1349 - Hellvetia Fire (Candlelight) - 09/01/2012 @ 08h22
Il est devenu populaire, parfois même rentable.
Il s’expose.
Il évolue.
Les concerts deviennent une attraction, un spectacle ; il s’enrichit de jeu de lumières, il s’agrémente de danseuses, de mises en scène diverses.

Pourtant, le Black Metal, son essence même, est en opposition avec cette mise en lumière. Je ne fais nullement référence à l’attitude ou à la mentalité. Mais, en tant que style musical, le Black n’existe qu’au travers d’une simplicité et d’un extrémisme, qui ne peut s’exprimer avec des artifices liés au monde du spectacle.
Antagonisme qui, certes, convient à certains, mais qui nuit à d’autres.

1349 a trouvé sa place. Si ce n’est musicalement, a minima visuellement.

"Hellvetia Fire" est le premier bootleg officiel du groupe ; par bootleg, il faut donc comprendre : un concert filmé avec l’approbation du groupe, mais dont le but n’était pas d’être commercialisé initialement à grande échelle.
Le résultat est de qualité, où le rendu visuel, l’aspect sonore et le minimalisme recherché font corps avec l’aura et l’agressivité des protagonistes.
Cette grand-messe a été filmée en novembre 2005, au Bikini Test, dans un chalet située en lisière de forêt, du côté de La-Chaux-De-Fond (en Suisse) ; l’ambiance hivernale et isolée qui y régnait est parfaitement retranscrite par cette captation live ; et c’est sans aucun doute la plus grande réussite de ce live authentique, dont la froideur glaciale et paradoxalement brûlante, transfigure la prestation du quintet norvégien. Tout en simplicité et en efficacité. Bien aidé, il est vrai, par l’implication passionnée des fans qui sont à l’origine de ce projet…

D’emblée, je suis séduit par l’image, et le concept. On y retrouve ce en quoi je crois, les parcelles d’authenticité présentent dans ce style musical primaire : l’opacité, la noirceur, l’intimité, la froideur. Le tout capturé sobrement par 4 caméras, dont l’alternance des plans s’avère pertinente, fluide et très pro. 2 caméras sont positionnées de part et d’autre de la scène, la troisième est orientée sur Frost (permettant d’admirer à de nombreuses reprises sa qualité impressionnante de frappe) et la quatrième est située au fond de la salle, au niveau de la table de mixage.
Le rendu visuel est digne des meilleurs bootleg. Les jeunes metalleux habitués aux DVD modernes débordant d’artifices artistiques seront très certainement décontenancés. Répondant à une démarche volontaire du groupe et des fans à l’origine de ce projet, l’image est entièrement en noir et blanc, écornée et enrichie d’un grain 'à l’ancienne'. Sans retouche visuelle, sans fard ni paillettes, sans effets spéciaux, sans menu, sans HD ou autre artifice superficiel.
Totalement UG. Totalement haineux. Totalement extrême. Totalement réussi.

Le son est quant à lui honorable ; pour un bootleg, encore une fois. N’attendez pas de retouche sonore, oubliez le son clair de la version CD, et plongez-vous dans la rugosité et l’expiation haineuse de ce concert. Le rendu des guitares est excellent, mais je trouve que cela manque un peu de grave et de basses pour créer un équilibre sonore. Qu’importe, tout est audible, et surtout en accord avec l’authenticité viscérale de ce concert.

La prestation du groupe est sobre, passionnée, possédée. Le groupe entre sur scène dans l’obscurité complète, s’éclairant avec des torches, que chaque membre vient fixer sur un support. Une courte intro, et le groupe attaque son show sans préambule. L’expulsion rageuse de cet obscur pamphlet quasi-mystique s’enorgueillit d’une sobreté et d’un réalisme percutants.
Dos à la scène entre chaque morceau, Ravn en fait peu, peut-être pas assez. Mais, totalement impliqué dans son rôle, sans aucune interaction avec le public, se limitant à l’annonce des titres, il éructe ses litanies avec frénésie. Sobre, froid, glaciale même. Et furieusement violent.
Mais le style ne se prête de toute façon pas aux manifestations d’euphories, et le public semble pleinement se repaître de la déflagration qu’il se prend en pleine face.
La prestation de Frost est sans faille, métronomique, et précise. Un monstre de rapidité et d’habilité.

L’apparition de Tom G. Warrior (CELTIC FROST), pour hurler sur la reprise 'The Usurper', est tout aussi notable – surtout que, replacé dans le contexte, cela faisait des années que Warrior n’avait pas foulé les planches...
La liste des titres joués, enfin, est idéale pour se faire refaire la façade. A la date de ce concert, fin 2005, la blague "Revelations of the Black Flame" n’était pas encore sortie, et le set du groupe se concentre donc sur ses 3 premiers opus, faisant la part belle à "Hellfire". Un condensé de Black brutal et rageur. Débordant d’énergie et de violence expiatrice. Idéal pour se prendre de plein fouet le char d’assaut qu’est 1349.

Je ne conçois pas le Black comme étant style se prêtant au jeu des lumières, des danseuses ou des artifices. MA vision de ce style se concentre dans une expression minimaliste, qui permette de laisser exploser pleinement le flot d’amertume et de haine véhiculées musicalement. Ce que ce bootleg réussit impeccablement à transmettre.
Ce n’est jamais qu’un bootleg. Mais son authenticité et son côté viscéral me plaisent. Pas sûr néanmoins qu’il fasse l’unanimité...

Eteignez la lumière, et laissez l’aura et l’extrémisme des Norvégiens prendre possession de votre conscience.
A réserver aux vrais fans de Black Metal uniquement.

Tracklist :
1. Hellfire (1ère partie)
2. Riders of the Apocalypse
3. Majhicanalenheten
4. Nekronath
5. Chasing Dragons
6. Satanic Propaganda
7. I Am Abomination
8. Aiwass -Aeon
9. Sculptor of Flesh
10. The Ursurper
11. Slaves To Slaughter
12. Hellfire (2ème partie)


http://www.myspace.com/1349official - 173 visite(s)

Ivaul Book - 140 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | Excellent Bootleg/ | Nb de lectures : 12762




Auteur
Commentaire
kalevi
IP:109.11.109.9
Invité
Posté le: 09/01/2012 à 09h38 - (99710)
enfin sorti, enfin chroniqué! excellent boot

damikachu
Membre enregistré
Posté le: 09/01/2012 à 09h54 - (99711)
les parcelles d’authenticité présentent ou présentes ?

Monceau
Membre enregistré
Posté le: 09/01/2012 à 10h27 - (99714)
Très belle chronique du live, je vais me laisser tenter. Regarder les lumières éteins hummmmm…

Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 09/01/2012 à 10h44 - (99718)
Oh yeah! Typiquement ma came!

Vlad Tepes
Membre enregistré
Posté le: 09/01/2012 à 21h07 - (99741)
Ce bootleg est excellent, avec effectivement un Frost totalement halluciné (l'intro de "Sculptor of flesh" est démentielle de violence !). J'adhère sur le minimalisme de la démarche, avec un produit cru.
Toutefois, l'ambiance live de 1349 n'est pas respectée sur un détail : le son des guitares. En effet, on ne capte pas le mur du son dont savent nous gratifier les norvégiens, sorte d'apocalypse mise en son. Du coup, j'aurais peut-être préféré qu'ils sortent le live à la Loco de 2003, encore plus épuré, et où la violence apparait décuplée par rapport à celui qui vient de sortir.



Nekromantik
Membre enregistré
Posté le: 09/01/2012 à 22h23 - (99746)
Bof,regardé 2 fois il prends maintenant la poussière! Je n'ai pas retrouvé la furie des autres live du groupe!



Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 11/01/2012 à 12h58 - (99808)
+1 Vlad Tepes sur le son.

Décidément ce Frost reste un de mes dieu du metal : mi bête, mi machine. Pfffouu pas un pain, une rapidité et une endurance...

Si j'étais une meuf je crois que je serai amoureuse^^



XXuK
Membre enregistré
Posté le: 12/01/2012 à 15h24 - (99831)
@Zebrowsky : PiDi vas!!!!

wulfblake
Membre enregistré
Posté le: 19/01/2012 à 11h31 - (99909)
Assez d'accord avec Vlad, le son manque clairement de burnes et c'est dommage. Ce DVD n'est pas à l'image groupe qui normalement nous envoie une grande puissance dans la gueule et la c'est pas le ressenti que j'ai.

Par contre, Frost quel dieu!!!!

Tonton
Membre enregistré
Posté le: 19/01/2012 à 13h49 - (99911)
Gardons à l'esprit qu'il s'agit d'un bootleg... le son s'en ressent forcément.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker