ACCEPT - Blind Rage (Nuclear Blast) - 20/11/2014 @ 08h25
Difficile il y a 5 ans de cela de parier que Accept effectuerait l'un des meilleurs -si ce n'est LE meilleur- comeback sur la scène heavy metal internationale. En publiant un excellent 12ème album en 2010 (« Blood of the Nations »), un très bon 13ème en 2012 (« Stalingrad : Brothers in Death »), c'est avec la plus grande logique et continuité que 2014 est marquée par la 14ème production des allemands, « Blind Rage ». Le line-up est lui resté parfaitement stable depuis 2009, Mark Tornillo a globalement été bien accepté, même si Udo manque encore à un certain nombre de metalheads.

Dans la droite lignée de ces 2 prédécesseurs, « Blind Rage » ne possède évidemment pas le même vent de fraîcheur, le Accept 2.0 est désormais bien ancré dans les têtes, d'autant qu'une fois de plus, Andy Sneap s'est occupé de la production, du mixage et du mastering. Hoffmann/Frank distillent toujours ces riffs carrés et incisifs, des leads de toute beauté (« Stampede », « Final Journey », « 200 Years »), Mark aligne les couplets avec cette voix éraillée très reconnaissable sur des tempos énergiques (pas non plus joués à toute berzingue), parfaits pour faire taper du pied (« Dying Breed » fonctionne du tonnerre).

Tous ces éléments sont certes déjà présents sur les albums précédents, de même que les backing vocaux masculins sur les refrains, Accept a désormais (re)trouvé une formule pleine d'efficacité où son heavy teuton n'oublie pas l'aspect mélodique et une certaine finesse dans les compositions (le plus 'lourd' et épique « Fall of the Empire », le surprenant « Wanna be Free », « From the Ashes we Rise », « The Curse », autre mid. tempo aux relents mélancoliques). Oui le heavy made in Germany peut se jouer avec des subtilités et ne rime pas que avec 'virilité'.
Résolument contemporain, certains passages nous renvoient tout de même de manière instinctive 30 ans plus tôt, à l'image du plus hard rock « Dark Side of my Heart » dont le riff introductif aurait pu figurer sur « Restless and Wild » (1982).

Si dans son ensemble « Blind Rage » apparaît à mes oreilles comme moins direct que les opus précédents du groupe (« Stampede » en ouverture ne manque pas d'efficacité mais il est moins percutant que les « Beat the Bastards » et autre « Hung, Drawn & Quartered ») , le brûlot « Trail of Tears » vient rappeler que Accept est bien l'un des pionniers du speed. En 3 décennies, ce sous-genre s'est bien garni, le morceau cité au dessus n'est pas le plus rapide de l'histoire du groupe, mais il fait son effet, 'coincé' entre des compositions plus accessibles, dont ce « Wanna be Free » détonnant mais qui après quelques écoutes, finit par bien s'intégrer à l'album. « 200 Years » est du Accept pur jus, riffing à l'avenant presque sautillant, refrain chantant, le groupe 'étale' avec succès tous ses ingrédients.

« Bloodbath Mastermind » qui frôle les 6 minutes s'avère être une pièce un peu réchauffée et dispensable, les riffs rappellent grandement les premiers titres de l'album, le refrain est plutôt plat, seuls les soli présentent davantage d'intérêt. « From the Ashes we Rise » imprime quant à lui un rythme limite martial et propose une mélodie et un refrain qui restent gravés dans les têtes.

Alors, Accept réussit-il la passe de 3 albums réussis ? Globalement oui, sans problème même, « Blind Rage » est peut être légèrement en deçà des 2 productions précédentes du groupe (ce qui, et je le conçois, ne sera pas de l'avis de tout le monde), mais est à placer dans le haut du panier des sorties heavy de cette année. Voilà un groupe encore en pleine forme pour botter des culs, toujours apte à délivrer des prestations généreuses d'un heavy traditionnel d'excellente facture.




Rédigé par : gardian666 | 15,5/20 | Nb de lectures : 10174




Auteur
Commentaire
Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 23/11/2014 à 19h45 - (114913)
Aucun commentaires pour ACCEPT ? Alors j'y vais du mien: je trouve cet album exeptionnel pour un groupe si vieux! Franchement d'accord avec la note, bravo.



outrecuistre
IP:86.74.2.183
Invité
Posté le: 24/11/2014 à 14h34 - (114921)
Devrait être remboursé par la sécu! un des rares groupes a être restés vrais malgré les années et son histoire mouvementée.

Blind
Membre enregistré
Posté le: 24/11/2014 à 15h17 - (114922)
J'avoue, Accept dans mon esprit rimait avec groupe vieux un peu "has been" et finalement j'ai bien fait d'essayer un peu par hasard ce "Blind Rage" car le tout sonne puissant et pas du tout mielleux. Par rapport à ça, j'ai été agréablement surpris par le peu de titres calmes du genre "ballade" qui est/était devenu le passage un peu obligé pour les groupes de heavy.



gardian666
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2014 à 00h15 - (114939)
Je suis un peu surpris par ton post Blind, je pense que dans la tête de beaucoup de gens, Accept est perçu comme le groupe de heavy teuton un peu brut et bas du front, qui a tout de même pondu beaucoup de sacrés titres. L'aspect mélodique chez ce groupe n'a il me semble jamais était notable, si ce n'est sur quelques titres.

Après de manière plus générale, pas mal d'albums de heavy "pur" ne contiennent pas forcément de ballades ou un certain nombre de titres calmes, je pense notamment à Grave Digger, Saxon, Satan, Anvil, Angel Witch, etc.

Peut être qu'il y a un peu confusion avec des groupes que l'on pourrait qualifier plutôt de power ou speed metal, qui intègre une dimension mélodique plus importante (Helloween, Stratovarius, Edguy, Masterplan, Powerwolf, etc.)

Enfin là encore, ne pas oublier les groupes purement power metal ou speed metal, qui ne laissent que peu de place aux passages mielleux et vraiment mélodiques pouvant "rebuter" (Lonewolf, Iron Savior, Stormwarrior, Rage, etc).

En tout cas, certains des vieux groupes mettent à l'amende bien des plus jeunes, aussi bien en live que sur album. Accept et Saxon sont clairement des modèles du genre.



Blind
Membre enregistré
Posté le: 28/11/2014 à 13h53 - (114979)
@Gardian: Peut-être qu'il y a confusion dans ma tête à ce niveau et que j'assimilais à tort Accept aux groupes de hard rock/heavy/thrash des 80's qui avaient pas mal adouci leurs compos une fois les 90's entamées.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker