ACHERON - Kult Des Hasses (Listenable/Season of Mist) - 07/02/2014 @ 08h43
Revoilà la formation de Vincent Crowley, ancien révérend et maître au sein de l’Eglise de Satan et qui contrairement à Glen Benton et son satanisme de carnaval à lui adopté le mode de vie et le côté occulte au quotidien.

Après de nombreuses péripéties, des disques franchement ratés et un line-up qui a de nouveau évolué car désormais place au trio avec un nouveau guitariste, mais toujours avec Kyle Severn d’Incantation à la batterie, les américains désormais signés chez les nordistes de Listenable reviennent avec un 8ème opus en un peu plus de 22 ans d’existence.

Pour son leader ce disque est celui de la renaissance car le combo a failli splitter après le précédent album (je pense que certains en auraient été ravis) la faute à un manque de promotion évident de leur ancien label conjugué à divers problèmes internes, pourtant les bons musiciens s’y sont succédé notamment Bill Taylor (ex-Angelcorpse) à la guitare, ou bien derrière les fûts Richard Christy (ex-Death) ou le mercenaire Tony Laureano (ex-Angelcorpse, Dimmu Borgir, Nile …) mais la sauce n’a jamais vraiment pris. Peut-être que le fait d'avoir quitté la Floride et la mythique scène de Tampa a joué en sa défaveur et que le froid et la tristesse de Cleveland où il réside depuis près de quinze ans n'a pas eu d'effet bénéfique sur l'inspiration, on ne le saura sans doute jamais.

On le sait le groupe est loin de faire l’unanimité pourtant ils s’en sont donnés les moyens car ils bénéficient enfin d’une distribution qui sera à la hauteur et d’une galette qui a été mixée et masterisée par Dan Swanö pour un rendu à la fois moderne et naturel, autant dire que beaucoup de choses ont été mises en œuvre pour eux et du coup c’est un peu leur dernière chance pour accéder à la lumière et ne pas rester dans les ténèbres de l’underground.

En plus de cela il y’a une tripotée d’invités pour attirer le chaland, car Kam Lee, Jim Lippucci (Soulless) ou encore John Mc Entee (Incantation) et sa femme sont venus faire un tour derrière le micro. Pour les solos ceux-ci sont signés de Ricktor Ravensbrück (Wolfpack 44) qui est loin d’être un manchot même s’il n’est pas hyper connu.

Les hostilités débutent correctement avec l’assez bon « Daemonum Lux » à la fois doom au début et death sur la seconde partie, pour près de 8 minutes au total, et le bon « Satan Holds Dominion » qui est marqué par le Master des débuts avec quelques accélérations et passages black. Cependant dès le troisième morceau « Raptured to Divine Perversion » un essoufflement flagrant se fait ressentir car on retrouve les mêmes travers et reproches qu’auparavant et qui ont jalonné leur carrière à savoir un empilement d’influences diverses mal foutues et surtout des titres qui s’étirent inutilement et qui nuisent à la cohésion de l’album. Cela est visible durant une bonne demi-heure sur les 5 plages suivantes et il faut attendre « Asphyxiation (Hands of God) » très sombre et relativement bien foutu pour retrouver une écoute attentive tout comme « Devil's Black Blood » où le côté thrash à l’ancienne est assez agréable pour terminer tout cela après 56 minutes bien longues néanmoins.

Le souci majeur et récurrent c’est donc qu’une monotonie s’installe assez rapidement malgré le talent des musiciens, l’osmose est pourtant là mais il manque quelque chose pour rester vigilant tout le long de l’écoute.

Un bon album, un peu meilleur que les dernières livraisons mais qui comme les autres à trop de défauts pour devenir un classique et faire exploser la notoriété des sbires de l'ancien proche d'Anton La Vey.




Rédigé par : GabinEastwood | 13/20 | Nb de lectures : 11822




Auteur
Commentaire
No Crowley Allowed
IP:46.193.142.107
Invité
Posté le: 10/02/2014 à 19h32 - (110937)
"[...]et qui contrairement à Glen Benton et son satanisme de carnaval à lui adopté le mode de vie et le côté occulte au quotidien."

La blague.

Athéisme anti-religieux = anti-occulte par définition.

moi
IP:93.1.93.21
Invité
Posté le: 22/02/2014 à 15h49 - (111096)
Je dois dire que je ne suis pas d'accord avec cette chronique, j'ai reçu l'album hier (merci Listenable records pour la rapidité d'expédition...), je l'ai écouté 7 où 8 fois et je ne m'en lasse pas, le son et la prod' sont très bon, je trouve que les 56 minutes en paraissent 30 à l'écoute. Côté musique on va des influences heavy/thrash au bon death/thrash habituel chez Acheron, avec quelques envolées black de bon aloi, les vocaux,pas brutaux sont très agressifs et collent parfaitement avec la musique somme toute très sombre pour le style.
moi je donnerai un 16/20.
Après chacun ces gouts...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker