¡PENDEJO! - Atacames (Chancho) - 12/11/2014 @ 07h34
Un Pendejo en Français, c'est un crétin, un abruti, un imbécile... un gros teubé en clair. De base, choisir un nom de groupe avec une sonorité aussi poétique montre déjà qu'on à des Cojones non ? Eh bien vous serez ravi d'apprendre qu'en plus du nom, la musique ne manque pas de poils puisqu'elle allie avec grâce et élégance lourdeur des riffs, piquant de la langue espagnole et volupté cuivrée d'une virile trompette. Heu... de la trompette ? Comme dans "Te quiero Puta" de RAMMSTEIN ? Naaan rien de tout ça les amis ! Juste une bonne dose de vibes à la Ennio Morriconne dans un univers à la croisée de DOWN et KYUSS, Danny Trejo et Robert Rodriguez.

Deuxième album donc pour ces latinos/hollandais et deuxième réussite avec "Atacames", compilation de 10 chansons tout à fait jouissives, efficaces et très facilement mémorisables. C'est pas à ¡Pendejo! qu'on va apprendre ce que c'est la distorsion, et c'est avec une malicieuse sédition qu'ils jouent tantôt avec les codes strict du Stoner puis viennent ensuite enrichir leurs chansons de sonorités plus fraîches et originales.
La voix est rocailleuse comme les cordes vocales d'un vieux daron catalan, sonnant si on plongeait des clous rouillés dans un seau de granulés pour brebis faméliques. Les lignes de chant restent néanmoins assez mélodiques et la pêche qui se dégage des refrains de "El verano de "96" et "Unero" montre que sous ses aspects rugueux, PENDEJO sait écrire une chanson. A noter aussi que les vibratos de la voix, particulièrement marqués par moments, donnent un aspect théâtral au flow du chanteur... le rapprochant presque du débit "chevrotant" du patron de la discipline, Jello Biaffra.

Parsemés d'arpèges en son clair, de dynamitages ultra lourds aux limites du Sludge on relève évidemment aisément les solos de trompettes qui interviennent sur beaucoup de chansons, leur coté très "western" apportant un petit coté vintage à l'ensemble... étrange au départ mais très digeste au final.
La seule chose que je regrette un peu, c'est le coté un peu "synthé" que revêt le son de la trompette par moments. Je sais pas trop si c'est une "couille" au niveau du mixage ou carrément au niveau de l'enregistrement mais certains passages sonnent un peu artificiels et manquent un peu de profondeur. Cela n'enlève cependant rien à la qualité d'écriture générale ni à la puissance de la dynamique générale.

"Atacames" est donc un bon petit disque efficace et bien balancé qui s'écoute avec plaisir et se déguste, évidemment, avec une bonne bière laine arrosée de citron vert.




Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 9553




Auteur
Commentaire
gg
IP:83.206.196.72
Invité
Posté le: 12/11/2014 à 10h07 - (114681)
Chouette groupe, ouais.

CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 11h50 - (114684)
La vache c'est terrible ce truc ! moi ça me colle au plafond, je monte dans mon pickup V8 avec mon vélo et je vais faire le con dans le sable en tiags :D

le chant en espagnol est pas mal du tout aussi, pour une fois je trouve chouette une autre langue que l'anglais !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker