45 STAINLESS - Divided (One Life One Crew) - 04/06/2015 @ 07h28
En terme de beatdown européen, on sait directement à qui penser. Il faut dire que même si les seconds couteaux sont légion, rares sont ceux qui me tiennent autant à cœur que 45 Stainless. Originaires de Finlande (un pays déjà pas courant hardcorement parlant), nos loustics m'avaient déjà tapé dans l’œil avec leur EP OGBD qui, pourtant sorti fin 2011, tourne on ne peut plus sur ma chaîne.
Pour ma part, quand un EP s'écoute toujours avec autant de kiff plus de 3 ans après sa sortie, c'est qu'il y a du potentiel.

Voici donc « Divided ». Que dire mis à part qu'il correspond totalement à ce que j'attendais du groupe. Des breakdowns par pack de douze, du bon gros feeling, un son lourd et des compositions taillées pour le pit. Le vrai aboutissement de l'EP en fait.

L'album s'ouvre sur une intro hip hop qui cède sa place à un riff ouffissime qui te prend au trip dès le début. Le genre de riff qui te tabasse malgré son 000010030134321 sur la première corde. Couplé à une accélération sur fond de double grosse caisse et son breakdown final, 45 Stainless affiche ses ambitions d'entrée de jeu.
Très homogène et brutal, les finlandais ne sont pas coutumiers de la tromperie sur marchandise. Ils ont clairement grandi avec Shattered Realm (un grand classique) et cela s'entend. Il suffit d'écouter « Never Surrender » pour voir que le break est très semblable à « Her Justice » de Shattered Realm.

« All Is Lost » s'affiche comme le titre le plus heavy avec des influences américaines bien marquées. Shattered Realm en premier mais on peut citer tous les groupes de la scène beatdown de la côte est, et aussi Merauder. Le final opte clairement pour cette voie. Perso, le riff qui me fait le plus kiffer est l'entrée en matière de « Self Made Hell », simple au possible mais indélébile, laissant sa place à un petit riff death une fois accompli.
Le beatdown a toujours été pote avec le death, 45 Stainless lui accorde une petite place. Quelques riffs par ci par là y font référence (« Self Made Hell ») mais aussi « OG Kingz » mais c'est surtout la seconde voix qui marque.

Si sur l'EP, deux chanteurs se partageaient trois registres de voix allant du growl à l'aigu, sur « Divided », les parties vocales aiguës ont presque totalement disparu, une petite dizaine de secondes sur « 20380 ». Pour ma part, je trouve ça dommage car cette diversité vocale (parfois en ping pong) dynamisait bien l'EP. Quant au gruik sur l'intro slamming death de « Calm », c'est à ce demander ce qu'il fout la... Un peu comme cette intro.

Au final, 45 Stainless ne déçoit pas et nous offre du beatdown des familles dans sa forme la plus brute et la plus sincère... Aucune prise de tête, ni de risque, juste du bon son à se mettre dans les oreilles. Et c'est bien cela que l'on cherche. A découvrir.

PS : Le groupe est discret, pas de soundcloud ni de bandcamp. Vous trouverez beaucoup de titres de l'EP mais pour l'album, il faut un peu farfouiller sur le facebook du combo.

45 Facebook - 99 téléchargements


Rédigé par : Vision Of Beuh | 14/20 | Nb de lectures : 7896




Auteur
Commentaire
deu
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2015 à 08h21 - (116880)
Soundcloud ici :
www.corepoint-magazine.de/2015/05/15/45-stainless-divided-review-exclusive-stream/?lang=en

benlivephotos
IP:193.58.223.71
Invité
Posté le: 04/06/2015 à 11h46 - (116883)
Juste pour ajouter qu'il était possible de les voir en live sur Paris le 27/06, soit juste une semaine avec cette bonne chronique.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker