7 HORNS 7 EYES - Throes Of Absolution (Basick) - 23/04/2012 @ 10h06
Je dois avouer d’emblée que j’ai été un peu émoustillé par 7 HORNS 7 EYES. Ce groupe américain semble être présenté comme « The Next Big Thing » et les annonceurs sont particulièrement enthousiastes à son sujet. Formé en 2006, le groupe a plusieurs cordes à son arc. Bien que leur démo éponyme de 2007 soit passée inaperçue, le groupe se fait signer à la fois par l’ogre Century Media et par le label chébran Basick Records pour son premier album, qui sera précédé d’un single très prometteur en 2011 (Convalescence). Articulé autour des frangins Smith (Brandon à la basse, Aaron à la guitare rythmique), 7 HORNS 7 EYES s’est aussi fait connaître par Aaron dont ses talents de producteur commencent à être reconnus dans la région de Seattle. Résultat, Jeff Loomis (ex-NEVERMORE) l’a engagé pour la production de son album solo Plains Of Oblivion et en guise de retour d’ascenseur, Jeff a joué les guests sur Throes Of Absolution, premier album qui bénéficie également de l’apport de Jens Bogren et Andy Sneap dans la finalisation du son, et de Travis Smith pour l’artwork. Voilà déjà un bon nombre d’arguments pour un groupe inconnu au bataillon au premier abord, mais qui a su s’entourer pour ses grands débuts discographiques.

Mais tout ça pour quel style ? D’emblée, je précise que 7 HORNS 7 EYES ne fait pas de Djent, malgré sa signature sur Basick Records et Century Media (qui s’intéresse aussi au genre avec TESSERACT et VILDHJARTA dans son roster). Même l’appellation « Progressive Metalcore » qui peut s’apercevoir sur le net est à proscrire à mon sens, tant elle ne définit absolument pas ce que propose 7 HORNS 7 EYES. Le quintette de Seattle (qui ne fait pas de Grunge non plus) pratique plutôt un Death moderne progressif très personnel, assez mélodique et même quelque peu atmosphérique. Si OPETH n’est jamais loin, en écartant toutefois l’aspect acoustico-mélancolique de l’équation, 7 HORNS 7 EYES semble plus être la version « américaine » d’un groupe comme IN MOURNING. On pensera aussi à un SCAR SYMMETRY pour le côté mélodique ultra-moderne et à du Metal progressif débridé façon NEVERMORE pour les nombreux leads et solos. La particularité de 7 HORNS 7 EYES, ce sont aussi les growls rauques et surpuissants du chanteur JJ « Shiv » Polachek, entre Mikael Åkerfeldt (OPETH), Christian Älvestam (LA LISTE EST TROP LONGUE) et Mikko Kotamäki (BARREN EARTH, SWALLOW THE SUN). Atypique, la musique de 7 HORNS 7 EYES se résume donc à un Death progressif au tempo soutenu (qui ne verse jamais dans le Doom à proprement parler), porté par des vocaux pesants et de nombreuses mélodies et effets d’ambiance donnant un petit côté épique à Throes Of Absolution, le tout dans un emballage très moderne mais pourtant très sombre. Et ça marche du tonnerre.

Avec 9 morceaux oscillant entre un peu moins de 5 minutes et un peu plus de 6, 7 HORNS 7 EYES ne fait pas les choses à moitié en 52 minutes au total. Après une intro assez sombre qui plonge dans l’ambiance, Throes Of Absolution démarre dans la perfection avec le sublime "Divine Amnesty". Gros riffs écrasants sur fond d’atmosphère épique, growls assassins et nombreux solos mirifiques de haute performance, avec une maîtrise de la progressivité de la musique à couper le souffle. Sans grandes variations dans les structures, les pistes de Throes Of Absolution s’enchaînent sans perdre en intérêt. Si "Phumis: The Falsehood of Affliction" introduit un tempo plus rapide à base de riffs incisifs et de plans mélodiques plus alambiqués (toujours accompagné d’un solo génialissime), le plus intéressant est que 7 HORNS 7 EYES trouve très vite un équilibre entre Death moderne lourd et sombre et Metal progressif jubilatoire, grâce à des morceaux comme "The Hill Difficulty", "Cycle of Self" (avec des incursions de plans plus syncopés et de passages acoustiques assez sombres) ou encore "Vindicator". Mais la lourdeur est souvent mise en valeur, en témoigne le plus agressif "The Winnowing" et le percutant "Delusions" qui donne également une bonne place à l’ambiance épique en toile de fond, ambiance aussi mise en avant à quelques égards comme sur l’exceptionnel "A Finite Grasp of Infinite Disillusion". Pour son premier album, 7 HORNS 7 EYES ne se lâche pas totalement et les morceaux se ressemblent un peu trop, laissant un petit sentiment de redondance, mais rien de grave car la qualité est là. Throes Of Absolution se termine par l’instrumental "Regeneration" laissant les grattes acoustiques et lead s’exprimer, pour un final atmosphérique de toute beauté.

Dans un style déjà très personnel, bien que très éloigné des standards du Death « moderne » américain m’a-tu-vu et générique, 7 HORNS 7 EYES nous livre un premier album très convaincant qui frôle déjà l’excellence. Une atmosphère prenante, un growler de premier choix et un guitariste lead hors pair, pour nous donner un parfait disque de Death progressif mené de main de maître. Ce premier jet nous montre déjà ce que le groupe sait faire (en termes de production, de composition et d’arrangement), il ne reste plus qu’à 7 HORNS 7 EYES d’aller jusqu’au bout de leurs efforts pour nous livrer un album qui fera date. A défaut d’être déjà une référence pour le premier album, Throes Of Absolution est bien évidemment particulièrement prometteur, même s’il le suffit aisément à lui-même dans un style plutôt facile d’accès en définitive. Le prochain grand truc ? Assurément…

http://www.facebook.com/7horns7eyes - 149 visite(s)

Bandcamp - 127 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 12341




Auteur
Commentaire
hainemijuré
Invité
Posté le: 23/04/2012 à 11h21 - (101682)
Tout est dit.

L'achat est inévitable.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 23/04/2012 à 13h20 - (101686)
Du très lourd. Très bonne chro' au passage.

h1n666
Membre enregistré
Posté le: 24/04/2012 à 14h41 - (101702)
quelqu'un a déjà commandé sur ce label ?

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 24/04/2012 à 15h27 - (101703)
oui, moi (le Uneven Structure à l'automne dernier)
aucun problème à signaler.

overklems
Membre enregistré
Posté le: 24/04/2012 à 17h14 - (101705)
j'ai commandé plein de trucs chez eux, ils sont rapides et efficaces pas de soucis, mais je te conseille de commander le 7H7E autre part car le camion de livraison en provenance du distributeur a eu un accident et ils ne sont pas en mesure d'envoyer les précommandes pour le moment...

Rockoholic
Membre enregistré
Posté le: 25/04/2012 à 14h39 - (101725)
La chro donne envie, le son sur bandcamp aussi, achat prévu!

RBD
Membre enregistré
Posté le: 07/06/2012 à 18h58 - (102420)
Derrière la pochette typiquement de Travis Smith, il y a des compos étonnamment simples pour ce genre. Et pourtant ce n'est pas un album léger qui s'écouterait deux fois avant de tomber dans les limbes de l'oubli. Bon, allez, des solos plus ambitieux auraient apporté vraiment quelque chose de plus, c'est vrai. Mais ces sweeps ont du feeling, ils passent… J'ai été même déstabilisé par la facilité à rentrer dedans et le fait que le plaisir ne baissait pourtant pas au fil des écoutes. Profitez-en maintenant, et il faudra suivre.
À noter aussi que les paroles attestent qu'il s'agit clairement de Metal chrétien (et même protestant).




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker