PANTERA - Reinventing The Steel (EastWest) - 05/10/2013 @ 22h38
PANTERA fut l’un des groupes phares de mon adolescence. Découvert un peu au pif, en échangeant « Reload » de METALLICA contre « Vulgar Display Of Power » avec un pote dans la cour du collège, c’est à ce moment là que j’ai pigé. Pigé qu’en matière de power metal c’était eux les patrons. Quelques années plus tard, et l’intégralité de leur discographie apprise par cœur, allait enfin sortir leur tant attendu sixième album, issu de la bonne période, « Reinventing The Steel ».

Je ne peux vous cacher que mon impatience fût grande à l’époque. Un nouveau PANTERA, c’était le truc supra attendu, un putain d’événement, le groupe était au top du top et trustait les couvertures des magazines à donf (Hard Force en tête), et surtout ça faisait 4 ans qu’on l’attendait, après un album live énormissime laissé en guise d’apéro. L’attente fut donc comblée au début du mois de mars 2000. Je pris mes petits petons, mes petits biftons, et alla dans la première Fnac qui croiserait mon chemin (et oui, j’allais à la Fnac avant. Mais ça, c’était avant). Ce sera celle des Champs-Élysées, avec en tête de gondole, le précieux sésame, en prix vert.

Mon impatience était doublée d’une anxiété face à cette question : comment ce nouvel album allait-il sonner, vu l’ensemble discographique du groupe ? PANTERA n’avait jamais sorti un seul album identique l’un à l’autre. Alors quoi ? Celui-ci allait-il déroger à la règle et n’être qu’un album de plus ? Et bien presque, malheureusement, quand on y regarde bien. Il ne faut pas se mentir, « Reinventing The Steel » n’est pas le chef d’œuvre des Texans. Toutefois, il mérite d’être reconnu comme un bon album. Son souci vient surtout du fait qu’il sonne bien trop comme un melting-pot des albums précédents. On y retrouve tout ce qui a fait le succès de ses grands frères : les riffs de « Cowboys From Hell », le groove de « Vulgar Display Of Power », la technicité de « Far Beyond Driven » et le coté « expérimentations » de « The Great Southern Trendkill », bien partagé sur les 10 titres que compte l’album.

A ce titre, « Hellbound », qui ouvre l’album, représente parfaitement la touche de « Cowboys From Hell » avec son riff d’entrée typique de ce que l’on pouvait trouver sur cet album. Le groove est là, avec un son de basse tranchant et rondouillard, qui pose direct l’identité propre au son de PANTERA. Les riffs, les rythmiques, le chant d’Anselmo, tout est là, mais sans une once de surprise finalement. PANTERA joue du PANTERA, ressert ce qu’il a fait par le passé, en composant chaque morceau avec une touche de chaque album. « Godamn Electric », tirant sur une composition à la « Far Beyond Driven », l’illustre à son tour là où « You’ve Gotta Belong To It » se calque sur du « The Great Soutern Trendkill », avec ses cassures et riffs atypiques. Il faut attendre le single « Revolution Is My Name », et son clip très rigolo, pour se retrouver dans l’esprit de « Vulgar Display Of Power », suivi de très près par le morceau « Death Rattle », bien rampant et massif dans son cas. Les sonorités à la « Cowboys From Hell » reviennent pointer le bout de leurs truffes sur « Uplift », avec un morceau simple, mais direct. « It Makes Them Disappear » revient poser les excentricités d’un « The Great Soutern Trendkill » pour un morceau tout en lourdeur, sombre, et hors-norme comparé au reste de l’album. Les Texans terminent sur un « I’ll Cast A Shadow » assez quelconque, une fois de plus, mais toujours efficace grâce à cette touche propre à PANTERA et laisse ce qui sera leur dernier album avec un petit goût amer (un goût de pisse ? Non, non, quand même pas).

Le CD ne reçut pas de laurier à l’époque, et fut jugé comme un album « peut-être » de trop par beaucoup de médias spécialisés. Ce fut aussi mon ressenti également, car cet album dévoilait un PANTERA en roue libre, capable de pondre des morceaux, bons certes, mais pas dingos pour autant. Loin d’égaler ses prédécesseurs, « Reinventing The Steel » achèvera la carrière du groupe, qui splittera quelques temps plus tard. Loin d’être une daube, il n’en reste pas moins que PANTERA aurait peut-être dû s’en tenir à « The Great Southern Trendkill » et à son album live avant de tirer sa révérence.




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 2000 | Nb de lectures : 1834


Auteur
Commentaire
Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 05/10/2013 à 23h58 - (29935)
Pourquoi sixième album et pas cinquième (dans la discographie "officielle") ? Il compte pour un album le live ?

Un peu facile sinon d'écrire la dernière phrase à postériori mais il n'était pas question à sa sortie que Reinventing the Steel soit le dernier album de Pantera. Même si le groupe n'allait pas forcément bien et que leurs performances live avaient perdu pas mal de puissance.

D'accord avec le reste, la déception commençait dès la pochette même si ça n'a jamais été le fort du groupe, à part TGST. A tout casser, j'ai dû l'écouter entièrement quatre ou cinq fois, pas plus.



Blind
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 00h37 - (29936)
Pareil qu'au dessus, un album découvert après tous les autres (sauf ceux de la période glam que je n'ai jamais entendu) et qui ne fait pas vraiment le poids. Je l'ai très peu écouté en fait et à part les singles je ne me souvient de plus grand chose (et encore même ces titres ne me sont pas super familier). Quand je pense à Pantera généralement pour moi c'est Vulgar Display of Power, Far Beyond Driven ou The Great Southern Trendkill mais pas Reinventing the Steel. A réécouter tout de même si je n'oublie pas d'ici là.

GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 01h06 - (29937)
Je vous conseille de le réécouter, effectivement, si vous aimez Pantera, pas de raison de mettre cet album de côté. Moi aussi, je lui préfère les 4 précédents, mais bon, il s'agit 4 "monuments", alors forcément....
Comme le dit la chronique, et je me rappelle des interviews de l'époque où ils l'avaient clairement dit, cet album ne se voulait pas une réelle évolution (comme avaient pu l'être les précédents), mais juste un disque de pur Pantera, reprenant les différents éléments du groupe, avec 10 "classiques" de Pantera (.... à ce propos, effectivement, c'est raté, puisque les vrais classiques du groupe, sont sur les albums précédents). La déception (hormis cette pochette, je ne sais pas si plus moche ça existe !!), c'est finalement l'absence totale de surprise (.... et 1 ou 2 titre(s) digne(s) de face B). Mais j'aime cet album quand même, surtout sa 1ère moitié.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 09h24 - (29941)
Je suis d'accord avec la chronique et avec à peu près tous les koms. A part Godamn Electric, je ne retiens rien de cet album, pour moi ,c'est le seul truc objectif pour savoir si on aime un album ou pas. Après quatre-cinq écoutes, si vraiment rien ne se passe, si on a pas envie de remettre le couvert, c'est mort



noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 10h30 - (29943)
Et bien pour ma part, cet album de Pantera est de (très?) loin mon préféré du groupe !! Je ne saurais dire à quel point j'aime cet album; il a ce petit truc bien à lui qui fait toute la différence avec les autres (bien que tous excellents). Et en tant que batteur j'aime particulièrement les parties de batterie.
Vraiment trop sous-estimé ce disque !



mioumiou
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 11h12 - (29944)
Merde quoi "yesterday don't mean shit" c'est d'la balle quand même. Je comprends pas trop ce qui cloche avec cet album, sans le comparer aux autres mais intrinsèquement il se dégage quelquechose.

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 12h14 - (29946)
Il me semble qu'Anselmo parlait à l'époque que Pantera voulait faire leur British Steel, revenir à quelque chose de plus "basique", comme un hommage au Metal. D'ailleurs, il n'y a qu'à lire les paroles des morceaux pour confirmer cela. Et c'est plutôt réussi.
C'est le disque que j'aime le moins des Texans mais j'y reviens quand même avec plaisir pour son côté très immédiat et ces morceaux non moins tubesques.



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 12h18 - (29947)
Et j'oubliai : la pochette est un crime visuel.

J.N.
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 13h07 - (29948)
Je me le suis régulièrement remis ces derniers temps et je le préfère à Far beyond driven. Mais c'est loin d'être leur meilleur album.

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 14h06 - (29951)
Celui que j'aime le moins de Pantera mais qui reste très bon malgré tout.

Hormis Hellbound, Yesterday ..., Goddamn, Revolution ... et It makes them disappear qui sont énormes, le reste est moins inspiré c'est vrai.

On sent le groupe en roue libre (des tensions déjà apparues?) et un disque qui sonne plus "texan" que les autres.

Et pour info Velvet, moi je l'ai pris au virgin des champs ;)



Floyderz
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 14h59 - (29954)
Attendu comme le messie depuis le coup de boule circulaire à triple rotation que fût TGSTK. Après un live brut de chez brut, un album à cette image: sans fioriture. on crache ce qu'on a et roule.
Donc de bons morceaux et du moins bon. J'ai eu la chance de voir le groupe sur la tournée qui a suivi, à Strasbourg.
Je dis la chance plus parce que la fin a rapidement suivi que pour la qualité des prestations de l'époque.
Phil était raide défoncé, et son look ZZtop cachait mal un physique ravagé.
Je pense que le split de Pantera et la suite de Down l'a sauvé...

TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 16h10 - (29956)
Je m'en souviens comme si c'était hier, l'un de mes rares achats sans la moindre écoute avant...
Et la déception, immense, à la hauteur des espoirs que j'y avais porté...une centaine de francs volatilisés, comme ça, clac, bye bye.

Et ce ne sont pas les multiples écoutes qui s'en suivront qui changeront quoi que ce soit.
Cet album est un échec, qui marque tristement la fin d'un règne sans partage sur le monde du power-thrash.
RIP.



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 16h45 - (29957)
@GabinEastwood: quel andouille, y a jamais eu de Fnac au Champs, c'était bien au Virgin...



Goldbeurk
IP:87.65.243.36
Invité
Posté le: 06/10/2013 à 17h12 - (29958)
Personnellement, j'ai pas accroché à l'album à l'époque. Et puis, je l'ai réécouté quelques années plus tard, et je me suis dit que finalement, c'était pas une bouse, même si cela ne vaut pas les autres albums. Là où je ne suis pas d'accord avec la chronique, c'est au sujet de "I'll Cast a Shadow". Pour moi, c'est ma préférée de l'album, j'adore !

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 17h29 - (29961)
Je l'ai écouté une fois et même pas en entier... Et pourtant, Pantera pendant un moment, fût l'un de mes groupes favoris (période "Vulgar"/"Far Beyond Driven") mais je n'ai pas aimé ce que j'ai entendu, j'avais trouvé ça plat, convenu, sans surprise, mou (pour du Pantera hein !). Faudra que je réecoute cet album à l'occasion.

@Ivan Grozny, le live est bien comptabilisé comme un album dans la discographie officielle du groupe.

@Velvet Kervokian, si y a une Fnac aux Champs, elle est en sous-sol dans une galerie commerçante sur le même trottoir que le Vrigin, un peu plus haut que le Disney Store.



phil544
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 19h33 - (29963)
De même, j'ai acheté ce CD directos le jour de sa sortie ou pas loin au Virgin des champs (et oui il y a bien une FNAC au champs)
Je trouve ce disque excellent, sans surprise certes, mais Pantera faisant du Pantera, je suis ravi.
Et ma préférée de l'album est i'll cast a shadow, l'un des refrains les plus efficaces qu'est sortie le groupe (Ce qui n'est pas peu dire)



yannojira
Membre enregistré
Posté le: 06/10/2013 à 20h37 - (29965)
"Découvert un peu au pif, en échangeant « Reload » de METALLICA contre « Vulgar Display Of Power »"

C'est clair que tu avais fait une très bonne affaire



jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 07/10/2013 à 08h28 - (29967)
bin j'ai jamais aimé ce groupe... donc je ne peux pas partager vos commentaires :-)


RBD
Membre enregistré
Posté le: 11/01/2014 à 23h23 - (30408)
Moi de même, ce disque m'avait déçu malgré de bons titres au début et une maîtrise certaine. Et puis par rapport à la flopée de groupes Power-Thrash Core qui avaient fleuri quelques années avant ce n'était pas ridicule.
C'était trop l'autoparodie, quand même. Et pourtant on sentait bien que le groupe cherchait à se ressourcer dans cette démarche, à revenir en arrière pour mieux avancer, se sauver... On connaît la suite.




Goldbeurk
IP:87.66.79.229
Invité
Posté le: 29/11/2014 à 23h12 - (31480)
A l'époque déçu, mais quand je l'ai réécouté il y a quelques mois, je me suis rendu compte que cet album était riche, et ne faisait pas "carton pâte" dans leur discographie. Ce n'est clairement pas leur meilleur album, mais il mérite une seconde chance.
Personnellement, je kiffe la dernière chanson, I'll cast a shadow ...

tool
IP:83.159.8.55
Invité
Posté le: 30/11/2014 à 08h25 - (31482)
un peu pareil que jacquouille, j'ai beau essayer régulièrement, j'accroche pas, même si je trouve ça excellent musicalement parlant,je préfére de loin down.


noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 30/11/2014 à 13h25 - (31487)
"clairement pas leur meilleur album" : Moi je trouve que si, c'est pour moi de loin le plus riche et le plus original :)Même si je sais que personne n'est d'accord, mais je persiste ;)

Jus de cadavre
Membre enregistré
Posté le: 30/11/2014 à 17h04 - (31488)
Étant un immense fan de PANTERA et de son charismatique chanteur, je n'arrivais pas à être objectif avec cet album. Je disais aux potes (et à moi même surtout...) qu'il était mortel, trop bon, que PANTERA ne pouvait pas sortir quelque chose de "moyen", etc... Puis avec le recul (et l'age sans doute), bon ben, non finalement il est pas si bon que ça, c'est même leur moins bon et de loin ! A part 2 morceaux rien ne m’excite vraiment sur cet ultime album...
Mais bon comme pour Metallica, avec ce qu'ils ont fait d'immense avant, c'est pas bien méchant, on leur pardonnent !

Jeff Hannimalman
IP:91.177.41.19
Invité
Posté le: 30/11/2014 à 20h33 - (31489)
Cet album est assez bon. Mais à mes yeux il a deux problèmes. Tout d'abord il est assez désuni, les titres semblent mis les uns à la suite des autres sans aucun liant. Ensuite, il arrive après 4 skeuds énormissimes. C'était sans doute trop. Donc je le réécoute avec plaisir mais il n'a pas l'aura d'un VDOP.

J'avais également vu Pantera sur la tournée qui a suivi RTS. C'était une catastrophe. Ils ont joué genre 1h15 puis ciao. Un break entre chaque morceau avec un discours ultrapénible à chaque fois d'un Phil totalement stone. Il n'y avait plus aucune alchimie sur scène. C'était le jour et la nuit déjà avec la tournée FBD. Et je me demande bien ce que la tournée Vulgar devait donner. Ca devait être juste extraterrestre. Quand on voit la démonstration aux Monsters of Rock de Moscou, pardon pour la baffe...

Dragounet
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2016 à 10h07 - (31898)
C'est grâce à cette chro que je me suis décidé à ré-écouter cet album! Un pote me l'avait fait écouter rapidement à sa sortie et j'avais pas été emballé du tout. Je l'ai donc boudé pendant 15 ans (déjà!) et aujourd'hui je l'apprécie beaucoup. Autant The Great Southern Trendkill m'a toujours laissé de marbre, autant je trouve que Reinventing The Steel dégage une fraîcheur bienvenue.
Bref, bonne surprise (qui date un peu, certes...)!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker