AKRIVAL - Vitriolic (Pictonian) - 26/08/2008 @ 09h27
Après la sortie du premier mini de Sael l'année dernière, il était intéressant de voir où le jeune label Pictonian Records allait mettre ses pataugasses par la suite. Les goûts de son géniteur n'en sont que plus clairs après la dépose sur les étals du second opus du groupe allemand Akrival. Chez Pictonian, on semble aimer son black technique et mélodique.

Fondé en 1994 sous le nom Apostasy, Akrival enchaîne les démos jusqu'à son premier album autoproduit Enigmas of the Contradictory Nature. Trois ans plus tard, c'est donc sur la côte est de l'Atlantique que les germains vont aller chercher leur contrat pour propulser leurs trois quarts d'heure de véloces mesures.

Comme annoncé plus haut, Akrival est adepte d'un black metal qui change de forme au fil des secondes. Insaisissable, le quintet troque ses rythmiques aussi vite que ses musiciens. La formation a en effet connu trois changements depuis l'enregistrement de l'album à l'été 2007, dans la logique de son line-up chaotique où seul subsiste un membre fondateur, à savoir le guitariste et compositeur Caron.

Les neuf titres sont majoritairement des développements entre 4 et 5 minutes, une musique à tiroirs qui ne vous laissent pas le temps d'aller pisser. C'est sûr, on n'est pas chez Drudkh et toute envie de vous rendre au frigo pour chercher une bière vous coûtera une perte de repères. Mais si vous aimez les enchaînements de dingues avec des rythmiques qui ne tiennent pas en place et si vous savez reconnaître un travail intensif de deux semaines pour apprendre chaque compo, vous serez clients.

Dans sa débauche de notes, Akrival perturbe rythmiquement son auditeur sans lui faire subir une musique qui dépasse réellement les standards. L'album reste très appréhendable pour qui s'en donne la peine et on est loin des expérimentations sonores des derniers DSO ou Abigor. Mélodiquement, Akrival reste dans le pré carré qui a été piétiné par la scène germanique depuis des années, même si bien peu d'espaces sont réservés à la respiration chez cet Anata du black. Par contre, l'opus est propre, énergique et impeccable. Rien ne dépasse dans son exécution. Boche, du travail de pros.

Dommage qu'il manque quelques instants de flamme noire. Les titres sont bien ficelés, mais l'ensemble s'écoute d'un bloc, sans laisser déborder une compo. Ou ne serait-ce qu'une rythmique qui retiendrait fortement l'attention. Vitriolic ne comporte pas de titre brûlot, hélas, et c'est peut-être là son plus gros défaut. Hormis ce détail qui empêche le fol emballement, rien à redire.

Akrival présente un black progressif qui séduira les jeunes amateurs de technique et de vitesse sur l'autobahn, mais qui n'intéressera pas les fantômes en quête d'ambiances sombres. S'inscrivant à contre-courant de la vague plus old school qui sévit, les Allemands tirent leur épingle du jeu avec un opus bien fait qui envoie bien la purée.


http://www.akrival.de - 207 visite(s)

Trois extraits sur le MySpace du groupe - 272 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 15/20 | Nb de lectures : 10357




Auteur
Commentaire
Submeat
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2008 à 13h48 - (60846)
Caron (guitar)
Scarog (vocals)
Borisshk (drums)
Naahmah Ash (bass)
Vincent (guitar)

Vincent c'est pas evil comme nom !!
Sinon,moi qui ne suis pas un grand amateur de black,j'ai trouvé ça sympa mais je trouve qu'il manque un je-ne-sais-quoi pour que ce soit réellement percutant .

invité désobligeant
IP:86.221.102.216
Invité
Posté le: 26/08/2008 à 23h46 - (60867)
"c'est donc sur la côte est de l'Atlantique que les germains vont aller chercher leur contrat"

Ouest plutôt. Oui, comme la série.

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2008 à 07h08 - (60871)
Ben non, l'ouest c'est les US.
Les feuilletons ont une mauvaise influence sur les invités désobligeants.

invité désobligeant
IP:86.221.102.216
Invité
Posté le: 27/08/2008 à 09h41 - (60874)
Ah, tu veux dire le rivage ouest, pas la côte.

Lord Orgazmo
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2008 à 14h31 - (60906)
Une chose qui me frappe à l'écoute des titres sur myspace : quasiment aucune variation dans le chant
du coup ça me refroidi un peu, dommage le reste de la zik a l'air très bien fichu

Deliverer Of Faith
Membre enregistré
Posté le: 27/08/2008 à 18h31 - (60915)
Technique et bien fichu, ça c'est clair. Le tout semble manquer un petit peu d'âme, mais pourquoi pas ?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker