- THE OCEAN + WATERTANK + PUANTEUR CRACK par CROWN_ME - 1685 lectures
12 Avril - Le Ferailleur - Nantes



En ce mercredi nous débarquâmes en cité Nantaise au Ferrailleur (magnifique coin au passage) avec 3/4 d'heures de retard, avec pour motif un frugal dîner dans un restaurant américain. Je pensais que le premier groupe, Puanteur Crack, était déja passé, et je m'imaginais déja vous faire un report de mon Happy Meal à la place, mais rien n'en était, la soirée n'avait pas encore commencé. C'est con, j'avais trouvé de super vannes Philippe Bouvardiennes à faire (genre "le 280 est bien plus carré depuis la dernière fois que nous l'avions vu, ho ho ho!), mais c'est pas grave, ça vous évitera de douloureuses crampes au bide.



Transition toute trouvée puisque des crampes au bide, les mecs de Puanteur Crack devaient en avoir pour être aussi statiques. Un Rennie les gars? Nan c'est dommage que ça manquait autant d'implication, surtout de la part du deuxième gratteux et du bassiste parce qu'en faisant abstraction de ce qui (ne) se passait (pas) sur scène, c'était pas mal foutu. J'avais jamais eu l'occasion de les entendre avant, et le premier groupe avec lequel j'ai fait un rapprochement était Unfold, mais apparement ils tapent dans un truc plus dégueulasse à la Corrupted. Et je reconnais également qu'à partir de la deuxième moitié du set, c'était un peu plus dynamique. Bref à revoir dans quelques temps quand ils seront plus à l'aise sur scène, je demande pas du Dillinger mais quand même!



S'en suit Watertank, groupe dont je n'avais qu'un bien lointain souvenir auditif. Je savais juste que c'était le groupe d'un des mecs d'Hellmotel, bien sympathique formation malgré le fait qu'elle n'aurait jamais existée sans Converge et Every Time I Die. Et aux premières poussées vocales, pas de doutes, le mec d'Hellmotel c'est le chanteur! Voix arrachée JacoBannonesque, mais aussi de sacrées prédispositions pour la blagounette. Ca aura pas fait mouche sur tout le monde, sur moi si. Derrière ça envoie bien, j'ai un peu de mal à cadrer le style. Hardcoresludgyrock'nroll? P'tet bien, le son était bon, mais j'avais zappé mes bouchons, et bien que le PQ mouillé aie préservé mes esgourdes des acouphènes, c'est pas ce qu'il y a de mieux pour étiquetter correctement un groupe que tu découvres en live. J'ai néanmoins passé un très bon moment, set bien dynamique et entraînant, je reviendrais vers eux sans déplaisir! Ou comment conclure un paragraphe sur une phrase de fiotte.



The Ocean débarque enfin, et pour cette tournée, c'est configuration minimale requise. Mais même à cinq, il faut l'avouer, ça envoie très sévèrement! C'est simple, tu prends les morceaux qui avoinent le plus, et t'as la setlist. Impressionant de voir à quel point tout a été minutieusement travaillé pour retranscrire au mieux les albums (merci les samples!), même le jeu de lights est énormissime! Donc entamage de set avec deux titres d'"Hadean/Archaean", "Hadean" et "je-ne-sais-plus-lequel" et s'en suit un "Orosirian" impressionant de puissance (avec 3 voix beuglées sur le "For the Great Blue Cold Now Reigns", forcément!). Alors même si rien n'est laissé au hasard, on ne peut que se laisser prendre au jeu devant une mécanique aussi implacable, rendu très vivante par les zikos qui auront foulé chaque centimètre carré de la scène.



Setlist à base de leurs deux dernières sorties donc, avoinage en règle. Les rythmiques syncopés auront un véritable fardeau pour quiconque daignant secouer un minimum la nuque (note pour moi même: rester loin de Meshuggah au Hellfest, très loin), et même si la salle est loin d'être bondée la bande à Robin Staps aura été dignement recue. Juste un léger bémol sur la performance du (très sympathique au passage!) vocaliste Mike Pilat, je me doute bien que ça doit être compliqué de retranscrire toutes les nuances des voix du CD, mais même sa voix paraissait moins "brutale", moins fracassante. Et les passages en chant clair, euh...heureusement qu'ils ne duraient pas! Et dommage que nous n'ayons pas eu le droit à un rappel, car le set est passé tres vite! Bref passage au merchandising avec les t-shirts faits spécialement pour nous francophones et le 3XLP de Precambrian épais comme un parpaing, zut je suis venu les poches vides, mon porte-monnaie se videra le mois prochain. Rendez-vous en juin au Hellfest, avec un plus gros effectif j'espère!



Merci à MI[K] pour ses photos! D'autres photos de la soirée sur:
http://www.eyepit.net/theoceanferrailleur.html
http://www.eyepit.net/watertankferrailleur.html
http://www.eyepit.net/puanteurcrackferrailleur.html


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker