AD PATRES - Scorn Aesthetics (Kaotoxin) - 09/10/2012 @ 08h35
.:Ju:.
Pourquoi certains groupes n'ont pas le succès qu'ils mériteraient ?
Pourquoi certains groupes demeurent ancrés dans une confidentialité de passionnés, tandis que d'autres simulacres squattent les premières places des pubs et magazines ?

Éternelle absence subjective de reconnaissance médiatique, éternel questionnement existentiel, concernant autant la musique populaire que le Metal underground.

Je n'ai pas la prétention de répondre à cette interrogation existentielle. "Scorn Aesthetics" est un album incroyablement bon.
Mais, plutôt que d’aborder cet album selon le mode classique, je vais envisager les choses sous un autre angle, et prendre une hypothèse : AD PATRES est un groupe établit et reconnu, signé sur le plus grand label Metal, sponsorisé par les meilleurs marques d'alcool, et a effectué la première partie de la tournée mondiale du plus grand groupe de Metal au monde.

Son nouvel album, produit par un producteur de renom, à la pochette travaillée, était attendu par les milliers de fans dans le monde entier.
Le groupe allait-il réussir l'exploit de se maintenir à niveau ? Ou bien son explosion médiatique et la pression engendrée allaient-t-elles le pénaliser plus que de raison ?

Levons tout doute : "Scorn Aesthetics" est l'album de la continuité, et de la confirmation.
Le quintet, peu perturbé par cette reconnaissance enfin atteinte au niveau international, s’est recentré sur ce qu’il fait de mieux : du pur Death Metal.
A l’image de la modestie et de la gentillesse de ses géniteurs, "Scorn Aesthetics" est un album généreux et captivant.

AD PATRES a su condenser son talent, tout en élevant son Death Metal à un niveau d’excellence réel. Les rabats joies pourront targuer l’absence de personnalité réelle. Sauf que cette personnalité existe bel et bien. Elle s’exprime par des attributs piochés dans divers courants, et assemblés ici avec une EFFICACITÉ implacable.
Prenant racine dans le Death puissant des cannibales américains, le Death des bordelais est à l’image de l’incroyable variété gustative que nous offre Dame Nature chaque année dans les vignobles du sud-ouest. Il s’orne d’une brutalité typiquement nord-américaine, se pare d’une redoutable force de frappe très européenne, et enrobe tout ça avec un côté Old-school et rugueux.

Professionnel jusqu’au bout des médiators, AD PATRES ne commet aucune erreur. Sa qualité de composition aboutit à des titres compacts et puissants, variés et fédérateurs, dont l’association racée de violence, de groove et de mélodie devrait anéantir les plus sceptiques d’entre vous. Le tout doté d’une efficacité incroyable.
DEFENESTRATOR n’a pas choisi les bordelais par hasard pour sa tournée mondiale, et "Scorn Aesthetics" confirme un peu plus le statut du groupe.

AD PATRES n’invente rien, mais sublime l’existant. AD PATRES n’est ni un aventurier, ni un inventeur. AD PATRES est un talentueux, un ambitieux. Il marche sur le monde, et rien ni personne ne peut lui résister. "Scorn Aesthetics" ne fait qu’assoir un peu plus sa domination.
Les riffs, les rythmes, les hurlements, la basse : Tout est cohésion, tout est puissance, tous unis dans une même cause. "Scorn Aesthetics" séduit autant par sa puissance et son efficacité, que par l’énergie déployée et la créativité. Naviguant entre un aspect mélodieux et un côté frontal, sans temps mort ni redondance, l’album expose sa force et explose les rivaux.

La case des défauts reste désespérément vide. Exception faite d’un style qui, de part sa genèse, cultive l’absence réelle d’innovation. Exception faite de quelques riffs basiques. Exception faite – mais cela est très personnel – de ponctuels ralentissements étirés et faussement mélodieux.
"Scorn Aesthetics" est un album excellent, aux titres fédérateurs et facilement assimilables.
Son degré de popularité et sa conquête du monde ne sont en rien dûs au hasard, portés par l’alchimie incroyable qui guide sa créativité.

AD PATRES confirme et s’affirme. L’accroissement de sa popularité n’est pas prêt de décroitre. Pour notre plus grand bonheur, en espérant désormais que le groupe témoigne cela lors de sa future tournée mondiale.


Voilà, vous vous en doutez bien, AD PATRES n'est pas franchement au niveau de popularité décrit dans cette kro.
Mais il le mériterait. Car "Scorn Aesthetics" est, mot pour mot, conforme à ce que j’aborde ici. Et possède tout d’un grand.

Note : 16

Dungorpat
Et ben nous vlà bien !!!
Alors comme ça, sous prétexte qu'on a un peu causé d'eux sur VS, qu'on a fait une kro pas trop méchante de la démo, les gars, sans RIEN nous dire, ils remercient VS dans le livret de leur premier album !... Pire, ils nous remercient .:Ju:. et moi... carrément ! Et vous voulez que je vous dise ?

Ça fait vachement plaisir !

Oui, mais comment faire une kro objective de « Scorn Aesthetics » après ça ? Comment se débrouiller pour éviter les commentaires incendiaires relatifs à ce foutu copinage entre VS et quelques groupes d'élus ou leurs labels qui ne manquent jamais de sortir dès qu'une rondelle a la malheur de recevoir une note pas trop mauvaise ?

Et bien tout simplement, peut-être, en essayant au mieux de retranscrire les émotions suscitées par les neuf morceaux, dont quelques uns étaient d'ailleurs déjà présents sur la démo, comme .:Ju:. l'a déjà fait plus haut. Pour tout vous dire, je n'ai pas grand chose à ajouter à son ressenti, le mien étant sensiblement le même et mon plaisir à écouter « Scorn Aesthetics » étant toujours égal quelques semaines après l'avoir reçu. Ce n'est en effet certainement pas un album qui révolutionnera le genre, et cela n'a probablement jamais été l'ambition de ses concepteurs, qui désiraient avant tout écrire et jouer du Death Metal qui tabasse, qui leur fasse plaisir, et également de temps à autre adoucir le propos afin non seulement d'aérer les compos mais également de renforcer la brutalité des parties les plus guerrières, largement majoritaires.

L'une des grandes satisfactions de l'album est sa production, qui le rend aussi agréable à écouter dans son salon, à fort volume, que dans sa voiture... toujours à fort volume (c'est du Death Metal les gars, hein!). Trop souvent les prods avec basses trop poussées rendent l'écoute pénible en voiture, où l'équipement n'est pas à la hauteur, ou inversement dans son salon, quand un mastering bancal ne fait ressortir que la batterie au détriment des autres instruments. Ici, chaque chose est à sa place et vous rentre dans le lard en même temps, frontalement. Peut-être un rendu de grosse caisse trop synthétique mais c'est avant tout une affaire de goût.

S'il fallait trouver un point négatif, il faudrait le chercher du côté de l'artwork, bien qu'une fois encore ce soit également ici une affaire de goût, qui aurait à mon sens gagné à être plus traditionnel compte tenu de la façon dont le groupe se présente. Ce montage très sombre se rapproche en effet plus de l'univers du Black Metal que du Death. Le livret vous donnera quoi qu'il en soit la possibilité de lire les textes des morceaux, ce qui est toujours appréciable quand il s'agit de découvrir un disque .

Nous en arrivons à la conclusion de cette kro qui est d'ailleurs plus un complément de celle de mon enthousiaste collègue qu'une véritable critique. « Scorn Aesthetics » est une vraie et belle réussite, à savourer sans retenue et à se procurer d'urgence et pour pas cher. Vivement la suite !

Note : 16



http://www.adpatres.net - 246 visite(s)

Scorn Aesthetics - 212 téléchargements


Rédigé par : .:Ju:. et Dungorpat | 16/20 | Nb de lectures : 14318




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 09h23 - (104101)
Acheté ce week-end et il passe en boucle depuis. Prod' impeccable où chacun instrument est bien rendu, morceaux efficaces où le death old-school et plus moderne se marient à merveille.

Super niveau de chaque membre et mention spéciale à Alsvid qui fait un travail superbe derrière ses fûts.

A acheter les yeux fermés pour tout fan de death



adpatres
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 09h29 - (104102)
Gavé merci les mecs ! ;)



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 10h45 - (104103)
Je t'en prie, quand le son est bon et les mecs cools il est normal de vous soutenir ;)

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 11h42 - (104104)
Cet album bute



Seb DawnOfDecline
IP:84.102.118.42
Invité
Posté le: 09/10/2012 à 13h11 - (104105)
Un ptit côté Severe Torture à l'ancienne franchement pas déplaisant. Ca poutre généreusement!

kaotoxin
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 13h32 - (104106)
Les bras m'Entombed... Peu importe les accusations de "copinage" si elles venaient, je sais où situer l'intégrité du label, celle du groupe et celle de VS et rien ne viendra ternir le plaisir de lire de telles chroniques!

Merci. MERCI. MEEEERRRCCCIII !!!

Merci à VS, merci aux personnes ci-dessus s'étant déjà procuré l'album et merci au groupe pour la confiance et l'amitié.

Bref, MERCI!



hemistes
Membre enregistré
Posté le: 09/10/2012 à 18h45 - (104109)
Bonne tuerie cet album. Il a clairement sa place dans mon top 10 de l'année



pullthechain.be
Membre enregistré
Posté le: 29/10/2012 à 09h58 - (104406)
super album, et à ce prix, c'est vraiment donné!!!
Bravo!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker