BRUTAL TRUTH - Sounds Of The Animal Kingdom (Relapse) - 22/02/2014 @ 20h21
BRUTAL TRUTH est un groupe incontournable en termes de grindcore. Quand on se lance à la découverte de groupe du genre, le nom des new yorkais paraît comme une évidence. Bénéficiant d’une discographie déjà bien armée avec les « Extreme Conditions Demand Extreme Responses » (1992), « Need To Control » (1994), et « Kill Trend Suicide » (1996), BRUTAL TRUTH n’avait plus rien à prouver en termes d’ogive death/grind ravageur et conscient. Pourtant, un an après la sortie de leur dernier album, le groupe revenait avec « Sounds Of The Animal Kingdom », nouveau parpaing dans une mare bien remplie de merde.

Ce n’est que deux ans après sa sortie que je fis l’acquisition de ce quatrième album. Une période où ma soif en metal extrême était au plus haut point, voguant de style en style, mais toujours en cherchant LE truc qui fracasse. C’est lors de quelques emplettes chez Rock’n’Roll Voltage sur Paname, que je tombai sur ce disque à la jaquette si étrange. Le visuel de cet homme d’affaire croisé à un gorille m’interpella immédiatement et je m’empressai de demander à l’un des vendeurs aux cheveux frisotants ce que contenait cette galette : « du grindcore petit » (pas sûr de l’exactitude du texte). « Ah d’accord, oui, j’ai entendu parler de ce groupe ! Cool. ». Internet était encore ce truc dont j’avais vaguement entendu parler chez des potes, alors je fis confiance en mon instinct et déboursa mes quelques écus pour repartir avec cette rondelle remplie de brutalité.

Tout dans le livret, les titres, laissait percevoir que le groupe était bien engagé, surtout niveau environnement. Avec ma petite âme d’écolos en mousse, ça m’a parlé, mais c’est bien évidement sans compter sur ce qui allait bientôt ravager mes oreilles et surtout mon cerveau. « Sounds Of The Animal Kingdom » était ce que je m’imaginais le plus du grindcore : un son un peu roots mais puissant, des titres courts et intenses, de la fureur, de la furie, et du gras plein les doigts. J’avais tout cela, là, sur 22 titres et je n’étais pas au bout de mes surprises. BRUTAL TRUTH, avec ce disque, avait poussé le vice à se la jouer un peu plus crust, à inclure des expérimentations, à se radicaliser un peu plus encore, et à sonner véritablement bestial. Sharp, Hoak, Liker, et Mc Carty avaient balancé toute leur furie sur des « Dementia », « K.A.P. », ou encore « Fisting » pour faire court, flirtaient avec le sludge sur « Fucktoy », expérimentaient avec « Blue World » et ses 7 minutes au compteur, mais dégageaient toujours un putain de sentiment de folie. On bouffait de la folie pure, de la compo de fou. Le jeu frénétique de Hoak était dingue (comme toujours), la basse de Lilker sur-grasse, les riffs de Mc Carty gras et aventureux, couplés au chant de Sharp si animal et bestial conférait une aura particulière à cet opus, un truc difficile à qualifier. Le groupe n’avait pas hésité à partir dans des délires vraiment poussés comme sur « Prey », et ses 20 minutes de gueulantes finissant sur une saturation intenable, ou à sonner aussi glauque sur « Unbaptized ».

On n’avait pas juste droit à un disque de grindcore comme ça, là c’était encore autre chose. C’était plus poussé, sans limite, violent, intelligent, enfumé, mais toujours juste et féroce. « Sounds Of The Animal Kingdom » allait s’inscrire comme la séparation entre l’avant et l’après, mais surtout à l’époque comme le dernier album du groupe avant le split.

A titre personnel, il me marqua directement, à chaud, à vif, et pour toujours.

Un album dingue.


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 1997 | Nb de lectures : 1906


Auteur
Commentaire
TyrannyForYou
Membre enregistré
Posté le: 23/02/2014 à 14h03 - (30591)
Un must, je déconseille la réedition par contre (où sont passées les tours du WTC au dos du boitier, pourquoi avoir supprimé "4:20" et "Prey" ??)
Une vraie déflagration sonore !!!



ennemi juré
IP:93.14.83.169
Invité
Posté le: 23/02/2014 à 20h55 - (30595)
Une préférence pour les deux premiers. Mais quel putain d'album intense et extrême que ce "sound of animal kingdom". Dur d'accès au début mais un régal à force d'écoute.

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 24/02/2014 à 08h55 - (30603)
Album génial, super dur aux premières écoutes mais qui s'est imposé à force.

Et quel pied de les voir en 98 faire leur set chaotique devant des fans de Deicide complètement médusés et ne comprenant pas ce qui se passait!

Un grand moment et un grand album (que je possède en CD original, vinyle et dont j'ai un super t-shirt). :)

toad
IP:90.42.8.158
Invité
Posté le: 26/02/2014 à 13h29 - (30611)
make no mistake!!!!!!!!

RBD
Membre enregistré
Posté le: 07/05/2014 à 23h46 - (30904)
Un grand disque de GrindCore qui met encore mal à beaucoup de sorties postérieures.
Son côté déjanté avec quelques samples rapides mais marquants, ses alternances de titres brefs et d'autres plus complexes (pour du Grind, hein !), son riff Black épique qui passe, sa plage de silence et son final obsessif indépassable (je ne savais pas qu'on les avait amputés pour la réédition, quel non-sens !)... Finalement c'est un disque très riche.

Et pourtant il est sorti à une époque où je m'étais éloigné du Grind pur avant d'y revenir quelque peu une paire d'années plus tard.
Je regrette seulement que la guitare sonne aussi mal, même pour ce style-là.



Dragounet
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2016 à 10h01 - (31897)
Après Kill Trend Suicide (et sa production en carton), le groupe confirme son orientation vers le Grindcore pur et dur au détriment du Death / Grind des deux premiers. Définitivement pas ma période préférée du groupe, même s'il figure sur cet album des titres excellents et bigrement efficaces. Le son brut de décoffrage est assez particulier mais tout de même beaucoup plus pêchu que celui de son prédécesseur. Le "Prey" pour remplir la galette...mouais...quelle blague.
Pour autant , ça ne m'a pas empêché d'acheter le live Goodbye Cruel World...et de constater que le groupe semblait juste en quête de vitesse en live, quitte à saborder sa prestation scénique.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker