25 YEARS OF WACKEN - Snapshots, Scraps, Thoughts & Sounds (UDR) - 02/01/2015 @ 09h39
Il y a un peu plus d'un an, j'avais évoqué le DVD du Wacken 2012, qui contenait ses bons points et d'autres plus discutables. Quelques mois après vous avoir conté l'édition 2014 (marquant le 25ème anniversaire du festival), je vous en reparle une ultime fois grâce à ce copieux triple DVD, permettant de jouer un peu la carte nostalgie pour ceux qui y ont pris part et plus généralement, montrer un peu comment s'est déroulé ce Wacken 2014, tout du moins d'un point de vue concerts puisque le promo que j'ai reçu ne traite que de la partie live.

Au programme de ce triple DVD, 78 titres d'un total de 58 groupes puisque à l'exception de Hatebreed, le premier DVD (2h16) contient 2 titres par artiste. Si l'on peut retrouver des extraits de quelques unes des prestations marquantes du festival, il manque encore quelques gros noms, parmi lesquels Slayer, King Diamond, Behemoth, Megadeth, ou encore Vreid/Windir, Sodom, etc. Parmi les concerts non évoqués dans mon live-report, c'est sans surprise de voir Heaven Shall Burn mobiliser la foule en plein après-midi, avec un impressionnant braveheart avant l'interprétation de « Endzeit » et un espèce de circle-pit géant, bizarrement agencé au début de « Trespassing the Shores of our World ». Pas ma tasse musicalement, cela devait être tout de même bien efficace à vivre. Globalement sur chaque DVD, le son ne semble pas avoir été trop retouché et garde une approche assez brute et organique, je pense par exemple à Amon Amarth où les parties mélodiques jouées sont moins nettes, au contraire de l'aspect death metal davantage mis en valeur.

Je me demande toutefois si il est encore utile de publier ce type de DVD, puisque par exemple l'intégralité des concerts de Saxon, Hammerfall, Steel Panther, Emperor (de jour sacrebleu !) ou encore Devin Townsend (devant un public bien clairsemé) sont disponibles gratuitement sur Youtube, avec une qualité globale très bonne ; de plus il est fréquent que le festival relaie au moins une partie de ses concerts sur ses différents supports online... à la limite pour les plus matérialistes pourquoi pas, reste alors une sélection de titres correcte mais pas toujours la plus logique. Exemple Hammerfall avait fait un show spécial « Glory to the Brave », dont on ne retrouve pas d'extrait sur ce DVD. La sélection de Carcass est constituée de 2 titres du dernier album, un bon vieux classique n'aurait point fait tâche, de même pour Kreator qui présente 2 titres post-2000, dont le relativement mélodique « From Flood Into Fire ». Bon ça s'apprécie quand on se remémore ce concert comme étant l'un des derniers du festival, avec des moyens techniques au rendez-vous et une belle ferveur pour ces « locaux ». En ouverture du premier DVD, Avantasia montre à quel point il est populaire outre-Rhin (temps de jeu le plus long du festival, lights show énorme, écran géant en fond de scène, etc) et suivi par des dizaines de milliers de festivaliers. De Apocalyptica je ne garde peu de souvenirs et la vision des 2 titres du DVD ne m'en rappellera pas beaucoup plus, si ce n'est le couché de soleil inondant une scène emplie de musiciens (le groupe + un ensemble orchestral). La seule image forte vécue est de voir cette marée humaine devant la scène, en étant placé un peu plus en hauteur, au niveau du Wackinger Village.

Le contenu du deuxième DVD (1h36) est lui franchement moyen, composé en grande partie de groupes typiquement Wacken (JBO, Knorkator avec un 'chanteur' plutôt flippant qui joue en caleçon rose moulant, Santiano, Russkaja, etc), seuls Prong (de loin le meilleur groupe de ce DVD) et à la limite August Burns Red se retrouvent là un peu par défaut. Bon au moins je peux voir un peu de la prestation de Schandmaul, l'un des groupes sympa dans le style medieval rock allemand, qui clôturait les grandes scènes le dernier jour. Impressionnant en particulier est cette multitude de briquets brandis par le public durant « Dein Anblick », ça a plus de gueule que les iphone quand même. Van Canto qui y figure aussi, c'est pas mon truc, faut avouer que c'est plutôt original tous ces chanteurs et pas mal sur un titre, pas sûr d'en apprécier davantage cependant. Autre élément sympa, c'est de visionner à la fin de ce 2ème volume, un morceau des 5 gagnants du Metal-Battle, histoire de mettre en avant une dernière fois ces petits groupes venus de bien des horizons, dont les sympathiques chinois d'Evocation ou In Mute, sorte de Arch Enemy espagnol, emmené par une nana qui en impose un petit peu vocalement. Dans un registre plus léger, le folk metal des danois de Huldre est plutôt pas mal, avec vielle à roue, violon et flûte et une scène qui se voit décorée d'éléments de la nature. Autre combo exotique à noter, les Dirty Shirt (Roumanie) et leur metal progressif balkanique, emmené par 2 chanteurs convaincants. Un groupe qui sort clairement du lot sur ce DVD.

Le 3ème DVD (2h17) est consacré à la double tente WET/Headbangers Stage et présente ainsi 28 groupes, entre combos établis : Decapitated déjà là en 2012 et qui joue le long et pas très passionnant « Carnival is Forever », Black Star Riders interprétant le classieux « Kingdom of the Lost » aux connotations très irlandaises, Onkel Tom, The Ocean avec sa musique plus « posée », alambiquée voire sophistiquée, et soutenue par des projections... océaniques. Un joli moment qui nous change un peu de ce qui est plus habituellement programmé ! Lacrimas Profundere et son titre « My Mescaline » est l'un des autres moments atmosphériques et plaisants du DVD, très agréable là aussi.

D'autres groupes sont présentés ceux dont la qualité est plus discutable (Collibus, Cop UK, Arthemis, Hamatom) et puis il y a ceux qu'il est sympa de voir : Fleshgod Apocalypse particulièrement attendu et très carré, The Vintage Caravan avec ses effets psychés, rétro et en accéléré, Hell et son toujours aussi expressif et théâtral chanteur, Nightmare, Masterplan, Excrementory Grindfuckers pour la grosse déconne, un ICS Vortex parfaitement en voix, A Pale Horse Named Death pour apporter son lot de sonorités un peu plus lourdes et sombres, et nous rappeler (très) vaguement Type O. Dans le genre gros méchant et haineux, le morceau de Koldbrann a le mérite de (presque) tout ravager, étant entrecoupé de quelques leads faussement mélodieux.

Au rayon des sympa sans plus, je mettrais la jeune formation Neopera avec quelques musiciens bien expérimentés (Dirk Schlächter, Jörn Schubert) et 3 chanteurs plutôt convaincants, les bourrins rugueux de Torment, et ce passage où l'on peut admirer le chanteur Jörn Rüter tronçonner littéralement le pauvre corps d'une guitare... c'est kitsch mais ça fait son effet.
Parmi les découvertes faites grâce à ce DVD, je retiendrai pour finir Beyond the Black (bon le groupe jouait en même temps que Emperor) emmené par une très jolie chanteuse de 19 ans, qui semble bien à son aise sur scène. Leur morceau « Save me » démarre telle une ballade et prend une envolée heavy lyrique et symphonique de belle facture.

Voilà donc un triple DVD bien garni, où il manque quelques artistes significatifs, tandis qu'un peu de place est accordée à certains dont on se serait bien passé... c'est comme ça et plutôt bien représentatif de l'état d'esprit Wacken. Le contenu complet de l'objet est à retrouver ICI.




Rédigé par : gardian666 | Waaaackennn !!/ | Nb de lectures : 10086




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker