16 - Deep cuts from dark clouds (Relapse/Pias) - 24/05/2012 @ 08h03
La rancœur et les déceptions des différentes étapes de la vie sont une source d’inspiration intarissable pour un artiste. Il est toujours plus profond et évocateur de parler d’une perte chère que de son récent mariage, aussi sublime soit-il ! Le parcours de 16 ne joue pas en sa faveur, fait de galères et d’obstacles plus ou moins évitables. La case prison à elle aussi de quoi forcer ses protagonistes à serrer les poings et voir tout en noir. Ce terreau nauséabond avait redonné de l’appétit au combo californien pour remettre le couvert. « Bridges to burn », sans exceller, avait tout de même fait son petit effet. Mais ce fut le genre d’album immédiat qui ne demande pas forcement une suite, avec le sentiment que tout a été dit. Et le constat est là, mon constat, tout du moins : 16 n’a plus vraiment grand-chose à raconter et le démontre tout au long de l’écoute de « Deep Cuts From Dark Clouds ».

A l’image du pote qui te raconte un fait de soirée que tu as déjà entendu une demi-douzaine de fois, tu hoches la tête, souries, mais le cœur n’y est pas. Les gros durs reprennent les mêmes ingrédients que leur seconde partie de carrière, mais les riffs sont moins inspirés, le son de gratte vilain comme tout, la voix marque moins les esprits et les compositions, car il est bien là le problème majeur, sont en dedans, forcées, aux structures éculées. J’ai trouvé que le précédent avait 2 points forts, sa rythmique carrée et inébranlable, et ses très nombreux refrains scandés façon « repris de justice » du tout meilleur effet. Ce nouvel opus a toujours une rythmique carrée, oui, mais redondante, et les fameux refrains se font rares, où les quelque uns qui surgissent sont peu excitants. Seul le morceau « Opium Hook » sort du lot et rappelle la qualité du précédent qui, quant a lui, m’a fait scander le point en l’air quasiment la moitié de ses titres.

La prod’ écrase tout sur son passage, mais gomme le côté âpre et rugueux d’autrefois pour une tambouille aseptisée mais très actuelle. Tout est gonflé, ce qui peux aider à sauver le navire lorsque, une fois de plus, les compos ne sont pas à la hauteur. Mais l’illusion ne dure pas. J’ai à chaque écoute le même sentiment désagréable de redite paresseuse du précédent, sans son savoir-faire, et que le groupe n’a plus rien dans le ventre. Un peu comme le chien qui abois par principe, sans t’adresser un regard et l’esprit ailleurs.

Les surprises et nouveautés dans ce nouveau 16, je les cherche encore, et je n’en ai pas trouvé 64. L’excitation est à son plus bas pour cette noise quasi mid-tempo parsemée de rock, metal et hardcore. Relapse travaille bien pour mettre en avant cette nouvelle sortie, mais même avec le plus beau des maquillages, une moche reste une moche. Le pitbull d’autrefois a pris du ventre, et se traine. Ce « Deep Cuts From Dark Clouds » est sans relief, presque fatiguant, et le dernier Unsane, sorti un mois plus tôt et dans un style similaire, les mets (encore) à l’amende.


Rédigé par : Bras Cassé | 10.5/20 | Nb de lectures : 11908




Auteur
Commentaire
raziel
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2012 à 09h10 - (102173)
Album tristounet, c'est vrai.

La prod clinique ou survitaminée, daqns le doom, est rarement une bonne idée...



Barak
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2012 à 12h43 - (102180)
Pareil, la première déception de l'année. Trop propre pour rivaliser avec les anciens, pas assez tubesque pour rivaliser avec le précédent.



pearly
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2012 à 13h13 - (102185)
Album très chiant.

Aussi peu original que le précédent, mais lui au moins avait la fougue pour lui. Là, il n'y a rien.

Grosse déception.



GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2012 à 13h36 - (102187)
Décevant est le mot.

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2012 à 16h25 - (102190)
tout l'inverse, en particulier si on tient à comparer au Unsane



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker