AKELDAMA - Everything Beautiful (Autoproduction) - 29/10/2013 @ 07h33
Le genre Djent, c’est un spécialiste de l’arlésienne. Prenons par exemple ce premier album d’AKELDAMA, annoncé depuis plus d’un an (avec révélation du nom et de la pochette qui, miracle, n’ont pas changé en cours de route). Et à force de traînasser, ces groupes vont finir par rater le coche. On n’a pas beaucoup entendu reparler du premier album de MONUMENTS par exemple, arrivé après toute la vague Djent qui a démarré en 2010 avec le premier album de PERIPHERY. AKELDAMA, formé (justement) en 2010 (avec un nom probablement inspiré du premier album de THE FACELESS), s’est fait remarquer en 2011 avec son excellente démo trois titres. Le premier album, Everything Beautiful, lui aura été repoussé à grands coups d’annonce facebook genre « on cherche un label », « …six mois sans news… », « bon en fait notre album sortira en septembre en autoprod ». Mais bon, voilà enfin la bête pour un groupe qui va tenter de se démarquer dans le petit monde ouvert du Djent.

Monde ouvert car les écoles sont multiples, entre les fofolleries de PERIPHERY, les atmosphères de TESSERACT, les MESHUGGeries torturées à la VILDHJARTA et les emprunts plus ou moins importants au Deathcore. S’il s’inscrit plutôt dans la première catégorie, AKELDAMA bouffe finalement à tous les râteliers : PERIPHERY, MONUMENTS, le Sumeriancore (BORN OF OSIRIS notamment), le Deathcore à clavier genre MAKE THEM SUFFER, le Deathcore progressif, THE BLACK DAHLIA MURDER, quelques MESHUGGeries et TESSERACTeries… venez venez, il y a de tout. Il prédomine tout de même un Djent dynamique, bien équilibré entre plans complexes et assauts typé Deathcore plus lourds, avec la particularité du groupe qui sont les ambiances au clavier plutôt que des bidules typé « Post ». La prod est bonne même si les cadors du genre ont fait mieux (bon, les claviers sonnent bien, c’est déjà ça). C’est accrocheur et ça pulse, on imagine bien les gratteux se trémousser dans tous les sens ou faire du bon gros headbang deathcore synchronisé selon les passages. Enfin, le chant est également parfaitement dosé entre vocaux deathcore rauques, chant crié blackisant et chant clair. Par contre le chant clair, beaucoup vont devoir faire l’effort : il faut imaginer Spencer Sotelo de PERIPHERY qui essayerait d’imiter Elliot Coleman, en plus maîtrisé certes mais en plus aigu encore. Ça va crier à la gayness ou à l’insupportable ; perso je trouve qu’il passe très bien mais chacun ses goûts. Enfin, si pour vous le chant clair est dispensable dans le Djent, passez votre chemin.

"A New Beginning" pose bien les bases de cet Everything Beautiful d’une durée de 52 minutes. AKELDAMA y met en place ses riffs, ses lignes de chant et ses ambiances au sein d’un morceau d’ouverture très entraînant. On reste dans cet esprit pour les très bons "Still Heart" et "Apotheosis", qui alignent les plans Djent bien couillus. Particularité d’AKELDAMA, le tout est aéré par des interludes pas indispensables mais qui permettent de bien se plonger dans leurs atmosphères. Et le tout est porté par la voix claire d’Andrew Zink qu’il faudra bien vite adopter pour apprécier l’art d’AKELDAMA. Mais après ce début d’album finalement classique AKELDAMA va jouer avec les contrastes en assombrissant son propos. Le plus mid-tempo "Into Infernus" évoque presque un VILDHJARTA deathcorisé, et les vocaux blackisants se pointent en force. Morceau brillamment complété par l’excellent "Shadow of An Entity" qui introduit une ambiance assez sournoise grâce aux lignes vocales, aux claviers nocturnes et aux riffs directs très percutants. Une partie centrale d’album vraiment marquante, précédant une suite qui repart dans le Djent classique style « PERIPHERY avec des claviers », mais les morceaux proposés demeurent excellents. "A Seed of Hope" se pose comme un croisement entre du (bon) MAKE THEM SUFFER et MESHUGGAH avec du chant clair, "A Glimpse of Perfection" est superbe et entraînant, "Love Forever Threaded" propose des compositions plus simples et "Everything Beautiful" clôt l’album du même nom tout en atmosphères.

Attendu après sa démo de 2011, AKELDAMA sort avec Everything Beautiful un des meilleurs albums de Djent de 2013. Il n’y a rien d’original dans le fond mais la forme est réussie, mélangeant avec brio la quasi-totalité des courants Djent. C’est déjà un tour de force et AKELDAMA a sur cette base les moyens de mettre tout le monde d’accord. Il y a toujours un truc par-ci ou par-là qui fait que l’album ne fera pas l’unanimité (je suppose que le chant clair sera décrié), mais force est de reconnaître que tout y est et est arrangé avec brio. Après le raté de Gnosis de MONUMENTS (qui va pouvoir se rattraper avec son nouveau chanteur, Chris Barretto d’EVER FORTHRIGHT), voilà un concurrent crédible à PERIPHERY qui se permet même d’aller chasser sur les terres de VILDHJARTA et BORN OF OSIRIS au passage. Dommage que Basick Records n’ait pas posé ses guêtres là-dessus plutôt que de pousser sur CIRCLES (qui, avis perso, est un groupe de Djent totalement générique et dispensable), mais AKELDAMA a livré un excellent album qui, j’espère, ne devrait pas le faire se perdre dans les limbes de l’autoproduction.

http://www.facebook.com/AkeldamaMusic - 182 visite(s)

Bandcamp - 79 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 14906




Auteur
Commentaire
Meridian
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2013 à 13h35 - (109715)
Chro bien rédigée et détaillée, plaisante à lire (comme toujours).

Je me souviens des commentaires sur une newz (album en stream) où tu disais justement que tu avais kiffé, et que c'était pour toi l'un des meilleurs (le meilleur ?) albums djent de l'année.

Moi je n'avais pas du tout accroché, ça devient une habitude.

Je retiendrai (i) "AKELDAMA bouffe finalement à tous les râteliers", (ii) "Il n’y a rien d’original dans le fond" et (iii) "mais la forme est réussie" ; je suis entièrement d'accord avec le (i) et le (ii). La forme, quant à elle, ne m'a pas conquis.

Je dois reconnaître que je n'arrive pas à m'enlever du crâne que c'est du taf micro-ondé qui devient de plus en plus difficile à avaler, les uns ayant commencé à pomper MESHUGGAH il y a plusieurs années, avant de se pomper les uns sur les autres quand le répertoire suédois s'est trouvé vide... et en définitive c'est impossible pour moi d'écouter un album du genre - Periphery mis à part ! - sans me défaire de tous ces préjugés.

Par exemple je trouve le nouvel EP de GLASSCLOUD absolument insupportable, tellement le plagiat de MESHU est flag. Quoi ? J'exagère ? Allez donc lancer l'écoute. Rien que le morceau éponyme mériterait d'être traîné devant les tribunaux...










ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2013 à 16h12 - (109719)
Honnêtement, le djent ça devient comme le thrash, il faut arrêter d'y chercher de l'originalité. pourtant chaque groupe est bien différent des autres, à chaque fois que j'en écoute un nouveau ça me fait penser à plein de trucs mais jamais à un nom précis qui aurait été repompé... les ingrédients sont les mêmes, mais chaque groupe a sa propre recette avec des dosages et des temps de cuisson différents. j'y trouve facilement mon compte, même si il y a pas mal de déchet... mais Akeldama fait partie des meilleurs.

idem pour la 'repompe' de Meshuggah, je ne trouve pas que Glass Cloud repompe plus Meshuggah qu'un autre. on peut plutôt parler de djent lourd. désolé de te le dire mais en 2013, déclarer encore et encore que le djent repompe Meshuggah c'est un peu dépassé... Une fois pour toutes, Meshuggah est une base pour ces groupes, la grande majorité a ensuite brodé dessus. je ne vois vraiment pas où il y a du plagiat. on pourrait accuser des tas d'autres groupes d'autres genres de plagiat... mais c'est le djent qui prend alors que depuis le temps, il y a limite prescription. on a vraiment l'impression que Meshuggah est quelque chose d'unique qu'il ne faut pas toucher.

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2013 à 16h46 - (109720)
Je comprends ton point de vue et j'attendais cette réponse !

Pour le moment, j'apprécie énormément PERIPHERY (en instrumentales surtout) et j'ai toujours suivi de près VEIL OF MAYA (oui je sais c'est du deathcore progressif mais on retrouve un certain schéma identique dans les compos).

Mes commentaires doivent te gaver à force, mais honnêtement je n'arrive pas à trouver de charme à un autre groupe du genre... Malgré ça j'écoute tout ce qui sort en la matière "parce qu'on sait jamais" comme dirait l'autre :)

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2013 à 17h25 - (109721)
quand c'est argumenté, ce n'est jamais gavant ;)
mais sachant que tu es dans tout le deathcore et cie, ça m'étonne que tu t'abaisses à parler de repompe de Meshuggah, je trouve ça dommage. si tu n'y vois que ça, c'est sûr que tu ne pourras jamais aimer le djent. mais honnêtement, en y regardant de plus près, il y a souvent de nombreuses choses qui vont bien plus loin que les habituels plans polyrythmiques. de manière générale on a trop vite résumé le genre à une résucée de Meshuggah, alors que c'est bien plus ça. c'est pour ça qu'après presque 4 ans d'évolution du genre, je trouve triste que l'on continue à leur reprocher ça, on pouvait légitimement leur reprocher ça au début mais maintenant que le style s'est installé, je trouve ça fortuit...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker