ØLTEN - Mode (Division/Hummus) - 15/07/2015 @ 07h29
Nous avions déjà fait la connaissance des helvètes d'ØLTEN via leur premier E.p éponyme quatre titres. Alors qu'à l'époque je me réjouissais d'une future arrivée d'album "grand format" v'la ti pa qu'il est déjà là ce petit canaillou ! "Mode" nous propose donc de revenir nous frotter aux rugueuses déflagrations soniques de ce trio bruitiste, amoureux des montées en puissance et des explosions distordues ébouriffantes. Ah et puis des belles pochettes aussi !

Avant toute chose, force est de constater qu'une fois de plus, ØLTEN ne s'est pas loupé avec le visuel de "Mode". Vraiment incongru et en même temps délicieusement étrange, cet artwork m'a fait penser au prémices d'un sacrifice animal se rapprochant d'une cérémonie vaudou... l'interprétation pouvant découler de ce genre d'image laissant de toute façon de nombreuses pistes d'explorations (pour info, c'est apparemment l’œuvre de Michal Florence Schorro).
Si ØLTEN laissait augurer sur le premier E.p de capacités d'envolées vers l'onirisme et l'ambiant, ils confirment ici leur coté roboratif, patient et hypnotique. Toujours aussi lourd, massif et empreint d'un coté plus feutré, ØLTEN se décrit finalement bien moins qu'il ne s'écoute. Composé d'une musique immersive mais pas si immédiate que ça, "Mode" confirme tous les espoirs de l'éponynme "Ølten". On aurait pu craindre que le son ne subisse un traitement trop douillet ou, un peu comme CONAN, que l'expérience aidant le groupe perde un peu son groove bestial au bénéfice d'une approche plus méthodique. Nenni.
On retrouve donc avec plaisir ces architectures rythmiques simples et percutantes et ces riffs disharmoniques tapant autant dans les graves d'un accordage bien gras que dans les achalandages inquiétants d'accords mineurs perfides. Bien sûr la musculeuse basse se trace des tranchées saignantes dans les veines gonflées de ce Sludge boudiné dans un costume devenu trop petit à cause des excès décibelliques qu'il se permet lors des rugueux "Gloom" et "Mamu".

Je reste plus particulièrement séduit par "Gloom", morceau qui personnifie avec sa longue intro tout le métier que possède le trio dès lors qu'il s'agit de poser une ambiance et d'en explorer tous les aspects ! Carré, impliqué et plus subtil qu'il n'y parait au départ, ØLTEN fait du bien par où qu'il passe et donnera encore du grain (et du gras...) à moudre pour tout ceux qui aiment le son qui ramone les oreilles.



http://www.oltenband.com/ - 147 visite(s)


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 8318




Auteur
Commentaire
BassFrog
IP:2.92.206.167
Invité
Posté le: 17/07/2015 à 00h53 - (117245)
Très très sympa, effectivement ça ramone

fullbordell
Membre enregistré
Posté le: 19/07/2015 à 12h21 - (117266)
Poutre.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker