115330)
Cet album est pour le moment le meilleur qu'Alice In Chains nous ait offert. Tous les ingrédients sont là, savamment dosés: je pense sincèrement qu'il s'agit de l'album le plus abouti de leur carrière. A côté, "Black Gives Way to Blue" fait figure de brouillon qui a permi d'en arriver à un album si bon & authentique.



Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 11/08/2015 à 16h09 - (117509)
J'ai repassé la galette dans mes cages à miel récemment... j'avais abandonné l'album suite à une déception post "Black Gives Way to Blue" et finalement c'est une tuerie, peut être le défaut de cet album est-il d'être sortie trop tôt après un retour au sommet artistique...
Un album flanby pour ma part puisqu'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker