ABNORMALITY - Mechanisms Of Omniscience (Metal Blade) - 07/06/2016 @ 07h14
Oui c'est vrai, "Contaminating the hive mind" m'avait déjà mis la puce à l'oreille tant la première galette des cinq ricains d'ABNORMALITY cachait à peine son jeu : gros brutal death technique à tous les étages, take no prisoners ! Prod' en béton armé, songwriting musclé et section rythmique taille patron, le tout complété par des growls furax éructés par une donzelle remontée à bloc et un batteur-pieuvre à faire pâlir Carlo Tentacule, pas de doute on avait entre les feuilles un futur (unique) leader en gestation. Ah oui, les plus sceptiques d'entre vous, s'il en reste, prendront juste trois petites minutes pour s'envoyer le monstrueux "Monarch Omega", qui ouvrait ce bal des damnés, et savoir ainsi à quelle sauce ils pourraient être dévorés. Gare à la chemise, ça gicle, ici on ne fait pas dans la dentelle !
Quatre ans plus tard et une signature avec Metal Blade dans sa besace, ABNORMALITY revient aujourd'hui nous chatouiller les tympans avec ce "Mechanisms of omniscience" qui comblera une fois plus les fans de la paire SUFFO/CRYPTO... et plus si affinités.

Premier fait notable, le gang du Massachussetts ne s'est pas ici embarrassé d'une quelconque intro ou quoi que ce soit de superflu pour lancer les hostilités. Juste du blast. Un gros blast sans autre forme de procès surgit dès la première seconde de "Swarm" histoire de vous souhaiter la bienvenue. Coucou, on est là et on vous veut du mal. Deuxième chose qui saute aux esgourdes, la prod' über-massive et puissante signée Peter Rutcho, le genre de truc musculeux qui ne fait qu'une bouchée de ce pauvre machin qu'est la cochlée. Grosse impression donc à l'ouverture et sur la durée me direz-vous ? Hein est-ce qu'il fatigue vite le bestiau ?

Ben pas vraiment. Et c'est qu'il en a sous la pédale. A peine ce "Swarm" nucléaire aux relents de CEREBRAL BORE ingurgité sans manière, le voilà qui s'aventure dans des contrées plus mid-tempo sur un "Synthetic Pathogenesis" groovy en diable, à coup sûr le genre de morceau qui va enflammer les pits ! Ouille. A moins que le superbe "Irreversible" ne plie le match avec ses solos de folie et ses envolées de double meurtrières ? Non, tiens, l'instru "Assimilation" et sa paire de riffs brutaux et épiques devrait faire l'affaire avant de dérouler le tapis rouge pour un "Cymatic hallucinations" à faire devenir tout raide les fans des premiers CRYPTOPSY avec ses rythmiques trempées dans l'acide chlorydrique. Et je ne vous pas parle du reste issu du même tonneau. Ouais, pour sûr, ABNORMALITY, du haut de ses dix piges, maîtrise parfaitement son sujet. Mallika Sundaramurthy est simplement au top sur ses growls, profonds et hargneux, les deux gratteux délivrent une partition de haute volée gorgée de riffs zig-zag dantesques, le bassiste est aux abois et le batteur cogne avec un doigté digne des meilleurs. Timber. Quant à l'artwork réalisé par la donzelle préposée aux grunts, il est juste dans le ton, sombre et efficace. Alors me direz-vous, le cahier des charges du top brutal death est ici respecté à la lettre... pourquoi diantre cette nouvelle offrande ne monte-t-elle pas plus haut dans les tours ?

Et bien c'est peut-être parce que l'excitation, le plaisir absolu de la molestation auditive n'est pas toujours au rendez-vous. Ce truc ultime qui fait qu'on en demande, redemande encore et encore, joue gauche, joue droite, n'est que trop rarement dévoilé ici. Alors que sur sa première galette, ABNORMALITY collait sa claque à la concurrence à grands coups de riffs épico-techniques du meilleur goût et d'envolées rythmiques vengeresses qui démultipliaient l'impact de son brutal death, il rentre ici doucement mais sûrement dans l'uniformisation rampante. Est-ce dû à son grand âge, une décennie au compteur quand même ? Ou son envie de ratisser plus large ? Je n'en sais rien. Ce que je sais, c'est que ce "Mechanisms of omniscience" est foutrement bon, pas de doute là dessus. Mais il lui manque ce petit grain de folie, ces aspérités attachantes qui faisaient la force inébranlable de son prédécesseur...




Rédigé par : TarGhost | 15,5/20 | Nb de lectures : 6457




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 07/06/2016 à 12h16 - (120345)
Un excellent album qui confirme tout le bien que l'on pensait du groupe. Brutal et superbement produit il est pour l'instant un des meilleur album de death ricain de l'année !



RBD
Membre enregistré
Posté le: 08/06/2016 à 00h23 - (120351)
Comme le suggère TG c'est du Brutal très bien composé, mais qui n'est pas produit comme on l'attend dans ce genre et ça peut troubler même durablement. C'est à la fois agressif et maîtrisé. Je confirme les influences mais elles ne sont pas écrasantes non plus.

Je suivais aussi Abnormality dès le premier album et mon espérance est comblée. Pour ma part je le trouve meilleur que "Contaminating...", plus féroce et marquant. Il repasse souvent.



dexter
IP:80.214.22.235
Invité
Posté le: 08/06/2016 à 06h51 - (120353)
Trés bon ça, et ça m'ira bien en attendant les ep de Cryptopsy.

The Quebekers
IP:74.56.175.2
Invité
Posté le: 08/06/2016 à 20h38 - (120357)
Bang! Quel groupe, j' adore.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 09/06/2016 à 23h34 - (120372)
celui-ci est peut-être plus riche et plus 'dark' mais je préfère encore le précédent, qui est très rapidement devenu un de mes albums favoris de Brutal Death! il bourrait un max sans compromis et je préfère sa prod aussi. bon le morceau-titre et "Irreversible" c'est quelque chose quand même... et puis Mallika <3



rolf
IP:37.164.150.63
Invité
Posté le: 12/06/2016 à 09h11 - (120396)
Je teste et je me trouve face à un album moyen, à peine plus inspiré que le poussif premier. Tant pis...

riton
IP:176.151.212.226
Invité
Posté le: 12/06/2016 à 11h48 - (120398)
Une tuerie de death moderne

Stitch
IP:176.151.212.226
Invité
Posté le: 17/06/2016 à 07h50 - (120435)
Comme souvent avec les albums de brutal death américains, il me manque des émotions ici. mais niveau brutalité, rien à redire !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker