- PARIS METAL FRANCE FESTIVAL par PAPY CYRIL - 2484 lectures
les 3 et 4 décembre 2009 - la Loco - Paris
avec NIGHTMARE - ADX - SHAKIN' STREET - ATTENTAT ROCK - Squealer - der Kaiser - Mr Jack - Manigance - Blackstone - Shannon - Kragens - Darknation - Inmost - Triple FX - Pleasure Addiction - Hürlement




Cette année Phil'Em All, l'organisateur, a fait les choses en grand avec un festival sur 2 jours avec pas moins de 16 groupes dont 3 reformations exclusives pour le festival avec DER KAISER, SQUEALER et ATTENTAT ROCK.

Samedi 3 décembre

j'ai fait mon Tonton et je suis arrivé à la bourre, déjà que je n'étais pas à l'avance en croyant que le festoch' commençait à 15h alors qu'en fait c'était 13h30. J'ai donc loupé TRIPLE FX (groupe avec Patrick Rondat et Pascal Mulot), INMOST et je suis arrivé pour le tout dernier morceau de SHANNON, pardon à eux donc.



BLACKSTONE : ou la première moitié des 2 demi-VULCAIN qui joueront sur le festival, comprenez le « petit » Marc Varez à la batterie. Ce dernier qui déclare en début de set « On n'est pas black mais on est stones ». Le groupe pratique, en effet un stoner influencé par les 70's assez psyché et hypnotique (par moments on profite mieux du show les yeux fermés). Le groupe propose des titres de son premier album ainsi qu'un inédit très hendrixien, nommé « testdrive », le groupe finit sur une reprise de DEEP PURPLE mais, je cite pas une facile comme « Smoke on the Water », c'est « Mary Low ». On notera aussi durant le show, le grandes dispositions de Marc pour la danse orientales. C'est dommage pour un set aussi court d'avoir caser un solo de batterie...



DER KAISER : Le retour après presque 25 ans. Le groupe monte sur scène comme à l'époque en vareuses napoléoniennes. Il ne sont que 4, Béno ne faisant pas partie de la reformation. Ce qui marque c'est la prestation de Klod (le bassiste de ADX) au chant et surtout son numéro de showamn. Je ne connaissais pas vraiment DER KAISEZR et leur hard rock influencé par MAIDEN, le fait bien, les gars s'éclatent et éclatent le public qui reprend les refrains que Klod lui fait chanter. Ce dernier présente le morceau « Obsession » comme pas vraiment un slow pour un titre bien speedou.

Setlist partielle : « Maître de l'univers », « Saga des fers », « obsession », « Aberdeen », « Vision de cendres ».


































SQUEALER : Les Nantais font également leur retour après 12 ans (juste pour une date donc 15 en fait si j'ai tout bien suivi). Autant l'avouer pour une raison qui m'échappe je n'aime pas trop le groupe sur disque mais je les avait déjà vus sur scène à la salle Darius Milhaud (ça ne nous rajeunit pas, hein Tonton !) et là c'est la baffe. Le groupe est en grande forme, on notera le retour de Ro à la batterie, et si Pascal Bailly (l'homme qui a défié François « très bien je le note » Léotard, ministre de la culture de l'époque dans les fameux duel de la 5 avec J-C Bourret) a troqué sa tignasse contre une coupe bien dégagée derrière les oreilles, sa voix éraillée est intacte et c'est bien là l'essentiel. Le public scande les refrains avec le groupe voire seul quand Pascal, pour son grand plaisir, le laisse chanter seul. Une bonne reprise de ROSE TATTOO achèvera de me démontrer que SQUEALER sur scène, ça a la classe. L'un des gratteux nous fera un strip tease à la Angus!

Setlist partielle : « DFR », « London Killer », « What you gonna do », « Lights of the Town », « Fight », « Rock'n'Roll Outlaw », « Hate on the wall ».



ADX : le groupe a participé à toutes les éditions du festival et il est, pour ainsi dire, à l'origine du PMFF. Phil'em ALL déclare d'ailleurs que tous les groupe qui jouent sont leurs potes. ADX sur scène c'est la puissance mêlée au fun et comme d'habitude ça va le faire grave. Klod est comme un poisson dans l'eau avec ce groupe, il s'amuse, déconne (« Normalement je devais faire mon solo de basse mais après avoir vu Pascal Mulot, je ne sais pas si je dois! »), Dog et Phil se disputent... Dog mets un chapeau ridicule mais festif pour la reprise déconn' de « La bamba »! Bady le guitariste de PLEASURE ADDICTION, technicien son sur le festival et accessoirement mon pote de collège, vient faire les choeurs sur « Division Blindée » puis se fait enguirlander par Phil, les membres de DER KAISER et StillSQUARE viennent chanter sur « Caligula ». Dog finit le set en tirant des confettis sur le public

Setlist complète et dans l'ordre : « à la gloire de Dieu », « Notre Dame de Paris », « Déesse du crime », « Livide », « Division Blindée », « L'étranger », « De l'autre côté », « Lycanthropie », « Suprématie », « Résistance », « Caligula », « La Bamba », « Tourmente et passion ».



NIGHTMARE : Je suis le groupe depuis son premier album (à l'époque où les CD n'existaient pas vraiment) mais c'est la première fois que je le vois sur scène. Le groupe tourne de plus ce soir-là son concert pour un DVD. Jo Amore mérite vraiment son surnom de Ronnie James Dio français, la voix, le charisme, le jeu de scène. Bon ses copains (et son frère) ne sont pas en reste non plus ! Dommage que le son ait un peu gâché le set, la grosse caisse et la basse sont trop fortes à mon goût (ou plutôt à mon ouïe). Le groupe qui fête ces trente ans cette année a invité son guitariste originel, Jeannot Stripolli, à venir gratter sur 3 titres de la première époque : « Lord of the skies », « Waiting for the twilight » (avec son refrain en français) et « Power of the univers ». Le groupe va piocher dans tout son répertoire pour ce set et cerise sur le gâteau, les membres de ADX, de DER KAISER, SAS de L'Argilière, Jeannot, Phil'em All viendront clôturer cette première soirée de la plus belle des façons avec la reprise de « Sortilège ».

Setlist: « Trust a crowd », « Wicked white demon », « Queen of love & pain », « Silent room », « Secret rules », Battelground for suicide », « Mind matrix Schizophrenia », « Lord of the skies », « Waiting for the twilight , « Power of the univers », « cosmovision », « Nothing left Behind », « the watchtower », « Winds of sin », « Sortilège ».



Dimanche 4 décembre

Je m'améliore et ne rate que la presta de HÜRLEMENTS (je pense à regrets, ça a l'air d'être mon trip.)

DARKNATION : je manque le début de la prestation du groupe. J'ai bien apprécié « Merci pour le mal », premier album du groupe qui joue le morceau du même nom quand j'arrive dans la salle (en fait ils jouent plus tôt que prévu mais j'y reviendrai). Le groupe nous offre ensuite 2 nouveaux titres qui seront sur le prochain album à paraître cette année, un concept sur la guerre 39-45, « Battle of the Briton day » et « Mort comme un lâche ». La partie du set que j'ai vu se termine avec « Boire le sang du Christ » avec la participation de Jimmy de DÉSILLUSION. On souhaitera en suite tous un joyeux anniversaire à Fab', le bassiste du groupe.



KRAGENS : le show du groupe a été avancé, le chanteur de PLEASURE ADDICTION devant arriver de son Italie où il avait assuré un concert avec son autre groupe, EUROPROJECT. Je ne suis pas trop fan de la musique de KRAGENS, c'est comme ça... Je dois admettre que ça envoie bien le bois, certainement trop à mon goût perso, toutefois j'ai vu des gars contents d'être là qui assurent tout ce qu'ils peuvent. C'est un peu dommage que la basse couvrait tout en début de concert. Yves Campion de NIGHTMARE vient partager le chant sur « MetalHunter » et le groupe termine son set avec un « Balls to the Walls » d'ACCEPT en compagnie de Phil Masson de DEMON EYES et à nouveau d'Yves Campion (veut-il piquer le boulot de Jo ?), morceau qui va remporter un beau succès.

Setlist : « Lake of fire », « Angels among monsters », « Mask of the damned », « Metalhunter », « Metalize », « Seeds of pain », « Ball to the walls ».



PLEASURE ADDICTION : Phil les présente comme un groupe de tantouzes, toujours facile d'avoir la dents dure contre les groupes de Glam. En fait, c'est un genre de super groupe avec Stuffy et Pamy, la section rythmique de HIGHSCHOOL MOTHERFUCKERS, mon pote Bady (de SWEET SILENCE) à la gratte, de Carvin d'AESTHESIA, soliste, de Flavio d'EUROPROJECT (un tribute band italien d'EUROPE) et de la touche de charme du groupe (la preuve que c'est pas des tarlouses) avec les 2 choristes sexy, Ghenaelle et Sarah (la chanteuse de THE OUTBURST). Donc on a droit à un show de de glam comme ça fait bien plaisir d'en entendre, preuve de la qualité du groupe Beau Hill va produire leur album. Bady communique avec le public, Flavio ne semblant pas parler français. Le hardos est un crevard et les filles du groupe remportent un beau succès... Stuffy finit le set par un lancé de basse qui a failli coûté la vie à votre serviteur (oui, c'est dangereux la vie de kronikeur chez VS.

Setlist : « Dance with the devil with me », « My superstar », « Saturday nite », « No more me no more you », « Melody », « Shot of poison ».



MANIGANCE : voilà un groupe que je trouve extraordinaire et ce concert va me le prouver (bien que je n'en avais nul besoin). Didier est tout aussi excellent sur scène que sur disque, la mise en place est exemplaire, vraiment que du positif. Le groupe nous présente son nouveau clavier, Jean. Et nous annonce un nouvel album pour cette année.

Setlist : « « Envahisseur », « Mourir en héros », « Maudit », « Privilège », « Dès mon retour », « D'un autre sang », « Héritier », « En mon nom ».



MR JACK : ou l'autre demi-VULCAIN. L'album du groupe « Jack'n'roll » m'avait un poil déçu, je ne trouve pas le son à la hauteur... Mais j'étais sûr que sur scène, ça le ferait et en effet ça le fait! Le groupe joue un très grande partie de son disque avec pêche et surtout foi, et ils nous feront l'immense plaisir de nous faire « Les damnés » de VULCAIN et d'accueillir Pierre, le guitariste de BLASPHÈME, pour une reprise vitaminée et en français de « Johnny B. Goode ». Assurément un groupe de scène énorme, ils préparent aussi un nouvel album.

Setlist : « Lee van Cleef », « Jack'n'Roll », « Le Docteur », « Duf car », « You see what I mean », « Comme tu manques », « Tattoo lady », « Seul dans la rue », « Appuie sur On », « Excusez-nous », « Les damnés », « Johnny B. Goode ».



ATTENTAT ROCK : première chronique dans VS et à l'époque pas du tout d'espoir de les voir. Mais Phil'em All est passé par-là (merci Phil, tu es grand). Le line-up est celui de « Strike » et si on reconnaît Pierre Brémont et Thierry Gaulme au premier coup d'oeil, il n'en faut pas beaucoup plus pour Marc Quee (malgré la coupe beau gosse), je ne sais pas trop pourquoi je n'ai pas reconnu Hervé Raynal qui n'a pas tant changé que ça, par contre Fabrice sans sa choucroute et avec les cheveux gris, ça fait vraiment bizarre, en tout cas, chapeau pour avoir réuni le line-up complet. Je dois dire que la présence de ce groupe-là a énormément gonflé mon envie de venir au festoch (et je suis très loin de cracher sur le reste de l'affiche, hein!). Quel plaisir de voir ce groupe, j'ai juste 2 regrets, les titres du « gang des seigneurs » sont chantés en anglais (avec quelques refrains en français, il est vrai), et l'ingé lumière visiblement beaucoup trop fan de strobo... en tout cas une fois encore tout le monde s'éclate sur scène et dans la fosse, Marc fait chanter le public et malgré ce qu'il a l'air d'en penser son français est excellent (Marc est hollandais). Les titres sont tous extrait de « Strike » et le « Le gang des seigneurs ». On aura même le droit pour ce show à quelques explosion et fumigènes et à un rappel.

Setlist : « intro », « Guerrier de la nuit » (version anglaise), « I want you », « Heroes never die », « Open your Eyes », « Sandy », medley (« TransEurope express », « rock suicide », « Les lumières de la ville »), « Lord tell me », « Damned witch », « Loneliness », « le gang des seigneurs », « The Forces of the dark ».



SHAKIN' STREET : Je connaissais seulement de nom, il faut dire que le groupe est plus ancien que les autres et a principalement joué à la fin des années 70. Avant le concert tous les regards sont braqués sur Ross The Boss (ex MANOWAR mais originellement guitariste de SHAKIN STREET), Nono de TRUST était annoncé, il devait jouer 2 titres mais il n'est pas venu... malgré tout on avait quand même Fred (ex TRUST) à la basse. En fait dès que le show commence c'est Fabienne Shine, la chanteuse du groupe, qui va attirer les regards, un Fabienne qui s'amuse, qui est charismatique et possédée par sa musique. Le morceau « Hope is here » est dédié à Barack Obama. Et tout le monde chantera un « Happy Birthday » à Ross qui est ravi de fêter son anniv' en France d'après Fabienne. La musique proposée est variée principalement un rock puissant mais aussi une ballade bluesy, « Sex shop », dans laquelle Fabienne nous narre sa vie de vendeuse en Sex shop (« Il faut bien avoir une travail! ») ou encore assez psyché comme « 6 feet under ». Le groupe terminera son set sur la reprise de « I wanna be your dog » des STOOGES. Un nouvel album devrait être disponible au moment où vous lirez ces lignes, le groupe en a joué d'ailleurs plusieurs extraits.

Setlist : « No time to loose », « Dancing for eternity », « No compromise », « Tell me the truth », « Dracula », « hope is here », « Viking rock », « Sex shop », « 6 feet under », « Box you », « Solid as a rock », « Vampire rock », « I wanna be your dog ».


Conclusion : Phil invite tout le monde sur scène pour offrir un verre (une seule bouteille de champagne, le reste cidre, les temps sont durs). Il n'est pas tout à fait certain de pouvoir nous proposer une prochaine édition mais ses propos ont été de plus en plus rassurants à mesure de l'avancée du festoch' (le samedi, il était assez pessimiste et il semblait un peu plus optimiste le dimanche). Pierre de BLASPHÈME en profite pour annoncer un nouvel album en préparation « à cause » de Phil. Phil qui se fait un ultime plaisir en plongeant dans la fosse. Pierre lancera Daniel Puzio sur la traditionnelle « Digue du cul ». Au final un bien beau festoch' certes pour les nostalgiques mais dans 25 ans les metalcoreux seront certainement très heureux d'avoir pareil événement ! L'ensemble des prestations a été filmé, en vu de la sortie éventuelle d'un DVD.


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker