MAYHEM - De Mysteriis Dom Sathanas (Deathlike Silence) - 24/11/2012 @ 20h55
On peut difficilement faire plus emblématique que MAHYEM. On peut difficilement faire plus culte que ‘De Mysteriis Dom Sathanas’.

Mais, au-delà de la teneur musicale et de l’ambiance incroyablement sombre qui découle de cet album c’est également le contexte, qui appartient aujourd’hui à l’Histoire, qui va participer à rendre culte cet album...

Vous avez tous lu ‘Les Seigneurs du Chaos’, je ne vais pas vous refaire l’histoire du Black Metal norvégien du milieu des années 90. Malgré lui, ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ fait partie intégrante de ce sombre épisode du Metal, et, surtout, de l’Histoire du Black Metal.

Formé en 1984 par Øystein Aarseth, MayheM tranche radicalement avec les débuts Old-school et raw-punk d’Euronymous, et plante les racines d’un style en plein essor, qu’on appellera plus tard le (trve) Black Metal.
Rétrospectivement, MayheM, par l’intermédiaire de son charismatique leader, fut l’un des premiers groupes à apporter une réelle importance à l’aura (conceptuelle et spirituelle) des forces obscures et du satanisme. Thématique qui deviendra ensuite indissociable du Black Metal dans l’esprit des metalleux.

Premier album de ce jeune groupe norvégien, dont le patronyme ne souffre d’aucune subtilité ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ regroupe les derniers textes écrits par le chanteur ‘Dead’ (Per Yngve Ohlin), qui s’est suicidé 2 ans avant la sortie de l’album. ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ regroupe surtout les tout derniers titres composées et enregistrés par ‘Euronymous' (Øystein Aarseth) avant son meurtre, meurtre perpétré par 'Greifi Grishnack' Varg Vikernes avant la fin de l’enregistrement de l’album. Euronymous n’aura pas le temps d’écouter l’album terminé ; et, ironie du sort, c’est Varg Vikernes qui enregistrera sur l’album les parties de basse...

Musicalement, ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ est surtout une incroyable plongée dans les abysses d’une âme torturée, dérangée, et résolument attirée par les forces obscures.
Composé en grande partie par Euronymous, à l’exception des textes de Dead, ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ est un album particulier ; qui non content de poser les bases musicales d’un style novateur, est mémorable de par l’ambiance occulte qui s’en dégage, et son identité sombre et damnée.

En parallèle de ma découverte du Black Viking de ‘Vikingligr Veldi’, mon initiation avec le ‘true’ Black s’est donc opérée par l’intermédiaire d’un titre extrait de cet album, écouté tout à fait par hasard chez un vendeur de CD d’occasion à Paris. Si je ne me souviens plus du nom de ce magasin, je me rappelle en revanche parfaitement avoir été extrêmement frappé par la cruauté et l’opacité du titre. Sans vraiment trop comprendre ce qu’il se passait, tout juste omnibulé par ce son cru et atypique.

Aussitôt armé du nom du groupe et de l’album, gentiment transmis par le vendeur, je me suis promis d’acquérir, un jour, ce ‘truc’. J’attendrai finalement de nombreux mois avant de dépenser mes deniers chèrement acquis en tondant des pelouses de grabataires ; mais l’acquisition de cette ogive va être, pour moi, une expérience très particulière, dont je me souviens étrangement particulièrement bien.

Plus que les caractéristiques musicales, subsistent, dans mes souvenirs, ces fourmillements étranges à la découverte de cette galette, des fourmillements glaçants et pénétrants, résultant de cette violence lancinante et monolithique.

Et ce son, surtout...
Typique de ce qui deviendra des années plus tard le « true black Metal », un son cru et rauque, étouffé et primaire. Agressif, surtout, qui me laissera, au début, complètement pantois.

Je me souviens bien de cette sensation de découverte, de plongée dans les abîmes d’un style dont l’immensité donnait une sensation de tournis vertigineuse et enivrante.

Dans mes souvenirs subsistent surtout aujourd’hui la sensation oppressante, presqu’inquiétante, qui se dégagea lors de la découverte de ‘De Mysteriis Dom Sathanas’. Une lourdeur désagréable, exténuante, mêlée à un extrémisme captivant, dont je n’étais alors pas vraiment familier. Seul ‘Vikingligr Veldi’, découvert un peu plus tôt, avait défloré mes chastes oreilles de grunger. Un fossé, comparé à ‘De Mysteriis Dom Sathanas’, tant l’approche musicale, l’extrémisme sonore et l’ambiance sont différents.

Aux riffs guerriers, violents et agressifs se greffent des rythmes bestiaux et vindicatifs, accentués par la technique époustouflante de Hellhammer. Sans oublier le chant particulier d’Attila, arrivé peu de temps avant, pour palier au suicide de Dead. Son chant atypique pour l’époque, éloigné des hurlements aigus classique, dérangera bon nombre de fans. C’est pourtant un atout pour le groupe, tant son timbre de voix et son mode de chant apporte une aura complémentaire au groupe. Dérangeant, terrifiant, complètement possédé, Attila renforce par sa prestation l’aura occulte, dérangeante et exaltée de ‘De Mysteriis Dom Sathanas’.

Tour à tour extrêmement violent, opaque, sombre ou hypnotisant, ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ impose son âme et sa haine à travers 8 titres différents, inégaux mais captivants. Et malsains. Torturés. Insidieux. L’effet de surprise passé, ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ me subjuguera surtout par son ambiance particulière, malsaine, haineuse, sombre, lourde et écrasante.

De Mysteriis Dom Sathanas’ représente la quintessence du Black Metal à la norvégienne, album incontournable pour les amateurs, pierre angulaire du style.
Même si bien évidemment, à l’époque, je n’en n’avais nullement conscience.

C’est d’ailleurs assez étrange, cette sensation : avoir découvert un album de cet acabit il y a longtemps, et ne prendre conscience de son impact et de sa renommée que des années plus tard, est quelque chose de très particulier. Il y a une ambiguïté, un paradoxe singulier, que je ne réalise que maintenant...

Car ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ est un album que j’ai beaucoup écouté, qui m’a réconforté, enivré, saoulé et plu, durant des mois, des années. Un album familier pour moi, mais dont je n’avais nullement réalisé l’impact sur la scène Black metal, en raison d’une absence totale d’intérêt de ma part sur les avis des connaisseurs.

Lorsque j’ai découvert ‘De Mysteriis Dom Sathanas’, il n’y avait pas de réseaux sociaux, pas de blogs, pas de forums. Pas de moyens rapides de répandre efficacement une idée, une rumeur, un avis. Et la seule fois où j’ai vu le groupe en concert, nous n’étions même pas une centaine, ce qui me faisait alors penser que MAYHEM était un petit groupe confidentiel, bien loin d’imaginer l’impact de cet album sur la scène Black.

C’est là que réside ce drôle de paradoxe ; prendre conscience de la popularité et la renommée d’un album, alors qu’on le connaît presque intimement, depuis sa mise au monde. Un peu comme si nous dans une sortie de bulle, comme si nous étions très familier d’une personnalité mondialement connue, mais dont nous ignorerions cette popularité...

Cette digression très personnelle mise à part, il n’en demeure pas moins que ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ est un album exceptionnel et unique. Plus de par son aura et son impact sur le monde du Metal, que par ses stricts attributs musicaux.

Qu’importe, c’est que qu’on appelle aujourd’hui un album culte. A juste titre.


Rédigé par : ..::Ju::.. | 1994 | Nb de lectures : 1745


Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 24/11/2012 à 23h44 - (28465)
Tout d'abord super chronique l'ami, ca m'a un peu rappelé les sensations que j'ai eu en le découvrant.

Cette ambiance glaciale, oppressante et sombre qui vous prend.

Hellhammer prouve qu'il est bien un monstre de puissance et de précision, Attila apporte sa touche maléfique pour le chant et le sieur Euronymous et ce son particulier qui vous prend aux tripes.

Album classique, culte et indémodable, qui fait partie des chefs d'oeuvres indémodables de la scène black avec Dissection - Storm of the light's bane et Emperor - In the nightside eclipse.

Culte et immortel !!



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 00h00 - (28467)
Album monstrueux mais je préfère presque les versions présentes sur Life Eternal.

Blodhorn
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 00h20 - (28469)
un chef d'oeuvre. Chaque titre est un hit, l'ambiance et la profondeur de la musique, la science du riff, tout y est.

Album monumental mais si on doit évoquer les préférences, j'avoue que le live in leipzig l'emporte...



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 00h26 - (28470)
Suis passé complètement à côté de ce disque. Je vais me faire descendre, mais MA pièce maîtresse de la disco de Mayhem est à chercher du côté de Grand Declaration of War. Aïe. Tapez pas trop fort quand même.



jfkool
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 01h09 - (28471)
T'inquiète grozeil, tu n'es pas seul. Pour moi c'est tout pareil que pour toi !

TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 08h30 - (28479)
itou...j'étais encore dans le death jusqu'au cou à l'époque et du coup, sa redécouverte tardive et hors du contexte de l'époque m'a laissé de glace (ça tombe plutôt bien pour un combo norvégien).

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 08h49 - (28480)
Putain, ça rassure. Targhost, oui, effectivement c'était pareil pour moi à la réflexion!

Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 10h31 - (28486)
J'ai acheté cet album à sa sortie suite à sa chronique dans le défunt magasine 'Metal attitude'. Je connaissais MAYHEM de nom car j'avais écouté bien avant une vieille démo au son abject. Si je dois citer quels sont mes trois meilleurs album de black-metal favoris, nul doute que ce disque de MAYHEM y figure (avec un VENOM et un BATHORY). Dans ce disque, il y a tout. Et c'est parfait de A à Z. Je suis donc d'accord avec la chronique. Quand 'De mysteriis...' est sorti, c'était assez intimiste finalement. Ce sont surtout les événements liés à tout ce que vous savez qui ont finalement fait une publicité énorme à ce disque. Je me rappellerai tout le temps de la première écoute un soir chez moi : une voix sépulcrale, des riffs glaciales qui vous collent des frissons de peur... Ce disque empeste la mort et reste la référence ultime.



Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 10h32 - (28487)
Par contre, après la mort d'Euronymus, c'est vraiment de la merde ridicule...



T R E N D K I L L
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 11h25 - (28488)
classique intemporel...

damikachu
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 11h26 - (28489)

J'étais bien trop jeune pour découvrir cet album à se sortie.
Ensuite, le passage par la case death metal m'a retardé encore un peu.
J'en connaissais les principaux titres et avais entendu maintes reprises mais je n'ai pu écouter l'album "en vrai et en entier" qu'il y a 5 ans maximum, et oui... bref on s'en fout.

Ce qui est fort dans ce disque, c'est l'ambiance. L'ensemble des instruments y contribue, mais les riffs y sont pour beaucoup.

Je pense surtout que sans Attila, tout aurait été TRES différent. Il porte ce disque. Quand j'entends une reprise de cet album, j'entends Attila au fond de mon cerveau qui braille et s'égosille.



canibool
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 13h00 - (28496)
bah moi j'ai découvert mayhem sur le tard et c'est vraiment celui-ci que je kiffe le plus... je comprends tout à fait les sensations ressenties par l'auteur de cette kro.

Leatherface
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 19h12 - (28502)
@grozeil : bonne idée tiens tu m'as donné envie de me réabrutir avec une écoute au casque d'un grand declaration of war que j'ai pas du écouté depuis des années.
j'aime aussi surement autant de mysteriis mais pour des raisons différentes.
bone chro néanmoins on sent la passion.

Matt
IP:109.14.21.140
Invité
Posté le: 25/11/2012 à 19h15 - (28503)
Un classique qui revient régulièrement sur ma platine, il y a une ambiance assez unique qui se dégage de cet album, sombre et froid.

vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 21h16 - (28507)
Je préfère la période "Maniac" car je trouve sa voix plus impressionante et j'ai découvert ce "De Mystiis" après.J'était au début plutot déçu par les vocaux...disons hum particuliers de sieur Atila.

Mais, peu après les riffs et atmosphères finissent par rentrer dans le crane....et j'ai du coup le même ressenti que Ju concernant ce disque. Un classique, bien entendu !

WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 23h01 - (28511)
@Grozeil => Ah mais le Grand Declaration .... est vraiment genial aussi ! Juste totalement different ( la voix de Maniac etc....) Apres le Mysteriis est plus étouffé, il y a comme une odeur de moisie, de cave, de mort totalement " jouissive" qui ressort de cet opus.....Même si au depart, les lignes de voix d'Attila ont été difficiles à ingurgiter, puis digerer.
Un MONUMENT , vraiment....
Le wolf's lair est pas mal non plus d'ailleurs, mais dans le genre plus violent...

Merci de cette chronique



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2012 à 23h14 - (28513)
Bon, je vais me le réécouter ce soir tiens...

Nem Vapeur
IP:80.9.139.108
Invité
Posté le: 25/11/2012 à 23h37 - (28514)
Je me le réécoute très souvent, il est dans mes 10 albums à emporter sur une île déserte.

Le chant d'Attila est un plus énorme et permet de sortir le CD de la linéarité, car bien que super inspirés, les riffs sont répétitifs et hypnotiques.

La basse est audible , fait rare dans le style et le son est parfait.

Je ne lui ai jamais trouvé d'équivalent et je pense que c'est totalement par hasard (le remplacement de ceux qui sont décédés) que cet album est si particulier.

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2012 à 13h06 - (28516)
Un album majeur du black avec une ambiance bien spéciale. D'ailleurs, le chant d'Attila y est pour beaucoup là dedans. L'album de MayheM à garder avec l'EP "Wolf's Lair Abyss".



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker