- JOURNAL D'UN FESTIVALIER par SEB ON FIRE - 2004 lectures
19-20-21 juin - Clisson - Enfer.



VENDREDI 19 JUIN 2015.



05h37. Prendre le métro avec tous ces braves travailleurs qui font la France d'en bas et qui se lèvent tôt. Une joie...

05h40. J'espère que je ne vais pas m'endormir, ce serait con de rater ma correspondance.

06h43. Chic, le train démarre. Direction : LE METAL.

06h47. Zzz Zzz Zzz

09h07. Merde, mais il fait tout gris ici ? Les gens sourient et ne se bousculent pas. Paris me manque déjà…

09H30. Cool, ma chauffeuse balance du Get The Shot dans la voiture. « Nous Aimons ». En plus Dame Nature, dès que l'aurore darde ses rayons d'argent à travers les écharpes de brume. Tout le monde se lève pour le Metal. Même le soleil.

11h30. Arrivé. Pass récupéré. Chez le collègue Kevorkian, installé. READY TO METAL !

13h00. On va saluer les copains et le reste de la team VS. C'est cool de se revoir comme ça au moins une fois l'an.

13h30. Premier concert de la journée. TWITCHING TONGUES. Je les ai vus à Paris y a 2 jours mais là, sur une grande scène, en plein cagnard, c'est une autre paire de manches. Concert cool, les morceaux sont toujours bons, le nouveau titre « Disharmony » passe très bien et « World War V » possède toujours la moshpart la plus sale du monde. Un festival qui commence bien.

14h12. Point crème solaire et boisson.

14h27. A quel moment tu te dis : « Il va faire 45°C tout le week-end et, pour tout vêtement, je vais prendre un déguisement de Pikachu » ?

15h19. C'est cool DEFEATER, j'aime bien ce groupe, puis en live ça rend pas mal du tout finalement. Le côté « modern hardcore/screamo » est bien présent sans tomber dans la pleurnicherie et les morceaux trouvent un surplus de patate. Non, vraiment, bon petit set.

15h45. Si j'allais explorer une scène différente de la Warzone ? Va pour VALLENFYRE sous la Altar. Ça avoine sévère mais le son est vraiment pas gégé. Le père Makintosh en avait visiblement marre de jouer les dépressifs dans Paradise Lost, là, il a complètement envie de casser des bouches. Ça me va. Le son est vraiment pas top, c'est con…




16h58. Je vais aller me chopper une Cashless. Ah… non. 47h de queue, en plein cagnard, je vais passer pour cette fois.

17h20. La vie est une question de choix, de décisions cruciales où tu te sentiras niqué quel qu'en soit l'issue. Dilemme du jour : DYING FETUS ou SODOM ? Bon, prônons le pragmatisme, j'ai déjà vu DYING FETUS mais pas SODOM. En route pour SODOM. Sur une des Main Stage. Ils envoient du lourd. Les mecs ne sont pas venus là pour écosser des petits pois. La bande à Angelripper balance du petit bois et enquille les titres dont un « Agent Orange » toujours aussi foldinguo et un « Remember The Fallen » pour conclure. Je crois que j'ai fait le bon choix. En tout cas, je regrette pas.



18h33. Vite, faut traverser tout le site pour rejoindre la Warzone pour OATHBREAKER que je ne dois pas louper.

18h34. Barrez-vous, cons de mimes.

18h35. Je transpire comme une pute dans une église mais je suis là pour voir Caro débarquer et assommer tout le monde avec un set d'une densité et d'une intensité folle. Quelle voix, quelle prestance. On en a brûlé pour moins que ça en 1692 du côté du Massachusetts. Meilleure frontwoman du festival. Easy. Ok, y'en a pas des masses, mais tout de même, c'est autre chose que les deux strip girls de Butcher Babies.

19h30. Pas le temps de niaiser, ENVY va bientôt commencer son concert et un set d'ENVY, même en plein jour, ça ne se rate pas. Dès la première note, je suis conquis.

20h04. Suis quasiment dans une transe mystique devant la prestation de groupe d'un Tetsuya Fukagawa christique en pleine lumière, surtout avec un final qui enchaîne « Left Hand » , « A Warm Room », « Ticking Time and String » (un excellent nouveau morceau issu du petit dernier) et « Farewell to Words ». Les poils se dressent sur tout mon corps et mes yeux se mouillent. Magnifique. Je tombe en plein désarroi spiritique.



20h39. Faut vraiment que j'aille manger. Je vais tester le veggie burger et les frites du coin VIP/PRESSE. Rien à redire sur le burger mais les frites… je pense que ce sont les frites les plus infectes que j'ai mangées de ma vie.

21h48. Devant MASTODON, enfin « devant », plutôt « tout au fond de la tente », le son est horrible et plutôt que de se partager le chant à 3, ce serait bien d'engager un type qui sait vraiment chanter.

22h17. Bon, c'est chiant, je vais aller bosser au coin presse.

22h23. Pas d'ordinateurs libres. Tout le monde sur Facebook.

22h59. Bon, merde, tout le monde encore sur Facebook. Crevez, moi je vais voir MESHUGGAH.

00h57. Yes! les DEAD KENNEDYS. Bon, y'a pas Jello mais tout de même.

01h05. Comme c'est naze…

01h12. Je vais me poser devant SLIPKNOT en attendant de retrouver Velvet et les autres copains. La plaie…

01h28. Hey, mais c'est pas mal finalement, gros show des ricains, ils ont fait péter le budget pyrotechnie sur la scène. Alors oui, certes en 1999, ils voulaient nous trancher la gorge avec les dents et aujourd'hui ils veulent nous faire des bisous mais si on accepte ça, le show est plutôt bon et compact. Pas con, les mecs vont terminer avec tout un tas de vieux machins tirés du premier album. Bonne surprise.

02h28. Quel bordel pour sortir, c'est plus bouché que le périph parisien aux alentours de 18h30…

03H50. Bon allez, demain, on se lève à 9h30 pour PROVIDENCE !



SAMEDI 20 JUIN 2015

09h32. Quel est le con qui a décidé de se lever si tôt ?

09h33. Que fout ce chat sur mon pieu?

10h03. C'est quand même agréable de se doucher et de prendre un vrai petit déjeuner.

11h02. Le soleil tape déjà fort en ce matin, j'aurais du poser ma tente sur la Warzone vu le temps que je vais y passer.

11h14. Point crème solaire et boisson.

11h19. PROVIDENCE transforme la Zone de Guerre en succursale du Klub parisien. Par contre en coupe-vents et sweats par 30°C c'est pas une bonne idée, faudra penser à leur dire.

11h33. Tadadadada « THIS IS PARIS ! PHC ! » Le line-up a changé à 80% mais le set est bien rôdé. Bon, en même temps ça fait 10 ans qu'ils le jouent...

11h52. COCK AND BALL TORTURE c'est rigolo comme nom de groupe.

11h58. Les plus courtes sont les meilleures.

12h27. Les mecs de BROKEN TEETH ont tout compris. Ils ont pompé les riffs de Slayer et les mosh parts de Nasty. Le résultat est correct mais ces types ont un charisme et un jeu de scène de moules trop cuites, c'est con pour eux.

13h09. MONARCH c'est hyper chiant en fait. Une petite demoiselle qui geint sur des accords doom/sludge/drone.

13h17. C'est VRAIMENT chiant.

13h22. Bon, je reste jusqu'à la fin juste pour me prouver que j'en suis capable.

13h29. La fin. Merci.

13h38. Retour à la maison (la Warzone) pour VITAMIN X, le seul groupe straight edge du festival.

14h02. Gros bordel et super concert, les mecs, en plus de jouer des morceaux punk hardcore old school super dynamiques, ont foutu un de ces bordel dans le pit... Ballons, animaux gonflables, confettis, la fête était totale, ambiance Spring Break mais sans drogues ni putes, quoique... Les gars se sont mis le festival dans la poche, un des tout bons shows de la journée. Straight Edge have more fun, bitch!.

14h21. Je vais aller bosser un peu au coin presse… ah bah non encore tout un tas de gens sur Facebook…

14h33. Je vais aller manger.

14h59. Nouveaux choix cornélien : CRAFT ou MERAUDER. Je ne peux décemment pas louper MERAUDER donc tant pis pour CRAFT, ce sera la bande à Jorge.



15h40. "I the master killer! Strike you down! Can`t be detected, i own the crown!" Bon choix, bon concert, bon son, bonne thug attitude, Jorge fait le show en invitant un gamin, qui se demande bien ce qu'il fout là, sur scène. Les morceaux sont au top et le groupe bien plus en forme que lors de sa dernière venue parisienne. On n'a jamais fait mieux que les nineties dans le hardcore.

16h00. Encore un type avec une pancarte qui exhorte les filles à lui montrer ses boobs. Ça ne se fait pas, faudra penser à lui dire. En même temps s'il portait autre chose qu'un simple slip, ça lui poserait moins de problèmes.

16h48. Le guitariste de MUTIILATION porte un t-shirt N.W.A. Satan was a thug.

17h20. Bon ben moi j'ai trouvé ça vraiment très bon, super intensité, aucun temps mort, aucun répit, les deux guitaristes étaient bien dedans et ont envoyé les riffs trve avec une belle verve et juste ce qu'il faut de violence et de mélodie pour éviter la redite. La voix de Meyna'ch semble très en retrait, trop même, et il s'échine comme un beau diable sur scène. Je suis bien content de les avoir vu ce qui était vraiment inespéré. DESTROY! YOUR LIFE! FOR SATAN!

17h25. Une petite heure à tuer avant Terror. Je vais visiter un peu les lieux, aller serrer quelques mains, claquer quelques bises et dépenser quelque argent à l'Extreme Market. Ah tiens, un mec déguisé en licorne. Où est le respect?

17h18. George "Corpsegrinder" Fisher vient de me broyer la main. Je m'en tire bien, son cou aurait pu m'absorber façon Blob.



18h40. TERROR en effectif réduit, ça le fait quand même. David Wood au chant, Martin Stewart à la basse et roule ma poule, un set plus court mais hyper concis et tendu avec que des tubes. Ok, Wood n'est pas Scott Vogel mais il fait bien le boulot porté par un public compréhensif et très au fait des ennuis de santé du leader de TERROR. Un set porté par une rage de débutant, un peu comme celui qu'avait livré AGNSOTIC FRONT, lui aussi en effectif réduit, en 2010 si je ne m'abuse. Une valeur sûre du festival. Les californiens ont une loge à vie à Clisson de toute manière.

19h30. C'est sympa COFFINS mais faut que j'aille me mettre bien pour BODY COUNT.

19h45. Putain c'est quoi ce monde vers la Warzone ?

19H47. Impossible d'avancer alors que je suis a plus de 50m de l'entrée de la scène.

19h50. Je crois que je vais mourir mais je veux voir Ice-T alors nique sa mère, je joue des coudes.

19h52. Qu'est ce qui se putain de passe ? Qui s'intéresse encore à BODY COUNT en 2015 ?

19h55. Trop de monde, je me faufile malgré tout entre les corps suintants et suants. Certains festivaliers qui se sont pris mes coudes dans les côtes doivent me détester.

20h00. Un bout de scène ! Je vois un bout de scène…

20h03. Je continue. BODY COUNT ça se mérite, c'est pour les Vrais Gars, je vais pas me dégonfler.

20h10. Merde ça commence…

20h22. Je suis enfin placé là où je le voulais, juste derrière le pit à une vingtaine de mètres de la scène.

20h49. Ice Motherfuckin-T, bitch (oui c'est son nouveau nom, c'est lui qui l'a dit) s'est entouré de supers musiciens, ils jouent dur et propre. Ok, les morceaux de BODY COUNT ne sont pas tous des grandes pièces du Metal mais tout de même, les gars en live, ils balancent vraiment, aidés par un très bon son, globalement la Warzone est bien sonorisée d'ailleurs, et un Ice-T en super forme qui trolle et discute de la vie de rue, se trouvant pour l'occasion une petite nièce de 14 ans dans le public. « Cette fillette de 14 ans est plus tough que tous les baiseurs mamans réunis ici. Considère Ice-T comme ton Oncle, petite ». Un vrai set punk, hardcore, crossover plein de thug life attitude et ponctué de classiques du groupe : « Disorder », « Cop Killer », « Man Slaughter » ou encore l'imparable « Talk Shit, Get Shot ».



20h55. PUTAIN MAIS IL EST OU MON « BORN DEAD » ?

20H56. PUTAIN MAIS IL EST OU MON « BORN DEAD » ?

20H58. PUTAIN MAIS IL EST OU MON « BORN DEAD » ?

21H00. PUTAIN MAIS IL EST OU MON « BORN DEAD » ?

21h10. Je vais faire l'impasse sur SKINLESS. Encore trop deg de ne pas avoir eu mon « Born Dead » et surtout, je vais en profiter pour me placer correctement, histoire d'être en bonne place pour FAITH NO MORE.

21h30. ZZ TOP, c'est sympa en fait pour patienter au soleil couchant. Bon j'ai l'impression qu'ils jouent 45 fois le même morceau mais c'est tranquille.

21h45. FAITH NO MORE veut transformer le Hellfest en Heavenfest. Et Patton va y arriver tranquillement. Ce mec est un dieu du chant, y'a pas d'autres mots. « Motherfucker » ouvre correctement le set avant que « Be Aggressive » ne mette tout le monde d'accord : ce concert sera grand ou ne sera pas.

22h01. Le mot préféré de Mike Patton est manifestement "Sécurité".

22h20. « Evidence », « Epic », « Everything's Ruined », Midlife Crisis », « The Gentle Art Of Making Enemies », Easy, We Care A Lot, Caffeine, plus quelques nouveaux morceaux. Y'a rien à ajouter de plus. Scène nickel, son nickel, musicien deux coudées au dessus du reste, Mike Patton mi crooner, mi trolleur bien secondé par un Roddy Bottum en super forme. Un des très Grands Moments de ce festival.

23h30. Ce feu d'artifice était vraiment bien. Putain, ça m'a foutu les poils…

23h35. OBITUARY ouvre son set sur « Redneck Stomp ». MOOOOOOOOOOOOSH !



23h54. Headbanging.

00h05. Headbanging.

00h18. Headbanging.

00h26. Headbanging.

00h33. Son massif, cheveux dans le vent, morceaux qui tuent, interprétation pépouze, OBITUARY ne déçoit pas et ravit tout autant les metalleux que les fans de hardcore. Autant de mesh sorts que de vestes à patches sous la tente. « Vision In My Head », « Don't Care », « Slowly We Rot ». Tout est dit. OBITUARY est le Death Metal comme je l'aime.

00h42. Headbanging.

01h01. BIOHAZARD sans Evan c'est plus pareil. Billy est devenu le vrai chef, le groupe semble moins « rockstar » dans son attitude, c'est pas plus mal.

01h27. Le nombre de tubes joué ce soir est indécent. Mosh.

01h23. Tout le pit sur la scène.

01h31. Bon faut descendre les mecs maintenant sinon tonton Billy ne pourra pas continuer.

01h35. Bon, ou tu sors ou j'te sors mais va falloir prendre une décision.

01h40. Tout de même BIOHAZARD, même sans Evan, ça le fait grave.

01h56. MARYLIN MANSON. LOL.

03h00. Zzz Zzz Zzz



DIMANCHE 21 JUIN 2015.

09H30. Pas de repos pour les braves. Mes hôtes dorment encore, ces feignasses, moi j'me douche et je petit déjeune. P'tit déjeuner, douche, un vrai lit, plus de camping, plus de campeurs qui te gueule dans les oreilles toutes les 3 secondes. Libre ! Je sais maintenant ce que ressent l'homme qui s'échappe de l'Enfer…

10h44. IRON REAGAN. Franchement, un peu de thrash de bon matin, ça réveille bien comme il faut et ça fout la banane pour la journée. Bon set, 100% fun.

10h52. Sympa la cover de CANNIBAL. Non vraiment, ça valait le coup de se lever tôt !

11h26. BIRDS IN ROW. Les mecs je vous aime bien mais merde, moins de bla bla, plus de boum boum. Ici c'est le Hellfest, pas le Burning Man, dehors les hippies.



11H50. Qu'est ce que c'est que ces fringues TRIBULATION ? C'est le Hellfest ici, pas le Burning Man, dehors les hippies.

11h52. Bon, heureusement, la musique est tout de même cool mais cette veste en velours, même noire, c'est pas possible.

12h10. J'ai faim… J'ai chaud…

12h25. Nope, rien à faire, CODE ORANGE, j'comprends pas la hype de dingue… Ils jouent bien et c'est fou fou mais rien. Zero. Nada. Quedalle.

13h30. Veggie Burger + panini. 13 balles. Et ben, ce sera mon seul repas de la journée. J'en profite pour boire un bon Breizh Cola avec Skay.

13h35. C'est vraiment dégueulasse le Breizh Cola, faudra penser à leur dire.

14h08. Le prochain que j'entends encore gueuler "Merci Qui? Merci Jacquie et Michel", je l'encastre dans le prochain qui me propose libérer l'apéro.

14H45. Le bidon plein, j'apprécie d'autant plus l'excellent set de RUSSIAN CIRCLES et son post rock instrumental qui bénéficie d'un des meilleurs sons de tout le festival. Un petit moment de calme, à l''ombre de la Valley, parfait pour la digestion. C'est pile ce qu'il me fallait avant d'aller suer sur SNOT.



15h02. Un mec vomit devant moi, un petit saut de cabri sinon c'était tout sur les godasses. Si vous ne vous respectez pas, respectez au moins les autres.

15h12. J'avoue j'ai pas trop suivi les déboires de SNOT mais bon sang ce chanteur fait le taf plus que parfaitement. Puis tous ces morceaux du premier, et seul vrai, album du groupe sont toujours aussi bons. Punk/hardcore/rock/metal/country, tout est là et je retrouve mes 15 ans à jumper comme un innocent au soleil.

15h29. C'est ouf, j'ai pas écouté depuis 10 ans et je me souviens de toutes les paroles. Prends ça Alzheimer.

16h03. Je sue comme un idiot devant EXODUS qui envoie son gros thrash sans en faire des tonnes.

16h24. Reprise de « Raining Blood » juste pour le LOL. J'aime l'esprit. « Bonded By Blood », The Toxic Waltz et Strike Of The Beast pour terminer en beauté. Propre.

16h43. J'ai un peu de temps à tuer avant NUCLEAR ASSAULT, j'en profite pour m'acheter le linge le plus stylé du festival : le t-shirt EXODUS rip-off du « Most Dangerous Band On Earth » de N.W.A. Ghetto Elegance.

17H50. John Connelly est le sosie bouffi de Dexter Holland de OFFSPRING.

17h53. Ils assurent bien les anciens, un bon concert franc du collier et sans chichis.

18h16. Dan Lilker à l'air d'en chier avec cette chaleur, il est plus tout jeune, papa. Mais qu'importe ça groove malgré un son un peu moyen.

18h30. Bien content de les avoir enfin vu en live, je ne regrette pas d'avoir passer mon tour sur EYEHATEGOD.

18h50. C'est quoi ce groupe d'amateurs qui massacre Sepultura sur la main stage ? Quand on ne sait pas jouer, on ne joue pas, faudra penser à leur dire.



19h30. Un des grands et beaux moments du festival. Le retour de LIFE OF AGONY avec le line-up de Rivers Runs Red. Le public de la Valley, composé presqu'exclusivement de trentenaires/quarantenaires accueille le groupe en criant « Mina ! Mina ! Mina » histoire de faire comprendre qu'il était là aussi pour elle et que Keith désormais n'existait plus. C'est beau.

19h33. Ok, c'est gagné, ce concert va être un incroyable moment de communion entre un groupe et son public.

19h39. You said, "I've got time" but you ain't got time for me. You've got time.
But you ain't got time for me, You got time for me, yeah!
. "This Time", quel incroyable morceau. Et Mina est en pleine forme à haranguer la foule et descendre de la scène pour chanter au plus près de ses fans.

20h10. 10 titres joués, 7 tirés de River Runs Red dont un Underground pour terminer. On sèche ses larmes, on applaudit Mina à tout rompre. Je viens tout simplement d'assister à une résurrection. Au Hellfest. Sacrée ironie.

20h20. Des gens déguisés, des gens dans un état de délabrement physique avancé, des gens ivres, des gens en slip. Des gens avec des pénis en plastique sur la tête. Je trouve de tout sur le site mais aucune trace de respect ou de dignité.

20h46. Nique les trves metal warriors. Je veux mon LIMP BIZKIT. Je retrouve Velvet K pour l'occasion.



20h50. L'intro la plus longue du monde…

21h04. Ho! un riff et tout un morceau de Ministry…

21h17. Ho! le riff de Master Of Puppets…

21h18. Yeah! on lève les bras « Rollin Rollin Rollin ! »

21h23. Ho! encore un riff de Master Of Puppets…

21h29. Ho! le riff de Seek and Destroy…

21h31. Ho! le riff de Holy Wars…

21h34. Ah! un morceau des biscuits mous.

21h36. Non mais les mecs si ça vous fait chier, fallait pas venir hein…

21h40. Ho! ben allez une reprise de Killing In The Name.

21h42. Ces types se foutent vraiment de la gueule du monde…

21h43. Qu'est ce que je me fais chier…

21h45. Putain, seulement une minute de passée ? Qu'est ce qui se putain de passe ?

21h48. Un riff de "Hurt", le début d'"All Apologies"… Wes Borland, s'en bat tellement les glaouis.

21h50. Vaz-y je vais voir AT THE GATES… Durst va peut-être jouer un truc du premier album ou juste un de ses morceaux

21h52. Mission Impossible…

21h56. C'est fini... l'arnaque totale. Le groupe qui préfère jouer n'importe quoi plutôt que ses propres morceaux…

22h10. Trop saoulé, je m'assois et j'attends que KORN Arrive au son d'IN FLAMES.

22h22. C'est moins nul que ce quoi a je m'attendais IN FLAMES. En musique de fond, ça passe.

23h10. KORN va commencer.

23h13. Allez làààààààààààààààà !

23h15. « ARE YOU READY ?? »

23h22. Je crois que j'ai un début d'érection. Le son est tellement massif et ce premier album joué en intégralité me faire devenir fou. J'ai envie de mosher comme un possédé et d'arracher des têtes. J'me contenterais de chanter l'album de A à Z.

23h35. Le son est tellement fat que le courant pète…

23h49. Que cet album est grand, que ce concert est dantesque. Le son le plus lourd de tout le fest. Incroyable, je suis en transe. C'est pratiquement un rêve de gosse qui se réalise là.

00h05. Voilà, Jonathan Davis finit pratiquement en larmes sur « Daddy ».

00h20. Deux titres bonus « Falling Away From Me » et « Freak On A Leash » mais on s'en fout, tout avait été dit bien avant.

00h30. Terminer le festival sur ça, quel frisson.



02h50. Je vais me coucher parce que demain, la route pour Paris s'annonce longue… A l'année prochaine Clisson Rock City !

03h03. WE! SOLD! OUR SOULS! TO METAL!


Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 11h00 - (1056)
Sympa, à part le fait de forcer et pousser pour aller voir Body Count, franchement les gens sont gentils. Autrement tout pareil et tu me fais salement regretter d'avoir zappé Life Of Agony!

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 12h56 - (1057)
Life Of Agony a été un des grands moments du Fest sans conteste.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 13h31 - (1058)
Et merde!

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 13h52 - (1060)
Marrant ce report! Mais si je te croise un jour, je te casserai les genoux pour avoir dit un tout petit peu de mal de Tribulation, et pour n'avoir vu ni Venom, ni Satyricon :D

6trouille
IP:46.218.90.86
Invité
Posté le: 10/07/2015 à 13h56 - (1061)
"je trouve de tout sur le site mais aucune trace de respect et de dignité".
Putain, les conneries qu'il ne fait pas lire !
Désolé mais là tu vas un peu loin dans le porte-nawak.

phil544
IP:70.53.209.194
Invité
Posté le: 10/07/2015 à 15h32 - (1063)
Excellent report! Direct, concis, les opinions sont tranchées, pas de fioritures. Merci!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 15h39 - (1064)
Sans vouloir rajouter d'huile sur le feu cher hammerbattalion, il est vrai que le concert de LIFE OF AGONY était juste parfait.
D'ailleurs, la journée de dimanche était elle-même tout bonnement exceptionnelle... Car malgré une énôôôôôôrme gueule de bois due aux bitures cumulées des trois jours précédents (avec nausées, vomis, pas-bien-dans-son-corps, bouffés de chaleur, soiffant, etc, etc), se cogner LIFE OF AGONY, SAINT VITUS (avec Scott Reagers bordel de merde !!!), TRIPTYKON et SUPERJOINT RITUAL dans la même journée, c'était réellement le summum du fest.
Une bien belle clôture donc pour ce qui est pour moi le plus beau fest du monde... ... ...

jeje29
IP:217.7.24.150
Invité
Posté le: 10/07/2015 à 17h53 - (1065)
"C'est vraiment dégueulasse le Breizh Cola, faudra penser à leur dire."
C'est sûr, quand on a l'habitude de boire du coca de m..... ^_^
Excellent report .

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 18h14 - (1066)
Quitte à boire de la merde, autant boire la vraie



Tranbert
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 21h34 - (1067)
Sympa effectivement, facile à lire.
Par contre balancer des coups pour passer, c'est vraiment une attitude d’abrutie comme on en rencontre malheureusement trop souvent sur ce forum. Ya toujours moyen de se faufiler sans bastonner les gens.
Et après tu fais la morale sur le respect. C'est marrant.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 22h27 - (1068)
" Quitte à boire de la merde, autant boire la vraie"

haha

Enorme report Seb !

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 10/07/2015 à 22h40 - (1069)
Ah bon, j'ai bastonné des gens? Première nouvelles.

Je ne vois pas où c'est écrit, pourtant je devrais le savoir, ça vient de ma plume.

yogi
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2015 à 11h30 - (1070)
Yep merci Seb.
L'approche est original avec une dose d'humour.


FabMTS
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2015 à 18h01 - (1072)
C'est cool de relire un de tes reports sur le Hellfest! Life Of Agony c'était génial mais ça m'surprend que tu ais fais l'impasse sur Superjoint!



CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 18/07/2015 à 22h45 - (1076)
excellent report, j'me suis poilé tout du long ! :D



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker