AFTER TASTE - Motifs et Ornements - Partie I (Orchidscent) - 09/01/2013 @ 08h01
Il arrive, dans les nombreux lots de promos que l’on reçoit, de tomber sur des groupes à part. Des groupes plus intéressants que les autres, moins communs, avec une touche bien particulière, une musique léchée et surtout une forte personnalité. AFTER TASTE est de ceux-là. Oui Messieurs, Dames, ils en sont.

AFTER TASTE ne sont déjà pas de petits novices. Après deux/trois démos, un EP, et deux full-length dans leur cartable, revoici notre trio de choc avec « Motifs et ornements – Partie I », leur nouvel album.

Pour celles et ceux, comme moi, qui ne connaissent pas le groupe, voici le topo : AFTER TASTE est un trio dijonnais formé depuis décembre 2000 évoluant dans un post-hardcore deluxe. Brassant aussi bien le post-hardcore traditionnel que le post-rock, AFTER TASTE accentue aussi sa musique d’une forte touche screamo très impactante.

Car ce qui fait la force d’AFTER TASTE, c’est cette façon de faire vivre sa musique. Une façon claire, directe, brute, limite baroque et théâtrale par instants, à fleur de peau, sombre, et toujours sur la brèche. Guidé par un chant écorché, en français, le post-hardcore des Dijonnais vogue entre ambiances totalement désespérées et fracas metalliques infligés par une musique inspirée, tournant les mélodies vers des sentiments nihilistes et de toute beauté.

Le chant de Damien, écorché, lancinant, et à limite du plaintif, est un des atouts majeurs du groupe. De même que ses textes, décalés, vrais, passant agréablement bien dans la langue de Molière, apportent aussi toute l’essence particulière au son de la formation. Autres atouts de taille, l’ajout de samples et parties synthés, envoûtantes, façonnant là aussi un peu plus l’ambiance dévastée de « Motifs et ornements – Partie I ». L’interprétation est sans faille, boostée par une production massive, claire, rendant justice à chaque titre, qui ne cesse de nous tirer vers le bas avec une pointe de mélancolie omniprésente. Ça frappe fort, pour montrer la vérité en face, sans chichi, sans mensonges, comme pour rappeler que tout n’est pas rose et, bien au contraire, que l’on bascule un peu plus dans le gouffre. Cependant, certaines pointes de lumières apparaissent de temps à autres, comme pour faire espérer une renaissance espérée.

AFTER TASTE bénéficie de l’expérience, c’est certain. Une expérience mise à profit pour créer un musique très forte et sincère mais toutefois peu accessible. Le ton un brin décalé pourra en rebuter certains, mais ce qui est sûr, c’est que le groupe ne laissera pas indifférent avec cet album. Violente, tout en restant lucide, la musique d’AFTER TASTE ressort comme un condensé d’émotions fortes dans un fracas post-hardcore de grande volée. On en ressort admiratif et on se repasse le CD avec plaisir.

http://www.after-taste.com/ - 149 visite(s)

AFTER TASTE BandCamp - 142 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 16/20 | Nb de lectures : 11125




Auteur
Commentaire
Isadora
IP:176.195.92.251
Invité
Posté le: 14/10/2013 à 05h07 - (109501)
Vous aurez à considérer les aspects intérieur d'un défi important pour l'un de tous les sites de blogs les plus bénéfiques pour l'ensemble du filet. En fait, je peux suggérer www.vs-webzine.com!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker