- CHAULNES METAL FEST: TANKARD+ASHURA+DECLINE OF HUMANITY+HYPERDUMP par VELVET KEVORKIAN - 1874 lectures
Le 06 avril 2012 @ Chaulnes





Encore une nouvelle édition pour le CHAULNES METAL FEST. Une édition assez particulière il faut dire étant donné qu'il s'agit là des 10 ans du festoche, alors happy birthday ! Et cette première journée, ou plutôt soirée, accueille pour une nouvelle fois les buveurs de bières de TANKARD. En plus des thrasher teutons, se succéderont 3 formations picardes sur les planches de la petite salle des fêtes de Chaulnes : HYPERDUMP et leur métal modern, les thrasher de DECLINE OF HUMANITY, et les deatheux d'ASHURA.



Habitués du festoche, on retrouve tout ce qui fait le charme de ce festival : sa salle très sympa et bien agencé, ses stands de nourriture (plus ou moins goûtus) et boissons à prix raisonnable, et surtout sa populasse qui, passé une certaine heure, devient de plus en plus lourdingue. Et oui, c'est aussi ça la Somme. Mais qu'à cela ne tienne, on est quand même là pour passer un bon moment !



Le temps de se perdre dans la campagne environnante et récupérer son entrée, qu'HYPERDUMP monte sur les planches de la scène du CHAULNES METAL FEST V.2012. Comme il y a 2 ans de cela, le groupe à la lourde tache d'ouvrir le fest' devant un parterre quelque peu clairsemé. Peu importe, le formation picarde est là pour jouer, que ce soit devant 1 ou 1000 personnes et le prouvera. Venu défendre leur 1er album, qui rappelons-le sort le 27 avril, nos 5 Isariens ont la gouache ce soir et font tout pour faire bouger la maigre assistance présente devant la scène. Le son est, comme c'est souvent le cas malheureusement, assez étouffés, mais leur métal modern ressort plutôt bien et envoie le pâté en live. WS, chanteur de son état, tient la barque et harangue comme il se doit la foule, qui lui répond assez positivement en retour. Les autres membres du groupe font eux aussi tout ce qu'ils peuvent pour que le public se lâche un peu, tout en restant concentré sur leur jeu. La plupart des titres issus de « Rational Pain » sont interprété ce soir là. Le public réagis bien, même si timidement, et il faut attendre une demande du chanteur, sur un titre, pour que le 1er pogo du fest' s'exécute. Au bout de 30 à 40 minutes de show, la formation se retire sous les applaudissements des festivaliers. Bon point pour HYPERDUMP donc, et on espère les revoir un peu plus haut sur l'affiche une prochaine fois !



Après une petite pause bière et goudron dans l'espace prévu à cet effet (et bien aménagé), voici que les thrasheur Amiénois de DECLINE OF HUMANITY, ou DOH pour les intimes, foulent à leur tour la scène de Chaulnes. N'ayant pas trop suivi l'actualité du groupe depuis quelques temps, je suis surpris d'apprendre que le groupe s'est reformé sous une nouvelle mouture. Bref, DOH is back et on sent bien qu'ils jouent ici en terre sainte. Leur terre sainte, vu le nombres de fans entassé devant la scène et qui, oh miracle, bouge enfin leurs postérieurs. Oui, DOH a le mérite de faire bouger la foule du CHAULNES METAL FEST à grands coups de thrash métal, basique certes, mais bien efficace. Le groupe est là pour effectuer son comeback, mais aussi pour présenter son tout nouvel album, « Allegiance To Blasphemy ». Nos 4 Amiénois envoient un bon show, bien rentre dedans. Ça pogote à fond sur le devant de la scène et le groupe se démène bien avec une bonne présence scénique. Le son est quasiment le même que pour HYPERDUMP, c'est-à-dire étouffé et un poil trop fort (ce qui perdurera sur le reste de la soirée, mais j'en reparle plus loin), ce qui est vraiment dommage. Etant donné que 2 anciens membres traînent dans la salle (et sur les planches pour l'un d'eux), le groupe offre une petite surprise en les invitant à les rejoindre sur scène le temps d'un morceau. Bon esprit quoi. Au bout de 45 minutes, le groupe cède sa place aux collègues d'ASHURA.



Juste le temps de se restaurer, et d'admirer que certains ont déjà 4 grammes dans chaque bras, et hop on prend place pour assister au set d'ASHURA. J'avoue ne jamais avoir été vraiment touché par leur musique. Et ce soir là, mon avis ne changera pas. Le groupe est à l'aise et envoie son death à une assistance un peu plus maigrelette que pour DOH. Ca joue, bien, mais c'est un tantinet lourd. Le bassiste se démène bien, utilisant pas mal d'effets basse qui enrichissent le son du groupe, tandis que leur chanteur/guitariste fait juste son job, de façon correct certes, mais sans réelle conviction. Le son est là aussi bien dégueulasse et super étouffé, ce qui n'arrange rien, hélas. Je reste stoïque devant leur prestation et attend patiemment la suite.



Et ce qui suit, c'est TANKARD et son Beer-Metal festif. Lorsque le soundcheck se fait entendre on sait qu'on avoir mal. Oui mal, surtout aux oreilles tant le son est fort. Trop fort, beaucoup trop fort. On se demande à quoi pense l'ingé' son à ce moments là, franchement… Ce niveau sonore gâche d'ailleurs pas mal le set des allemands. Mise à part cela, les gaillards de TANKARD nous gratifient d'un show dynamique et bien pro. Le public est bien présent pour accueillir une nouvelle fois les teutons à Chaulnes et le groupe le leur rend bien. Ca joue fort, mais bien, avec un Andreas au taqué tout le long du show, qui n'hésite pas à profiter de l'ensemble de la scène. N'étant pas un fan du groupe, je passe malgré tout un bon moment. En tant que tête d'affiche, TANKARD a le luxe de se payer un bon temps de jeu, ce qui ravie les fans encore présent.


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker