GEEZER - Black Science (TVT/Eagle) - 23/02/2013 @ 21h12
Alors que Black Sabbath est en studio (sans Bill Ward comme d'habitude) pour l'enregistrement de son nouvel album, le premier depuis Forbidden sorti en 1995, parlons un peu de carrière en dehors de la maison mère. Ozzy, Dio, Iommi, Heaven and Hell... ok vous êtes sûrs de n'oublier personne? Indice: Bassiste moustachu auteur du titre ayant donné son nom à une célèbre formation de Birmingham. Et oui Geezer Butler. Ce dernier nous a envoyé dans la tronche une paire d'albums mémorables à la fin du siècle dernier, albums qui semblent depuis être tombés dans l'oubli. Mais avant toute chose, retour en 1994. Suite à la tournée promo de l'album Cross Purposes, Geezer Butler quitte Black Sabbath dont il juge l'orientation trop mainstream (il ne supporte pas Tony Martin) pour rejoindre Ozzy aux USA. Mais si Geezer participe à l'enregistrement d'Ozzmosis, cette collaboration n'est pas vouée à durer. En effet le bassiste a d'autres projets en tête, notamment celui d'exprimer toute sa frustration et sa créativité au sein de sa propre formation. La difficulté à trouver le bon chanteur et le besoin de rester actif sont à l'origine de cette collaboration avec Ozzy. Sans le savoir Geezer venait de débloquer sa situation.

Ce que beaucoup ignorent c'est que Geezer et son pote guitariste Pedro Howse avaient déjà tenté de lancer un groupe de thrash 10 ans plus tôt, leur album étant resté dans les cartons faute de label anglais intéressé. Cette fois Geezer va être mis en relation avec le vocaliste Burton C Bell dont le groupe Fear Factory a sorti un mémorable 2ème album, le fantastique Demanufacture. Il est permis de penser que le coup de coeur de Geezer a influencé le choix de Fear Factory comme 1ère partie de la tournée Ozzmosis. Toujours est-il que c'est pendant les day-off (en un temps records donc) que le très puissant Plastic Planet va être enregistré, le trio Butler/Howse/Bell étant renforcé par le batteur d'Ozzy, Deen Castronovo. Avec ce 1er opus sous le nom de g//z/r le quatuor nous offre une décharge de power/thrash moderne et groovy partageant pas mal de points communs avec Fear Factory. Après avoir pratiquement inventé le metal à la fin des années 60, le père Butler se permet de botter le cul des jeunes loups un quart de siècle plus tard. Sérieusement c'est énorme vous ne trouvez pas?

Malheureusement divers incidents empêcheront cette formation d'effectuer une tournée digne de ce nom, ce que les engagements de Burton C Bell avec Fear Factory n'arrangeront pas. Aussi bon soit-il Plastic Planet avait tout du one-shot. Mais c'était compter sans la persévérance de Geezer. Pour continuer d'exister le groupe devait trouver "son" chanteur. Le bassiste écoutera des dizaines de candidats et en auditionnera plusieurs, sans qu'aucun ne fasse l'affaire. Il sera finalement mis en contact avec un inconnu: Clark Brown. A noter un changement de nom, g//z/r devenant Geezer par soucis de compréhension (les commerciaux sont des buses). Après la tête de mouche de Plastic Planet, ambiance parle à ma main avec le visuel de Black Science, un album surprenant à plus d'un titre et à la thématique orientée SF. Geezer lui même vous en donne un aperçu:

Je ne voulais pas me répéter, faire un Plastic Planet n°2. Je tenais à progresser, à défricher de nouveaux espaces. Ce nouvel album renferme donc plus de technologie et d'effets, et n'a pas été accouché dans l'urgence comme Plastic Planet pour lequel nous n'avions disposé que de 2 semaines. (Hard Rock mag n°26 de l'été 1997)

J'ai toujours beaucoup expérimenté, même à l'époque des 1ers Black Sabbath. Sur N.I.B. par exemple j'avais mis une wah-wah sur la basse ce que personne n'avait fait auparavant. Et sur Changes j'utilisais déjà des claviers. (...) J'ai appris à jouer des synthétiseurs. Composer intégralement un morceau à la basse est un exercice difficile, j'ai toujours écrit aux claviers et à la guitare. (Hard Force n°24 d'août 1997)

Enregistré en Angleterre et coproduit par Geezer lui-même, Black Science ne pouvait que dérouter (dégouter?) les amateurs de Plastic Planet. Exit le surplus d'agressivité et les tempos speed dignes de Pantera, cette fois il est question d'ambiance et de diversité. Et franchement on ne perd pas au change vous pouvez me croire. Black Science dispose de tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un grand album. Compositions racées, production à la hauteur, un putain de guitariste archi sous-estimé (Pedro Howse) et un excellent chanteur ultra polyvalent guère mieux loti (Clark Brown). Ne vous y trompez pas si les nouveaux morceaux font la part belle aux arrangements electro/indus, ils restent construits sur une base metal. Les tempos sont certes beaucoup plus lents, mais la puissance et le groove sont toujours là. Vous ne me croyez pas? Ecoutez le génial Box of Six et osez me dire que son riff monstrueux ne vous a pas rendu dingue. Et c'est comme ça sur tout l'album, avec de surcroît un éventail de mélodies et d'effets (Unspeakable Elvis, Northern Wisdom) s'accordant à merveille avec les claviers et autres samples qui prolifèrent sur ce 2ème opus.

A ce sujet on ne sera pas surpris d'apprendre que Prodigy et les Chemical Brothers côtoyaient Pantera dans la platine de Geezer à l'époque. En effet Black Science regorge de trouvailles aussi efficaces qu'à propos. Pas de remplissage ou de repompe, ici tout est à sa place, confirmant les ressources insoupçonnées d'un créatif sur lequel le temps ne semble pas avoir de prise. De l'ambiance cyber hantée de Mysterons aux programmations parfois limite drum & bass (Northern Wisdom), les amateurs de metal indus auront de quoi faire. Avec un ensemble de titres à la fois plus riches et variés, la basse de Geezer profite de cette cure de jouvence, gagnant en liberté et lisibilité. De même que le batteur Deen Castronovo qui, s'il est moins impliqué (il ne figure pas sur les photos promo), propose un jeu à l'avenant, plus subtil (Has to Be). Un style lui convenant probablement mieux que celui de Plastic Planet où il n'était pas assez démonstratif et brutasse à mon goût.

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Clark Brown éclabousse Black Science de sa classe avec un registre bien plus étendu que son prédécesseur. Une vraie révélation passant sans effort des hurlements à un chant mélodique rappelant parfois furieusement Mike Patton (Mysterons surtout). Pas de maillon faible sur Black Science, tous les titres se valent et bénéficient de son savoir faire, entre couplets qui tuent et refrains marquants. Y a un gros boulot derrière cet album, qu'il s'agisse du placement, du rythme et du choix des mélodies vocales, et c'est véritablement scandaleux que seul le guitariste James Murphy se soit rendu compte de la valeur de Clark Brown (voir Feeding the Machine sorti en 1999). S'il y a des fans de ce mec en France, j'espère qu'ils se manifesteront dans les commentaires. D'ailleurs pour info Clark Brown joue actuellement avec Glenn Alvelais (ex-Forbidden, Tenet et Testament) dans LD/50, un combo non signé. Y a pas de justice...

Pour en revenir à Black Science, vous l'aurez compris Geezer et ses potes nous ont offert un superbe album à une époque riche en évolutions et remises en question. Mais la reformation du Black Sabbath originel la même année mettra un bon coup d'arrêt à ce groupe qui ne s'en relèvera pas (le 3ème opus sorti en 2005 étant plus proche de la purge). Alors si vous ne connaissez pas soyez curieux, Pedro Howse et Clark Brown méritent d'être réhabilités. Quant à Geezer Butler tout simplement merci.

Box of Six: http://www.youtube.com/watch?v=2oCpvQINpdY
Mysterons: http://www.youtube.com/watch?v=FNHCBMJTw5Q
Northern Wisdom: http://www.youtube.com/watch?v=tdAstOWJUlY


Rédigé par : forlorn | 1997 | Nb de lectures : 1717


Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 24/02/2013 à 03h34 - (28962)
Tiens je pensais que le premier album n'était qu'un one shot, jamais entendu perler de celui-là, tua attises ma curiosité.

Tahiti Bob
Membre enregistré
Posté le: 24/02/2013 à 18h10 - (28975)
Si ma mémoire ne me fait pas défaut, il me semble d'ailleurs que Devin Townsend tenait le micro sur les démos de Plastic Planet mais qu'il n'avait pas rejoint le projet parce qu'il avait voulait se consacrer à son projet (SYL) après des années passées à faire le mercenaire.

Je me demande si ces démos ont émergé en ligne, tiens...

octambule
IP:176.52.227.193
Invité
Posté le: 24/02/2013 à 22h11 - (28985)
Cette album est magnifique. Dommage que geezer n'ai jamais su enfoncer le clou

chaosbc
IP:82.237.196.46
Invité
Posté le: 25/02/2013 à 01h43 - (28988)
J'ai acheté/découvert les deux albums vers la fin des 90's : pétage de cable tellement c'est bon.
Certaines paroles sont parfois un peu bof mais c'est tout ce qu'on peut lui reprocher.
Le troisième opus ("Ohmwork) par contre effectivement est une grosse déception...

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2013 à 16h45 - (29002)
@ Tahiti Bob: Je pensais que tu confondais jusqu'à ce que je retrouve une trace de ça. Townsend le dit dans le n°1 de juillet 95 de 'Du Bruit et des Bulles', un éphémère mag dans lequel a écrit Emmanuel Potts (ex-Hard Force). Mais c'est vraiment tout, rien sur le net et pas de son non plus. Dommage.

octambule
IP:130.0.123.249
Invité
Posté le: 17/08/2013 à 14h07 - (29723)
J'ai usé cette album jusqu'à la moelle.
batteur de folie, chanteur qui met une claque à burton, grat inspirée, ambiance noire,...


AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2014 à 08h16 - (31073)
J'étais passé à côté de cette chronique qui, du coup, m'a donné envie de laisser une seconde chance. C'est toujours pas possible pour moi, tout y est trop lissé pour moi par rapport au premier album (un véritable rouleau-compresseur) et j'ai vraiment beaucoup de mal avec le chanteur. Ce groupe restera définitivement pour moi le groupe d'un seul album.

dances of death
IP:149.154.241.79
Invité
Posté le: 03/08/2014 à 12h10 - (31075)
J'avais acheté le premier album... que j'aimais bien. Par contre, j'ai un peu zappé le deuxième, probablement parce qu'il n'y avait plus Burton C.Bell et je n'ai jamais vraiment pris la peine de d'y jeter une oreille.
Après avoir lu cette chronique, j'ai bien envie de de rattraper cette lacune.

pj666
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2014 à 12h24 - (31077)
Leur meilleur album, toujours aussi bon en 2014, merci pour cette chronique !



YvesRaymond Cul
IP:88.140.154.146
Invité
Posté le: 03/08/2014 à 17h51 - (31079)
J'adore Black Science et Plastic Planet! deux albums du maitre Geezer Butler ! dans un style que j'ai du mal a decrire ! Groove,Heavy et Doom parfois
Il manque aussi une chronique de Plastic Planet, sur vs, celui-ci le mériterait.

Stéphane
Membre enregistré
Posté le: 04/08/2014 à 22h30 - (31084)
Merci pour cette superbe chronique forlorn ! Tu m'as donné envie de me réécouter ce putain d'album ! :)
J'aime autant Plastic Planet que celui-ci, même s'ils sont effectivement très différents. En revanche, comment expliquer l'insipidité de Ohmwork ?? Geezer s'est totalement raté sur ce coup-là...
En tout cas, comme tu dis, Clark Brown et Pedro Howse sont des tueurs, qui auraient mérité une toute autre carrière. Injustice, je crie ton nom !

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 04/08/2014 à 22h51 - (31085)
C'était le choix idéal de réexposition en attendant que je termine celle de Feeding the Machine. Vos commentaires le confirment.

Pour l'anecdote, Black Science avait fini dans les sélections du numéro double de l'été 1997 de Hard Rock mag, aux côtés notamment d'Anthems to the Welkin at Dusk et One Second. Quelle époque...



DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 08/08/2014 à 10h00 - (31088)
Le premier a beaucoup tourné dans ma platine mais a très mal vielli je trouve. Merci de combler les cases vides, je vais rattrapé mon retard surtout que cette suite à l'air bien cool selon vos dire!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker