AEONS OF ASHES - Shutdown (Noisehead) - 16/03/2015 @ 07h40
Ceci sera, à moins que Greg n’ait encore quelques trucs en stock, ma dernière chronique d’un « stuff » de Noisehead Records, qui a récemment fermé ses portes. Un drame pour le Metal ou un label de seconde zone inondeur de marché en moins ? Je vous laisse seul juge mais moi, je ne regretterai pas l’écurie autrichienne au roster sans logique, nous « fournissant » des formations sans talent ni intérêt, qui ont probablement du financer eux-mêmes leur « signature ». La Tête de Bruit avait comme seul mérite, en plus d’avoir signé des groupes français comme MEHTNAKRISS et S-CORE (soyons chauvins), d’avoir tenté de mettre en avant sa scène locale, non pas italienne mais autrichienne. Après DAYS OF LOSS et entre autres que nous avons déjà oublié par manque de singularité (citons DARKFALL et son 02/20 collé par Youpimatin), voici AEONS OF ASHES, groupe très jeune (formé en 2013) cependant formé par des musiciens ayant évolué dans des formations inconnues au bataillon, qui vient nous balancer son premier album Shutdown sans démo… Mine de rien les labels « pay to sign » ont quand même bousculé les schémas de progression des groupes, c’est vrai à quoi bon s’amuser avec des démos et EPs alors qu’avec un paquet d’€uros, on peut direct se payer son premier album sans que personne ne regarde la qualité ? La mort de ce genre de labels « pay to sign » aura au moins le mérite de freiner certains groupes qui ont oublié la notion de travail, d’évolution et de mérite (et pourquoi pas faire un crowdfunding pour se payer sa « signature » aussi ?), et d’intégrité mais bon, je vais arrêter de jouer au trve et me contenter de juger la musique.

Car pour la musique, ça passe : AEONS OF ASHES est une des dernières signatures de Noisehead mais peut-être pas loin d’être une des meilleures (tout est relatif). Si l’on pense avoir affaire à un énième disque de mélodeath de seconde division, Shutdown se distingue plutôt par un croisement entre deux styles : le Groove/Thrash de LAMB OF GOD et le mélodeath de DARK TRANQUILLITY et AMON AMARTH. Les vocaux de Tim Sklenitzka sont calqués sur ceux de Randy Blythe à chaque instant, mais au moins le vocaliste autrichien est très en voix et nous propose une imitation plus que correcte. Les mélodies sont tantôt « chaleureuses » donc à la AMON AMARTH, tantôt plus rythmées et incisives donc à la DARK TRANQUILLITY. Il y a également un petit côté 90’s dans certains leads, ce qui est toujours plaisant, ce n’est pas ici que nous trouverons des dégueulis de synthés. Nanti d’une bonne production (locale) qui cogne, AEONS OF ASHES vient nous balancer 42 minutes de Power-mélodeath groovy qui fait un bon pont entre Suède et US. Entre rythmiques percutantes, belles mélodies et chant accrocheur, Shutdown est un disque qui se laisse écouter et apprécier.

Shutdown a pourtant à son discrédit une bonne partie des défauts inhérents à la seconde division du mélodeath et du Groove Metal. Deux sont criants : il s’agit bien évidemment du manque d’originalité de l’ensemble (même si le mariage des influences mélodeath et groove/thrash est au point) et de la linéarité de l’album, qui ne parvient pas à dégager de tube (à la rigueur "As I Turn the Page" mais certains morceaux sont même assez faibles et murgent dans le vide) ni même de moment suffisamment fort (à la rigueur aussi les cavalcades rythmiques de "File"), et qui sera donc vite oublié. C’est bien là tout le problème des labels de la classe de Noisehead, qui sont incapables de sortir autre chose que des disques parfois bien faits mais toujours anecdotiques. Personne ne semble s’intéresser à cette seconde division, certainement pas pour multiplier les achats, et logiquement un tel label ne peut tenir. On se souviendra de la chute d’Underclass, qui distribuait tous ces labels autrichiens, italiens et de la distribution de Twilight… Une seconde division qui à force de ne rien sortir du lot et de photocopier les sorties sans intérêt pour le metalleux moyen, finit par faire fermer des boutiques. Au milieu de tout ça, les groupes vivotent souvent avec des ambitions pas spécialement élevées, ce qui est tout à leur honneur, même si céder à un contrat « pay to sign » est bien trop facile… AEONS OF ASHES a du mérite de par ses qualités musicales et son énergie, faisant de Shutdown un bon album de seconde division, donc un album correct. Mais c’est un album de seconde division de plus et sans plus. Le dernier de Noisehead qui fait son shutdown (le hasard de malade), avant le prochain sur un label italien ou espagnol ou ailleurs…




Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 8328




Auteur
Commentaire
Arnaud2019
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2015 à 18h50 - (116097)
Tout à fait d'accord avec la critique. En deux secondes on sent que c'est un groupe "de seconde division". Plutôt bien fichu mais hautement dispensable. Pis bon les paroles (j'ai écouté que "Monocracy"), c'est pas ça non plus. J'ai jamais saqué ce ton "contestataire rebelle".

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker