ALASKAN - Despair, Erosion, Loss (Alerta Antifascista, Moment Of Collapse) - 03/04/2014 @ 08h01
Historiquement parlant, Ottawa est intéressante. Pour le reste, cette cité canadienne est une ville fantôme, brusquée par des conditions climatiques extrêmes qui rendent sa population casanière, et une bureaucratie qui la rend sérieuse et coincée. Elle n’est pas le terrain le plus favorable pour pondre Despair, Erosion, Loss, pièce de sludge trendy et urbain accompagnée de post hardcore, où ses auteurs, de jeunes barbus tatoués, appliquent les poncifs du genre à la lettre.

Emballage
Je reconnais volontiers que la pochette soit réussie, en relation étroite avec son titre et son contenu musical (photo tirée de La Maison Grand Georges, en Belgique). L’intérieur de cette demeure dévastée par le temps qui passe réplique à cette facette âpre et désenchantée de la musique déployée par le trio canadien. Sa production est balancée et efficace, même si donner un peu plus de poids à la batterie n’aurait pas été de trop. De toute manière, je suis indulgent sur les productions, qui répondent selon moi à une époque, un budget et surtout des choix d’artistes, et que je ne devrais pas remettre en question.

Composition et exécution
Ce sludge urbain est moderne, dans une version post-hardcorisante et atmosphérique. Beaucoup de changements de tempo et de superpositions de sons ; assez fortuit pour un trio ; où ils sautent d’un style à l’autre, avec élégance certes, mais sans forcément ravir autre mesure, et surtout en enfonçant quelques portes que d’autres ont déjà ouvertes. Le songwriting est bon, composé de structures construites progressivement, à faire tournoyer intelligemment leurs riffs. Tristement, ils ne me portent pas davantage, même si tout est bien exécuté, chacun maîtrisant clairement son instrument mais de manière scolaire et peu personnelle. Rien n’est mémorable, rien ne rend cet opus indispensable.

Émotions et atmosphères
L’ambiance est celle d’un dimanche après-midi gris en plein centre-ville, morose et nonchalant. Tu y croises des cheveux courts la clope au bec, des gens marqués par les excès de la veille, les détritus qui volent, tu erres sans but précis, le vent frisquet t’oblige à remonter ton col et te couper davantage de ce qui se dessine autour de toi. Rien n’est très engageant ni motivant. Mon émotion première serait une forme de résignation, telle la pochette le suggère. Le combo sait développer des ambiances pesantes et intéressantes, les belles pièces instrumentales m’évoquant ces amères émotions, que les parties chantées, trop clichées, ne savent malheureusement pas maintenir.

Originalité
L’originalité n’est pas synonyme de réussite. Mais reconnaître instantanément un artiste après quelques secondes doit être le leitmotiv pour n’importe quel groupe ambitieux et orgueilleux. Après avoir inséré Despair, Erosion, Loss dans ma platine, les deux petites bombes de Tombs se sont rappelées à mon bon souvenir. Mais c’est bien sous forme de duplicata du très bon Funeral Mouth de Planks que je rapprocherai cette galette : même énergie, même modulation de voix, même tempo, même atmosphère austère, même orientation tendance et contemporaine, même riffs et patterns. Il faut avouer que cela est déconcertant, voire désagréable. Aussi correct soit-il, revoir un film déjà vu n’a définitivement plus la même saveur. Ce sentiment de redite ne cesse d’hanter chaque écoute et annihile toute extase.

Un poil moins convaincante que leurs précédentes sorties, Alaskan réchauffe un plat que j’adore, mais sans me réveiller les papilles. Même si nombreux sont les passages intéressants, les canadiens apportent une touche trop peu personnelle, préjudiciable pour un troisième album. Rien ne me pousse à revenir sur Despair, Erosion, Loss. Comme aurait dit une professeure de ma tendre adolescence : « Elève qui peut mieux faire ».





Rédigé par : Bras Cassé | 12,5/20 | Nb de lectures : 11458




Auteur
Commentaire
..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 04/04/2014 à 22h01 - (111635)
J'aime bien ta kro, Bras Cassé, elle est simple mais expressive, et super cool à lire.

Musicalement, pas ma came....



Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 06/04/2014 à 04h35 - (111656)
Merci Ju.

Avec un peu de recul, cet album n'apporte vraiment pas grand chose. Et puis, vu en concert, et meme la c'etait assez moyen.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker