- LIVARKAHIL + DEMENTED + AND THE WEAKEST FALL par PHENIX - 2069 lectures
Le Midland de Lilel le 26-10-12



Le Burn The Devotee Tour avec DEMENTED et LIVARKAHIL passe par Lille, une bonne nouvelle en soit, mais qui sera que trop bien vite ternie par des fâcheux pseudos aléas organisationnel et géographique.

Anciennement Le Select, aujourd'hui, Le Midland, qu'est ce qui a donc changé dans cette salle? Absolument rien, toujours aussi peu fréquentée malgré une jauge assez intéressante, ce soir rien ne déroge à la règle et c'est même encore pire. Premier point noir de la soirée donc : la salle et son emplacement. Second point noir : l'organisation, j'ai rien contre Fuckable asso, mais désolé on appelle un chat : «un chat». Je suis donc surpris de voir ce Tour commencer au midland, avec une com' vraiment pas géniale, il faut arrêter de se suffire d'une maigre com' sur facebook et d'attendre les mains dans les poches. Les 3/4 des réactions que j'ai eu de potes de Lille, c'est qu'ils n'étaient même pas au courant que cette date avait lieu !! Cette date, le 26 octobre 2012, parlons-en, puisque juste à côté il y a le Sequedin Rock, festival de deux jours, gratuit, avec des groupes comme AQME, KELLS, BETRAYING THE MARTYRS et j'en passe....autrement dit, cette soirée étais déjà morte avant même de commencer même si ce n'est pas le même registre du tout.


Le premier groupe de la soirée, les AND THE WEAKEST FALL. J'avais eu l'occasion de les voir à l'Artgressif à Lille sans avoir à les chroniquer et on va dire qu'ils s'en étaient bien sortis sur ce coup là car aujourd'hui ils n'échapperont pas à quelques mots de ma part qui hélas vont piquer fort.



Des compositions qui tiennent assez bien la route, de bons jeux de guitares, jusque-là tout va bien...mais le chant c'est assez catastrophique, c'est monotone, sans justesse et toujours très répétitif. On en vient à ne plus pouvoir apprécier réellement les jeux des compères, guitares, basse et batterie confondues et l'assemblée aussi peu nombreuse soit elle, reste totalement de marbre au point où le chanteur essuiera un ou deux blancs en fin de titres, étant censés remuer le public et l'ambiance. (Il faut dire qu'il n'y a vraiment pas foule devant la scène).



Les chœurs c'est sympa dans des morceaux, à condition que ceux-ci soient maitrisés, ici ça manque cruellement de justesse, cet aspect plus le chant, il est difficile de se plonger dans l'ambiance des compositions qui elles, pourtant méritent le détour. A peine le temps d'apprécier un riff que celui-ci va venir être cassé par le chant difficilement supportable, c'est vraiment dommage, les morceaux s'en trouvent gâchés.



Je pense que je vais m'arrêter là avant de m'attirer définitivement les foudres du metal sur la tronche et de continuer d'écrire ma déception et de toute manière je n'ai aucun plaisir à écrire ce genre de mots sur un groupe...



Second groupe, DEMENTED qui nous vient de Bordeaux pour nous livrer son Death Metal bien crasseux (dans le bon sens du terme). Je ne les avais jamais vus sur scène, et donc les attendais de pied ferme...enfin dans de meilleures conditions ça aurait été le top.



DEMENTED donne un set efficace mais difficile à gérer pour Nassim au chant et sa clique face au vide devant lequel ils jouent. Leur jeu n'en est aucunement diminué et ils font preuve, malgré tout, d'une grande volonté sur scène. Des morceaux tel que «Shaman», «Psycho Pomp», «Spirit» sont là dans le but de nous flanquer leur talent en plein gueule et de mettre l'ambiance, enfin du moins essayer, car 20 pèlerins devant la scène (orga, photographes/rédacteurs et autres groupes confondus pour ceux qui assistent) et bien ça n'aide en rien.



C'est brut, c'est efficace, le son est pas des plus génial, mais voilà c'est DEMENTED quoi! Le kiff est là, très discret, je ne suis pas déçu de les avoir vus, je suis juste déçu de ne pas les voir dans de meilleures conditions....



Setlist : - Shaman - Sacrifice - Listen - On The Edge - Psycho Pomp - Spirit - Breathing Forest - Sign Of Creation - Light From The Stars




Décidément je n'arriverais jamais à voir LIVARKAHIL sans en sortir dépité. Après le fiasco à l'hôtel de la musique de Roubaix, suivis de l'échec à La Péniche Igelrock de Valenciennes, j'enchainerai sur la déception du Midland à Lille..putain je vais écrire un livre ! Merde le «jamais deux sans trois» c'est vraiment pas mon truc....



LIVARKAHIL a bien fait les choses ce soir, une scène « décorée », backdrop, pied estampillé du logo, les gaillards ont toujours une signature visuelle qui ne peut laisser de marbre. Leur musique est à l'image de leur visuel, froide, tranchante et bourrée d'efficacité même si malgré l'implication dans leurs jeux, à l'image des deux groupes les ayant précédés, on sent comme un pincement sur le cœur … débuter une tournée en mode « répète »…ce n'est pas la meilleure manière de partager son énergie sur scène.



Pourtant de l'énergie, ils en ont à revendre. Le set commence sur « The Eternal Sun » en passant par « Above The Hatred », du plaisir pour mes noreilles délicates… Je vois mon con de frère ^^….oups pardon, mon confrère, prendre son pied sur le son des LIVARKAHIL et ça fait plaisir à voir, si on pouvait être ne serait qu'une quarantaine dans le même état d'esprit, la soirée aurait été bien différente.



Leur set se déroule sans réel accroc scénique, en dehors de la basse bien trop discrète hélas, et se termine sur « Deny Of God » et « Signs Of Decay », de quoi finir habituellement en beauté…Là ça ne se fera pas sous un tonnerre d'applaudissement mais le cœur y sera.











Setlist : - The Eternal Sun - The End Of Everything - Quiet Heresy - Through Hatred And Devotion - When Hell Is Near - Above The Hatred - Heaven Shall Fall - Deny Your God - Signs Of Decay


Une soirée sous le signe de la déception, une soirée ayant relevée trop de défaut dans l'actualité musicale et organisationnelle Lilloise : trop de nouveaux groupes qui se lancent trop vite et donc déçoivent par leur prestation malgré un talent naissant. Les problèmes d'orga/asso , les dates mal bookées, mal gérées, une com' catastrophique et pourtant tout cela pour des groupes qui ont de quoi faire trembler une salle de par leurs talents. Voilà un report qui va piquer certes, mais bon quand on voit la scène Lilloise qui se meurt et depuis un moment déjà, on espère beaucoup plus de ce genre de date et surtout on ne s'habitue jamais à l'amère déception qui en découle.

Bravo aux groupes ayant joué le jeu jusqu'au bout, diable sait que c'est difficile de gérer une scène dans une salle vide, merci à Antho de Fuckable asso pour l'accréditation, au Midland pour avoir prêté la salle et au public pour…..ah non pas ce coup-ci, une fois n'est pas coutume, la public n'est ici pas à remercier.


Auteur
Commentaire
Zitrone
IP:78.112.49.58
Invité
Posté le: 15/11/2012 à 16h23 - (310)
la critique est facile quand la place est gratuite

connard
IP:82.224.240.119
Invité
Posté le: 15/11/2012 à 16h50 - (311)
@Léon : ah parce que le fait de faire un concert gratos rend la critique impossible ?

tocard....

Phenix
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2012 à 16h56 - (312)
de par mon expérience de la scène, en tant que zikos, manager, organisateur, et j'en passe je pense être encore assez correct dans mes propos, bref je vais pas m'amuser à répondre à chaque commentaire gratuit et non constructif, on connait la réputation de VS à ce sujet et j'ai mieux à faire perso


morey
IP:80.11.197.61
Invité
Posté le: 15/11/2012 à 17h02 - (313)
Il est au contraire plus difficile de critiquer lorsque l'on est invité, car l'on s'expose au fait de ne pas être réinvité les fois suivante par l'orga/groupe/salle/label...

Phenix
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2012 à 17h08 - (314)
et juste pour préciser, on est pas "invité" mais "accrédité",niance, autrement dit on vient pour shooter, écrire un article, sachant que la plupart du temps oui on paye pas la place, mais je compte pas le nombres de rédacteurs/photographe que je voit au stand de merch pour sortir le billet (ce qui est souvent plus cher qu'une place dans ce genre de concerts)

Voilà j'en rajouterais pas plus


Bonne lecture à tous


Stevosteen
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2012 à 18h24 - (315)
Il faudrait quand même arrêter de mettre en avant l'emplacement de la salle en tant qu'handicap. La rue d'Arras n'est pas plus mal fréquentée que d'autres sur Lille (les fusillades sont Rue Gambetta pour les plus paranos). Et après ca râle quand des concerts sont organisés à l'HDLM ( Roubaix ca craint , Roubaix trop loin bouh ouh ouh ...)

Une salle de concert avec une jauge honorable et à deux pas d'une station de métro, sur Lille, c'est pas commun.Je suis à peu près persuadé qu'avec en effet un peu de comm et surtout moins de tendances au dénigrement, il pourrait s'y passer de bonnes choses. Plus que persuadé même...

Bibi
IP:90.48.3.250
Invité
Posté le: 15/11/2012 à 20h30 - (316)
un bluray de prévu ?

Kikoo
IP:78.251.196.49
Invité
Posté le: 15/11/2012 à 21h00 - (317)
Faut arrêter de booker des dates sur Lille pour les petits gorupes. Plus personne ne se déplace !

malte
IP:93.186.30.244
Invité
Posté le: 16/11/2012 à 08h47 - (318)
Ils mettent du corpsepaint maintenant? Ya 3 ans ils nous vendaient leur zic a grands coups de "parfait melange entre death et hardcore, pour fans de machine head, bury your dead" et maintenant font du black death.
Au temps pour moi, entre temps ils ont ete faire ami ami avec la scene BM francaise.
Passer du neo au black death, quelle evolution, le tout a grands coups de cirages de pompes

hklivarkahil
Membre enregistré
Posté le: 16/11/2012 à 10h29 - (320)
Ouais on utilise du cirage pour le corpsepaint, ça tient mieux. Bisous.

black comedon
IP:31.32.212.192
Invité
Posté le: 20/11/2012 à 08h19 - (321)
je ne connais pas du tout cette salle, j'ai pas du tout entendu parler de ce concert... C'est dommage

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker