9000 JOHN DOE - Redneck is the New Black (Mighty/Target) - 11/12/2014 @ 07h44
D'après la biographie éditée par leur label, 9000 John Doe ce sont 4 purs rednecks et pequenauds danois, proclamant faire du « Hillbilly Hardcore ». Musicalement cela se traduit plutôt par un mélange grassouillet de metal & rock sur lequel se posent des vocaux écorchés, pour pas dire dégueulés avec acidité (m'évoquant une version hardcore de Mark Osegueda, chanteur de Death Angel bien sûr). Cette même bio parle quand même de 9000 John Doe comme un croisement entre Guns 'n Roses et Pantera...... euh non je n'irais pas jusque là, les danois envoient la purée, mais ne possèdent ni la violence ou technicité des derniers cités et encore moins le côté tubesque des Guns.

9000 John Doe c'est un peu une musique de bûcheron et pas très finaude (le titre d'ouverture « Redneck is the New Black » pour vous en convaincre), très in your face, avec un son de basse souvent monstrueux, le truc qui à plein volume te décrasse pour de bon les enceintes (« Never Corner a Cobra », l'intro de « Black Heart »). A côté la double pédale sonne totalement cheap. L'ensemble ne tourne pas trop en rond et c'est là un point positif, les riffs ont un peu de consistance, n'hésitant pas à fricoter avec le thrash et/ou le heavy (« Snaps till Death », « Black Heart »), partir dans une veine punk/rock sautillant (« Lightning Queen »), voire purement hard rock, à l'image de ce « Like a Canonball » au riffing très AC/DCien. Ça ne manque ni de punch, ni de faire secouer les cervicales et on se croirait vraiment en pleine Caroline du Nord. Les plans hardcore sont finalement rares, quelques moshparts placés ci et là... et puis ce chant criard, il est vrai assez répétitif. Encore que je ne suis pas sûr que ce soient des vocaux purement hardcore, n'étant pas vraiment spécialiste du genre pour juger... Je critique un peu le chant mais il faut souligner les efforts du groupe pour procurer un peu de variation comme ces growls bien dégoulinants entendus sur « Never Corner a Cobra » et l'apparition du rappeur Jonny Hefty sur « Country Zombie ». Bon avec ou sans ce rappeur, je trouve ce morceau parmi les plus faibles de l'album, du style pauvre et pataud.

Ajoutez à cela des petits passages tantôt groovy, tantôt southern rock (« Did she say that »), qui me font penser parfois à du BLS ou Texas Hippie Collection et vous avez une panoplie musicale diversifiée où chaque influence est reliée à une autre. Non vraiment ce petit opus sans prétention à la recette somme tout bien éculée, passe tout seul si l'on est pas réfractaire au chant un peu gueulard. Par contre, je ne décèle pas de sonorités style honky-tonk ou bluegrass, 2 courants se rapportant en quelque sorte au stéréotype du Hillbilly. Pas bien grave de toute façon, il y a déjà de quoi pas mal s'éclater avec Redneck is the new black.



Facebook - 143 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 14/20 | Nb de lectures : 9805




Auteur
Commentaire
CROM
IP:90.42.179.39
Invité
Posté le: 11/12/2014 à 20h30 - (115142)
N'est pas KVELERTAK qui veut...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker