AIDEN - Some Kind Of Hate (Victory) - 03/04/2012 @ 07h57
L’année dernière, dans ma chronique du précédent effort d’AIDEN, je disais ceci. « Ils tiennent le rythme puisque, en comptant les lives et les EP, « Disguises » est leur neuvième effort. 9 disques en 8ans, les gars ne sont pas les Kubrick du metal loin de là même, ils en seraient plutôt les Uwe Boll. Quantitativement et qualitativement parlant j’entends.[…] A ce rythme-là, AIDEN peut encore durer une bonne dizaine d’années et ma foi, ils sont tellement inoffensifs et insipides qu’ils ne font de mal à personne. Ils font des disques, des concerts, vendent leurs albums à des ados ricains qui trouvent ça très bien. Du coup si ça leur plaît de continuer grand bien leur fasse mais bon... ne comptez pas sur moi pour dire de bien de leur musique qui ne reste qu'une version au rabais de My Chemical Romance» Voilà, quelques mois plus tard je reçois, entre autres promos, le dernier album du groupe. On en est donc a dix disques en huit ans. Joli score.

Les différences entre celui-ci et le dernier ? Minimes. Toujours axés sur les mélodies taillées pour ta petite sœur gothique qui se shoote à Twilight et des lyrics écrit pour son petit ami altermondialiste bourgeois, le groupe poursuit son chemin en respectant au poil près leur cahiers des charges. On retrouve malgré tout un côté plus punk rock sur certains morceaux (voire même une touche hardcore old school sur « Grotesque Vanity ») et des refrains/mélodies plus accrocheuses qui se laissent siffloter sans chichis. Ou alors est-ce le fait de le chroniquer au soleil qui donne cette impression. Le groupe tente deux ou trois petites choses comme cette petite touche de Queen 2.0 sur « Deactivate », des chœurs omniprésents pas dégoutants et qui offrent un petit coté glam à « Broken Bones » ou des petites influences cold wave sur certains riffs de guitare et tics vocaux. Voix qui conserve toujours son timbre proche de celui de Scooter Ward de Cold. Le tout porté par une production sérieuse et carrée mais totalement impersonnelle.

L’album a pour titre « Some Kind Of Hate ». Pourtant, pas d’excitation, de haine il n’en sera nullement question ici, le groupe tape toujours du heavy rock, avec plus ou moins de punk (plutôt « plus» que « moins » cette fois), des mélodies pour ados et un univers mainstream sombre et gentiment dépressif. AIDEN continue à faire du AIDEN, ils livrent un album de plus et ajoutent une nouvelle ligne à sa discographie. « Some Kind Of Hate » n’est pas le meilleur mais il n’est pas le pire non plus. C’est déjà bien.


My____ - 63 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 10/20 | Nb de lectures : 11275




Auteur
Commentaire
AndJOKEforAll
IP:86.77.150.110
Invité
Posté le: 03/04/2012 à 16h46 - (101405)
Vivement le prochain Egadeth !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker