- GOTTHARD +DEAD N’CRAZY par PHENIX - 2042 lectures
Splendid de Lille le 19-10-12



Aujourd'hui, direction le Splendid de Lille. Il n'y a pas beaucoup de français d'ailleurs ce soir, pas mal de personnes conversent en anglais ou hollandais. ..Après le retrait habituel des pass' et quelques poignées de mains amicales, j'apprends que UNISONIC ne jouera pas ce soir. Ils étaient prévus sur toute la tournée de GOTTHARD, à l'exception de quelques dates dont la française justement, suite à un petit souci de communication ils avaient été affichés sur toute les dates. Ce soir on aura donc deux groupes aux lieux de trois et c'est DEAD N CRAZY qui ouvre cette sympathique soirée.

Les ayant vu il y a peu, à l'occasion du Raismes Fest, où ils avaient déjà fortement éveillé ma curiosité, les DEAD N CRAZY ont le privilège ce soir d'être en première partie de GOTTHARD.



Après une introduction pour une entrée sur scène digne de ce nom, démarre « Friendly Ghost », étant une première mise en bouche fort convaincante pour un public, dont la majorité est ici dans une écoute « découverte ». Virgile au chant est très à l'aise sur scène et n'hésite pas à communiquer avec le public qui est assez neutre sur les deux premiers morceaux mais va se retrouvé charmé au fur et à mesure du set.




Une ambiance montante, les DEAD N CRAZY font bonne figure face à un public venant de divers horizons et étant principalement sur place pour GOTTHARD. « Night And Day » va épicer leur set à coup de solo guitare de la part de Manu qui a un talent certain. Le clavier de Brice est trop souvent en retrait par contre, trop timide dans l'ensemble et il en sera de même pour la basse de Ludovic, c'est assez dommage car chacun fait preuve d'un jeu des plus agréable, il faudra prendre du recul dans la salle afin d'entendre un peu plus les deux compères.



DEAD N CRAZY livre un set énergique, un chant très propre, et montre et une détermination scénique honorable. Virgile balance ses plus belles vocalises, communique bien avec son public et utilise la scène de fond en comble, un vrai show-men. Entre des moments atmosphériques et d'autres plus pêchus, le groupe sait maitriser un savant mélange de style s'avérant très efficace sur scène.



Leur prestation se termine sur « Countdown » suivis de « Before The Dark » en guise de final, qui vraiment est impressionnant. Beaucoup de maîtrise et de talent balancés sur ce dernier morceau qui aura le don de bien marquer les esprits et de laisser un bon souvenir des DEAD N CRAZY.




Setlist : - Intro – Friendly Ghost – Something in the Sky – Mansion – Night And Day – Fly With You – Time For You – On The Road - Countdown – Before The Dark




Place à GOTTHARD, avec une pensée pour Steve Lee nous ayant quitté en 2010 et remplacé au chant par Nic Maeder depuis. Une très jolie scène s'offre à nous, les baffles guitares et basse sont couvertes de toiles illuminées de bleu, la salle est déjà bien chauffée par la prestation précédente, et le public, très en forme, ne devra pas attendre longtemps avant l'arrivée des GOTTHARD sur scène.




Le groupe lance son show sur l'efficace « Dream On » (du premier opus éponyme sorti en 1992) et d'emblée, ils sont survoltés sur scène. Le chant de Nic surprend agréablement, j'avais un peu peur de ce que cela donnerait en live face au souvenir du défunt Steve. Mais au final, dès qu'il lance son chant, la maîtrise est belle et bien là et le plaisir également. Les lumières sont excellentes, et sur scène, ils envoient leur sauce avec le sourire, le public est bien sur conquis dès les premiers morceaux, la majorité du public étant présent pour GOTTHARD ce soir.



Chacun des membres fait preuve d'un contact énorme avec son public, chacun à sa manière ; pour Nic, parlant d'ailleurs très bien français, il échange constamment avec son public tandis que Freddy Scherer et Leo Leoni se mettent souvent en avant de scène guitares tendues vers la foule, GOTTHARD sait vraiment y faire pour mettre l'ambiance ! Les chœurs de nos guitaristes et bassiste sont bien audible et très juste, Marc Lynn à la basse sera un peu plus timide que ses collègues mais ne manquera pas non plus de partager quelque vapeur en avant de scène, sinon la plupart du temps il reste légèrement en retrait.



En passant par des morceaux tel que « Lift U UP » (album « Lipservice » - 2005), « Gone To Far » (album « Domino Effect » - 2007), le terrible « One Life, One Soul » (He Ain't Heavy… » - 1996) ainsi que « Fight », « Starlight » et d'autres morceaux de leur dernier opus « Firebirth » sorti en juin de cette année, GOTTHARD a parfaitement retracé son histoire au travers d'une set-list de grande qualité et concoctée ici avec soin pour cette tournée.



Des morceaux bien pêchus face à d'autres plus doux, GOTTHARD offre une scène des plus mémorable, on passe même un cours instant en mode « guimauve » sur la chanson de lover où un collègue (Slaytanic, pour ne pas citer son nom) et moi-même, ne résistons pas à l'appel d'un slow des plus langoureux. Les sourires et la bonne humeur sont là, ça se lit sur les visages des membres du groupe et du public dans un Splendid plein à craquer.



Leur set se termine sur l'incourtournable « Anytime, Anywhere », et ce qui est sûr, c'est que n'importe quand, n'importe où, GOTTHARD va laisser un souvenir plus que plaisant de cette tournée.



Setlist : - Dream On – Gone Too Far – Starlight – Top Of The World – Remember It's Me – Sister Moon – Fight – Hush (Billy Joe Royal cover) – One Life, One Soul – Shine – The Story's Over – Fist In Your Face – Gimme Real – Tell Me – Mountain Mama – Right On – Lift U Up – Master Of Illusion – Anytime Anywhere


C'est l'heure des remerciements ! Bravo encore à DEAD N CRAZY et GOTTHARD pour avoir offert un si bon moment de live, au public venant de loin pour certain afin d'assister à ce concert, à l'équipe toujours aussi amicale du Splendid et à Roger et Fabienne pour l'accréditation ayant permis ce report sur VS-Webzine.






Auteur
Commentaire
Gruik
IP:92.103.157.29
Invité
Posté le: 12/11/2012 à 13h08 - (303)
Sympa le report !

Mais sinon "Dream On" c'est de l'album Lipservice, donc pas du tout l'éponyme de 1992 et "One Life One Soul" est sur l'album "G". "He ain't Heavy..." était juste un single de l'époque ;)

Phenix
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2012 à 09h36 - (309)
Oh Mea Culpa! Merci de l'avoir relevé en tout cas et ravis que le report t'ai plus ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker