ACE FREHLEY - No regrets : Les mémoires du Rock n' Roll (Camion blanc) - 30/05/2013 @ 08h22
Quand on a son visage qui finit tatoué sur le poitrail d'un des plus fameux et talentueux guitariste que notre musique ait connue, on à forcément quelque chose de spécial.
Juste au cas où vous sortiriez du coma, je parle bien sur de Dimebag et de son fameux tatouage Ace Frehley qu'il arborait fièrement en plus de le montrer dés que l'occasion se présentait.
Après le récent "Kiss sans fard" de Gene Simmons, voici donc la deuxième auto biographie d'un des membres de KISS et autant vous dire tout de suite qu'elle est hautement recommandable pour tous les fans du groupe.

Membre fondateur du célèbre combo peinturluré, Ace est toujours très populaire et très aimé de la Kiss Army bien qu'il ne fasse plus partie du combo depuis des années.
Junkie alcoolique et drogué pendant de nombreuses années, ses addictions ajoutées à un caractère bien trempé lui ont valu pas mal de problèmes et ont faillit lui couter la vie à de très nombreuses reprises.
Aujourd'hui, clean et relativement rangé des voitures, c'est avec une plume très honnête qu'il jette quelques mots sur son parcours, sa vie dans KISS et ses excès de toutes sortes.

Avant toute chose, il me semble important de préciser qu'Ace parle avec ce livre en grande partie de sa carrière dans KISS. Il n'écarte pas sa carrière solo et son enfance mais (pas fou) c'est surtout les années "Spaceman" qu'il vient nous conter.
Une des premières fois où j'ai entendu Ace parler (parce que je suis venu vers KISS sur le tard) c'était pour l’émission "Tomorrow" de Tom Snyder.
Show très prisé dans les années 80's, l'émission accueillait le gratin des personnalités politiques et/ou du show Buisness.
Le soir où KISS était programmé, Ace était très tendu et à donc picolé pour essayer de faire passer son stress.

Du coup, il est arrivé rond comme une queue de pelle à l'interview et dés que présentateur à commencé à lui poser des questions, il à répondu par des conneries...finalement biens senties et plutôt marrantes.
Ce qui aurait pu être une catastrophe s'est très bien passé et le présentateur a vraiment apprécié le ton décontracté de Ace (A l'opposé de Simmons et Stanley, super "corporate" et aussi drôles que des croques morts). Il a su insuffler du rythme et de l'énergie à l'émission. La spontanéité avait pris le pas sur la rigueur.

Si je vous raconte cela, c'est que cette anecdote suffit à elle seule pour comprendre à quel point ce gars est différent de ses ex collègues : Fêtard, spontané et indomptable.
Avec le batteur Peter Criss, Ace était la caution rock n'roll de KISS, la partie sauvage de ce quartet improbable.
Fils d'une famille modeste, Paul Frehley était un gamin New Yorkais qui à grandi avec les gangs. Petit voyou de quartier, l'adolescent aurait certainement terminé en cabane si il n'y avait eut la guitare et la musique.
Du coup, à la place de braquer des stations services, Paul à préféré jouer en répétition et donner des concerts...la suite de l'histoire et sa rencontre avec KISS fait partie de la légende.

Pote avec beaucoup de musiciens de Slash à Scott Ian, on retrouve dans son style d'écriture la "coolitude" inimitable et indéfinissable du mec qui à grandit dans la rue.
Honnête sur beaucoup de points lui étant défavorables, Ace reconnait avoir été remplacé par des guitaristes studio sur certaines chansons de KISS (fait connu des fans).
IL reconnait aussi avoir été un véritable enfer à gérer pour ses collaborateurs, ces derniers devant le sortir régulièrement des guêpiers dans lesquels il se fourrait lors de ses sorties en ville où lorsqu'il mettait sa vie en danger lors de jeux particulièrement puérils et dangereux.
Il reste cependant assez détaché par rapport à sa carrière et ce qu'il à accomplit...une belle démonstration d'humilité dont certains membres de KISS devraient s'inspirer.

La vantardise étant une parfaite transition pour parler de Gene Simmons, il est ici particulièrement à la fête puisque (ce n'est pas une surprise) il est celui pour lequel Ace semble nourrir le plus de ressentiments.
Si Gene placardait souvent Ace dans son livre, le guitariste lui retourne la pareille ici...et avec un sens du "cassage" particulièrement efficace.
Car loin de se cacher derrière de faux arguments, Ace reconnait bien volontiers qu'il à largement merdé pendant une bonne partie de sa carrière et que même si selon lui "Gene et Paul sont certainement les deux pires salopes de la terre" il reconnait que le bassiste lui a sauvé la vie à deux reprises.
Et une fois lancé sur le sujet "Simmons", Ace n'y vas pas avec le dos de la culière.
Décris comme un triste sire sans ami, il parle de lui comme d'un homme uniquement intéressé par l'argent, sans aucune intégrité et sans réelle passion pour la musique.
Obsédé sexuel doublé d'un fieffé dégueulasse, on peut pas dire qu'Ace loupe le démon, ne manquant pas de le railler pour toutes les mauvaises décisions qu'il à prises pour le groupe, "Kiss contre les Fantomes" en tête bien évidement. Z'ont pas l'air facile les relations dans KISS !
Bon joueur cependant, il reconnait aussi bien volontiers que sans Gene et Paul, Kiss ne serait certainement pas monté aussi haut et n'aurait pas connu autant de succès.

On progresse donc d'albums en anecdotes au fur et à mesure qu'Ace se livre au lecteur. T
rès sympa sur les trois quart du bouquin, "No Regrets" ne s’essouffle que vers la fin.
On passe donc un bon moment en compagnie de Spaceman, qui offre son éclairage sur l'histoire de KISS...avec tout de même un petit sentiment revanchard puisqu'il explique que le groupe essaye de minimiser son importance quand à son implication dans le groupe.
Un must pour les fan, une curiosité pour les autres, j'imagine qu'à la simple évocation de Spaceman, chacun des camps avait de toute façon, déjà pris sa décision

Titre : No Regrets : Les mémoires du Rock n'roll
Auteur : Ace Frehley avec l'aide Joe Layden et John Ostrosky
Traduit par : Angélique Merklen
Nombre de pages : 395 pages
Prix : 34 Euros
Collection : Camion Blanc


http://www.camionblanc.com/ - 115 visite(s)


Rédigé par : Pamalach | The ace of Spaceman/ | Nb de lectures : 12888




Auteur
Commentaire
mardouk
Membre enregistré
Posté le: 30/12/2013 à 16h31 - (110565)
Merci pour cette chronique.
Je viens de le terminer, et tes écrits résument parfaitement l'essence de cette autobiographie.

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 31/12/2013 à 00h48 - (110570)
Merci mec !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker