ÆVANGELIST - Writhes In The Murk (Debemur Morti/Season of Mist) - 21/10/2014 @ 07h06
Terré dans les profondeurs pour De Masticatione Mortuorum In Tumulis (2012), ÆVANGELIST avait préparé son maléfique plan de bataille pour causer l’apocalypse sur Terre. Une entreprise brillamment effectuée pour Omen Ex Simulacra (2013), l’album qui a amené le triomphe des enfers et entraîné le chaos ultime. Pour en réchapper, l’humanité n’aura pas eu d’autre choix que de rebooter la matrice, reléguant l’ævangéliste au rang de vulgaire cauchemar sonore. Mais le duo infernal n’a pas été éradiqué. Comme une portion d’ADN viral parqué dans une cellule à l’état dormant, attendant sagement sa réactivation selon les circonstances physiologiques, ÆVANGELIST s’est terré dans l’ombre, cherchant un moyen de continuer à exister et à travailler à de nouveaux ravages. Avec Omen Ex Simulacra, les démons avaient frappé trop vite et trop fort. Pour continuer à choquer et à répandre la désolation, ÆVANGELIST doit se montrer plus subtil, plus pernicieux. Moins d’une année après son important assaut qu’était Omen Ex Simulacra, l’ævangéliste est déjà de retour, toujours bien déterminé à répandre sa mixture chaotique pour installer les enfers sur Terre. Mais cette fois-ci, la méthode sera moins brutale, plus réfléchie. Il ne s’agit plus d’éliminer en un coup toutes les âmes terrestres, il s’agit de s’immiscer discrètement dans leur univers, leur tenir la main, être doux avec elles, pour mieux les convaincre de rejoindre le côté obscur, d’adopter les préceptes du Malin.

Pour cela, ÆVANGELIST a du changer 2-3 choses. Il apparaît clairement que sa mélasse guitaristique Death/Black conjuguée à du field recording des profondeurs infernales en guise de fond d’ambiance, était trop extrême pour attirer les âmes à elles et a plutôt effrayé et fait courir tout le monde en l’espace de quelques secondes. L’ævangéliste a donc du trouver un nouveau moyen de propager son message, en le rendant plus compréhensible sans lui faire perdre son essence. Le cœur du message reste donc dégueulé par ces vocaux inhumains et les cris de damnés, accompagnés du paysage sonore éthéré des enfers, l’on perçoit toujours l’apocalypse au fond de cette musique dont la substance demeure poisseuse et extrêmement noire. Mais pour rendre cette substance plus accessible et plus facilement assimilable, il aura fallu que ÆVANGELIST aère son propos, autrefois confus et violent. De la bouillonnante sauce de Metal extrême ressortent désormais des riffs plus clairement identifiables, prenant le pas sur les atmosphères diaboliques. Le tempo du message s’est également assagi, ÆVANGELIST ne délivrant plus sa violence auditive avec des blasts assassins qui avaient autrefois causés quelques explosions de cages thoraciques. La dissonance reste toujours un langage privilégié, de même que la production terreuse et les influences issues d’autres contrées des profondeurs terrestres (PORTAL, IMPETUOUS RITUAL, MITOCHONDRION), mais ÆVANGELIST ne cherche plus à vous brûler vif et vous faire disparaître dans un trou noir, mais bien à vous forcer de rejoindre sa dimension maléfique avec des arguments humainement compréhensibles. Lavage de Cerveau Metal.

Writhes In The Murk sera donc le nouveau manifeste que ÆVANGELIST va glisser dans votre boîte aux lettres, en espérant que vous aurez le courage de le lire et peut-être adhérer au discours. Après le concert de fin du monde, ÆVANGELIST s’est mis à une sorte de crowdfunding. Une méthode timide, mais qui peut faire ses preuves. Pas d’intro comme "Anno Mortii : Gnostic Transcendental Heresy" ou "Veils" histoire de présenter le paysage, ce manifeste rentre directement dans le sujet. Par un cantique religieux, un "Hosanna". Si les cris d’humains paniqués se font entendre d’emblée au milieu de l’habituelle représentation musicale des enfers, l’ævangéliste essaie ensuite d’adoucir et d’embellir son propos grâce à quelques riffs inattendus, un tempo plus soutenu et même des litanies de chant clair. ÆVANGELIST fait toujours peur mais n’est plus aussi repoussant que par le passé. Le combo laisse tomber la violence et la torture et choisit l’accroche et l’hypnose, savamment amenée par des plans lancinants. Le duo luciférien sait toujours montrer de quel bois il se chauffe, certains pans des chapitres de son manifeste ("Ælixir", "Halo of Lamented Glory") sont là pour le prouver. Mais ÆVANGELIST choisit de répéter et d’appuyer son message pour mieux l’implanter dans votre cortex, choisissant la lourdeur et l’étalement des morceaux comme méthode de persuasion ("The Only Grave", "Præternigma", "Harken to the Flesh"). Les cuivres sont même de la partie ("Ælixir", "Harken to the Flesh") histoire de rendre le propos plus doux et plus évocateur, le commun des mortels se raccrochant alors à des sonorités qu’il est capable de reconnaître et d’assimiler. L’ævangéliste ménage aussi quelques pauses ambiantes ("Disquiet", "Ælixir") pour laisser tout le loisir à l’auditeur de se poser et de réfléchir, s’il veut rester dans la lumière ou souscrire l’allégeance au chaos. Le morceau-titre qui clôt Writhes In The Murk dans le pur propos inquiétant d’ÆVANGELIST v.2014 laisse alors le temps aux humains de donner leur réponse, rester dans sa minable et pathétique vie sur Terre ou tenter l’aventure dans une dimension inconnue où les lois de la physique déterminées par l’humanité n’ont peut-être pas cours.

« La France a peur ». Créer l’adhésion par la peur, répandre la rumeur apocalyptique, telle est la doctrine qu’a choisi ÆVANGELIST. Autrefois offensif, l’ævangéliste peut dire qu’il a changé, mais au fond son programme reste le même, nourrissant les mêmes objectifs, mais son propos est moins tranchant et donc plus accessible, moins étouffe-chrétien, et remportera plus de suffrages, touchera certainement plus de monde. Mais les souvenirs de l’apocalypse brutale et soudaine causée par Omen Ex Simulacra subsistent encore dans une partie enfouie de l’inconscient collectif, une partie qui sera facilement réactivée et finalement, le discours désormais plus réfléchi d’ÆVANGELIST risquera de rater son coup, de ne pas convaincre, d’être laissé de côté avec sa tentative de récolter l’assimilation d’un message maléfique plutôt que de l’envoyer à qui n’en veut pas en faisant exploser la croûte terrestre. C’est que parmi le public extrémiste du Metal, ÆVANGELIST a déjà remporté une adhésion somme toute sado-masochiste grâce à Omen Ex Simulacra, d’ores et déjà devenu une référence pour les rites démoniaques visant à faire apparaître et régner le Malin sur Terre. L’apocalypse est passée, ÆVANGELIST doit se renouveler pour continuer à exister dans un monde déjà bien arrangé, mais sa baisse de puissance risque de le faire tomber dans l’ignorance, les plus aguerris et résistants et moins malléables lui claqueront directement la porte au nez après son usage de la sonnette à 7 heures du matin pour délivrer sa doctrine aux masses. ÆVANGELIST errera en éructant dans la rue avec ses pancartes et ses tracts, ne trouvant grâce que dans des lieux où l’on se laisse encore impressionner par PORTAL, IMPETUOUS RITUAL et les 2/3 du roster actuel de Dark Descent Records. Epuisé par sa spectaculaire apocalypse de l’automne dernier, l’ævangéliste a écrit trop vite et donc un brin fatigué son nouveau manifeste, qui demeure prenant et doté d’arguments musicaux uniques et imparables mais qui risquera de ne plus vraiment faire peur à tout le monde.




Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 10892




Auteur
Commentaire
Bernard
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2014 à 08h51 - (114271)
Pas d'accord. Moins "chaos" mais tout aussi jouissif.

Mon dieu, que ce groupe et bon!

D'ailleurs, Portal?... Qui?... ;)

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2014 à 17h13 - (114276)
Moins parade nuptiale. Beaucoup plus sexe.



maxflat
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2014 à 23h53 - (114284)
pffff
j'aime les 3 references citees: portal, mitochondrion et impetuous ritual, ... et ben ici j'accroche pas, ni le dernier ni celui ci: trop theatral, surfait, artificiel.
Deja le fait de se revendiquer et se faire marketer comme le groupe le plus evil du monde est forcement louche
Les 3 autrs ont gagne une reputation sur la musique et les lives. ici ....
Bref pas pour moi

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker