- ANATHEMA + ASTRA par PHENIX - 1363 lectures
Le 31-10-12 au Splendid de Lille



ANATHEMA, depuis le temps que je m'évade sur le son des Cavanagh dans la platine, il fallait que je m'évade un peu en live avec eux. Le Splendid de Lille est bien remplis et ce sont les Américains de ASTRA qui ouvrent ce soir.




Je ne connais pas du tout, s'en est presque à regret. ASTRA a du talent, un jeu carré, c'est très atmosphérique, très calme également… Le batteur, David, est tout sourire et apparemment prend son pied tout en faisant preuve d'un jeu plus que respectable derrière ses fûts.



Leurs morceaux sont très planants, ce qui explique le stoïcisme débordant du public. Cependant, ASTRA est vraiment un concentré de talents. A la guitare Brian, en impose, il est dans son monde mais bénéficie d'une présence énorme sur scène. Leur registre étant très très calme et psychédélique, la mayonnaise a du mal à monter ou du moins visuellement car le public est statique. Cependant au détour des visages que je croise et des regards portés sur scène, ASTRA arrive à conquérir sans mal le public.



ASTRA m' a pleinement convaincu, des compositions excellentes et un jeu carré sur scène, cependant ce n'est pas le genre de groupe que j'irais voir plusieurs fois en live, mais plus affalé dans mon canapé histoire de me reposer et de planer un peu.



Place maintenant à ANATHEMA, le temps du changement de plateau, patientant dans le pit-photo, on voit les visages impatient s'agglutiner sur les crash barrière dans une salle qui soudainement semble gonflée à bloc.




Une fois plongé dans le noir, c'est sous des hurlements que Vincent et ses compères débarquent sur scène pour commencer leur set sur «Untouchables Pt.1» et «Untouchables Pt.2». Et c'est parti pour deux heures de show à être impressionné par le talent dont fait part ANATHEMA sur scène. Vincent a une voix magnifique et gère sa scène comme un seineur, il pète le feu, pousse le contact avec son public au maximum. Sur des morceaux tel que «Thin Air» et «Dreaming Light», de l'album «We're Here Because We're Here», je suis, comme le public d'ailleurs, to-ta-le-ment aux anges.



Danny à la guitare impressionne, même s'il se fait très discret en débuts de set, a croire qu'il n'aime pas être pris en photo. En tout cas Vincent lui ne se «gênera» pas pour me demander mon appareil photo en plein morceau, histoire d'immortaliser le public vu de la scène. J'en conclurais qu'il est bien meilleur chanteur que photographe. Et j'en retiendrais le «fou» rire de mon confrère de Metal Sickness à la vue de Vincent essayant de jouer avec le zoom de mon objectif...qui est fixe^^. Des bons moments à la pelle en soit.







La touche féminine sur scène, ça joue beaucoup dans un groupe, et quand celle-ci à la classe et la prestance de Lee, on écoute et regarde bouche bée. Une voix parfaite, on plane sur des vagues lyriques interprétées avec brio. ANATHEMA est en train de mettre des claques à répétitions. «Emotional Winter», «Lightning Song», «The Store Before The Calm», chaque morceau passe comme une lettre à la poste et impressionne toujours de plus en plus, le son est parfait, seul petit regret, la position de Daniel, aux claviers, en fond de scène et donc bien trop discret malgré la présence énorme de ses nappes sur les morceaux.







Leur set s'enchaine assez vite, on en voit pas le temps passé. On en arrive déjà au rappel, qui se fera quand même sur 4 titres. Initialement seul deux morceaux étaient prévus en rappel, ici se sont rajoutés «Internal Landscape» et «Fragile Dreams» parmi «Empty» et le classique et interminable «One Last Goodbye». ANATHEMA clôture donc son set sur «Fragile Dreams», laissant le public plein de liesse et dont certains planerons, j'en suis sur, encore pas mal de jours après un tel show.



Une soirée donc exceptionnelle en la présence de ASTRA et de ANATHEMA. Une soirée qui laissera des souvenirs des plus marquants!! Merci à Roger Wessier pour l'accréditation,aux collègues rédacteurs/photographes avec qui c'est toujours un plaisir de partager de tel moment dans la bonne humeur, au Splendid pour nous donner des sacrés concerts et au public pour avoir remplis la salle ce soir.



Setlist : - Untouchable Pt.1 – Untouchable Pt.2 – Thin Air – Dreaming Light – Everything – Deep – Emotional Winter – Wings Of God- A Simple Mistake – Lightning Song – The Storm Before The Calm – The Beginning And The End – Universal – Closer – A Natural Disaster – Internal Landscape – Empty – One Last Goodbye – Fragile Dreams


Auteur
Commentaire
grozeil
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 15h30 - (326)
Oh, jean conné un/une qui va ce fère alumé :D

Bon, sinon, on sent bien le report de fan (j'étais sur une autre date, et étant fan, c'est peu ou prou le même constat) ;)

SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 16h56 - (327)
Pas de ONE LAST GODDBYE à Rennes
dommage
mais quel pied

TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 18h31 - (328)
Petite question pour le vieux hibou grincheux que je suis...Anathema ne joue plus de morceaux pre-Alternative 4 en live ?

SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 18h33 - (329)
à Rennes il me semble qque si

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 19h26 - (330)
A Marseille, il m'a semblé que non.

Raoul Volfoni
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 20h56 - (331)

Je suis jaloux, je vous hais

Lestat69
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2012 à 18h25 - (332)
Bonjour,

Même constat à Lyon, un concert d'anthologie, beaucoup de talent, encore meilleur qu'il y a deux ans.




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker