DISSECTION - Storm of the Light's Bane (Nuclear Blast) - 30/06/2012 @ 21h40
"Quand on fait une chronique Remember, on prend le risque de se casser la gueule et de se faire tailler en pièces par les trve fans du groupe concerné, alors autant connaître sur le bout des doigts ledit groupe. Cela fait quelques temps que je cherche un album pas encore chroniqué dans cet auguste site, qui m'a filé des frissons, des émois, que j'écoute encore religieusement. Bon sang, mais c'est bien sûr, "Storm Of The Light's Bane" de Dissection, en voilà un album que j'adule et dont je ne me lasse pas, pas de trace de ce missile dans VS, une erreur à réparer. Problème de taille, je ne suis absolument pas spécialiste du groupe, le reste de sa disco ne me chamboule pas vraiment, je ne les ai jamais vus live, et je ne vais sûrement pas faire l'apologie de feu un barjo, meurtrier et vrai sataniste pour le coup. Tant pis, c'est parti..."

Dissection, donc est un groupe suédois, formé en 1989 par le guitariste chanteur Jon Nödtveidt, complété à l'époque qui nous intéresse par le guitariste Johan Norman, le batteur Ole Ohman et le bassiste Peter Palmdahl. Dissection sortira trois albums, quelques EP et videos.

Mon premier contact avec Dissection s'est fait par le biais de la compilation "BLACKEND- THE BLACK METAL COMPILATION VOL 2", sortie en 1997, à l'époque, plutôt fan de death et de metal tout court je cherchais un condensé de ce qui faisait la scène black metal, et cette compile est plutôt complète. Première écoute, des bons trucs, voire même de très bons trucs, Emperor, Satyricon (Mother North!!!!), Impaled Nazarene, mais ce qui me marque vraiment, coincé entre Diabolical Masquerade et Bewitched, c'est le morceau "Unhallowed" de Dissection. Mais c'est quoi ça? Du heavy accéléré, putain, c'est froid, c'est haineux, c'est épique, c'est mélodique et quel batteur! sept minutes trente de bonheur. Petite recherche sur le livret, album "Storm Of The Light's Bane" chez Nuclear Blast, hop direction le téléphone, monsieur Holy ou Adipocère, me souviens plus, "Tu veux quoi? du Dissection? Ouais comme tout le monde quoi!".

Me voilà donc avec mon compact tout beau tout neuf. La cover est l'oeuvre de Kristian Wåhlin alias Necrolord, responsable des artworks... ben d'à peu près tout ce qui sortait en métal extrême scandinave à cette époque. Le froid, la faux, la mort, cette pochette est indissociable du contenu musical, à l'arrière les quatre musiciens grimés, cloutés et pentagrammisés (néologisme, si quelqu'un propose mieux je prends). L'album a été produit aux studios Unisound, ce n'est pas précisé mais j'imagine que Dan Swano s'est chargé de la prise de son, un peu comme Necrolord celui-là, omniprésent à cette époque.

Parlons de musique, l'album débute par un intro lancinante et martiale, "At The Fathomless Depths" et c'est parti pour huit morceaux et plus de quarante minutes de tourbillon metal thrash, heavy, black, death, technique, mélodique, saupoudré de vocaux rageux, d'intermèdes acoustiques, de soli lumineux, le tout noyé dans un océan de reverb qui accentue le côté glacial. Les morceaux se tiennent, rien n'est à jeter, tout est parfaitement calculé jusqu'à l'outro mortuaire au piano, calme après la tempête. Franchement, tout fan de metal un peu burné peut se retrouver dans cet album, et c'est exactement ce que je cherchais à l'époque, un peu gavé par le raz-de-marée death-metal, pas franchement attiré par la folie primaire du black, ne se reconnaissant plus dans les sorties heavy, les grands groupes se cassaient la gueule... j'avais là un condensé de tout ce qui me plaisait dans le metal, je n'emploie pas ce terme en général mais GENIAL convient tout à fait. Le morceau "Thorns Of Crimson Death" en est la parfaite illustration, Maiden copule avec Emperor, on tape du pied, on secoue la tête, on fait du air guitar, on a envie de tuer quelqu'un (heu non désolé).

Et après? Après, les problèmes judiciaires du triste sire Jon Nodtveidt, ce dernier se fâche avec à peu près tout le monde, un troisième album moyen, le suicide, les membres du line-up légendaire fondent Soulreaper mais ne connaissent pas le même succès. "Storm Of The Light's Bane" est donc à mes yeux un album parfait, il va me permettre de découvrir toute une scène composée de très bons, comme Necrophobic, de bons, Sacramentum, de franchement mauvais (là il y en a trop), et de vils copieurs, Thulcandra. En tout cas, on peut dire que "Storm Of The Light's Bane" fait l'unanimité dans notre grande et belle famille (sortez les violons), la scène scandinave a trouvé là son maître étalon."


Rédigé par : hammerbattalion | 1995 | Nb de lectures : 1927


Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 30/06/2012 à 23h46 - (27692)
Bien d'accord avec toi, pour moi un des albums ultimes de l'histoire du metal, le plus grand album suédois de tous les temps.

Une oeuvre intemporelle qui marque par son côté froid et martial, tel qu'In the nightside eclipse, d'Emperor, pouvait se rapprocher.

Thorns of crimson death, Unhallowed,Where dead angels lie ... que des chefs d'oeuvre.

Une oeuvre immortelle que tout metalleux doit posséder



Kairos
Invité
Posté le: 30/06/2012 à 23h59 - (27693)
chef d'oeuvre incontestable. pas une seule faute de gout. Un album qui vieillit bien malgré ses déja 17 ans.

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 01h44 - (27695)
Jolie chronique, et chef d'oeuvre suédois!

bibi
Invité
Posté le: 01/07/2012 à 06h38 - (27696)
et surtout night's blood !

Blind
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 10h01 - (27698)
Pareil que tous les précédents commentaires, bonne chronique et chef d'oeuvre du metal extrême que ce "Storm of the Lights's Bane".



Foulbz
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 11h31 - (27700)
dans mon top 5 sans aucune hésitation ! culte !!



KaneIsBack
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 11h34 - (27701)
Un chef d’œuvre, un vrai, et l'un des meilleurs albums de toute l'histoire du metal. Point.



Nekromantik
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 12h22 - (27702)
Que dire...



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 13h49 - (27703)
Un album qui ferait l'unanimité et ne souffrirait d'aucune critique? C'est le Graal de vs.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 14h22 - (27704)
un album culte tout simplement!



WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 16h09 - (27706)
Que dire tant cet album se rapproche du parfait !
A posseder absolument .....
Merci bcp pour cette chronique ;-)



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 20h51 - (27709)
Un tel niveau d'écriture jamais atteint dans le Black Metal.
Venant d'une formation classique au piano, quand j'ai entendu le titre paru sur la compil. Death is just the Beginning, j'en croyais pas mes oreilles : quel chef d'oeuvre !! Mais où avaient-ils été chercher de tels riffs, de telles harmonies ? Et cette écriture contrapuntique ! C'était beau !
Il y a eu aussi à l'époque le "Far away from the Sun" qui s'en rapprochait au niveau du travail sur les 2 guitares.

En revanche, le nom de Dan Swanö apparait sur la pochette il me semble. En tout cas, il est sur le digipack ressorti après.

Belle chro



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 01/07/2012 à 22h27 - (27712)
Youpimatin@ C'est marrant que tu dises çà, j'avais acheté la compile Death... un ou deux ans avant et j'étais complètement passé à côté. En revanche, si tu te souviens, il y avait un morceau hallucinant de Withered Beauty, parfait mélange de death/black/doom, d'ailleurs il faut que je chronique leur album éponyme.

Donc c'est bien Dan Swanö, il n'est pas crédité sur mon édition et autrement c'est quoi une écriture contrapuntique?

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 02/07/2012 à 00h13 - (27714)
Qui utilise le contrepoint, c'est à dire (en très gros) l'écriture de lignes mélodiques plus ou moins indépendantes, et, en tout cas, qui vont au-delà d'une simple harmonisation à un intervalle donné.

Zen
Membre enregistré
Posté le: 02/07/2012 à 11h11 - (27715)

Oui album superbe !!! Ils n'auront jamais fait mieux ... Dans le top 10, c'est sûr !!!

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 02/07/2012 à 16h08 - (27716)
Le top de l'écriture contrapuntique dans le Metal, c'est le Skydancer de Dark Tranquillity par exemple.

Eh oui, c'est bien Master Swanö qui est responsable de la mise en son de ce chef d'oeuvre

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 03/07/2012 à 00h10 - (27717)
Oui, c'est bien Swanö.

Album intemporel et inusable, injustement boudé par les templiers de l'UG qui ne pardonneront pas une signature chez NB. Je continue de le trouver au-dessus du (déja) grand Somberlain à tous les niveaux. P'tain, ça fait tellement longtemps que je l'écoute que j'ai l'impression d'avoir toujours vécu avec...

chevrette49
Membre enregistré
Posté le: 19/07/2012 à 14h29 - (27820)
Yeah!!....

Xcellent album,... mais j'aime pas la couleur de la pochette (beurk) ^^



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 21/07/2012 à 14h24 - (27825)
Ha ha merci de ta contrib Chevrette!

cherokkee
Membre enregistré
Posté le: 15/10/2013 à 12h31 - (30009)
Je n'ai écouté Dissection que récemment (honte à moi), et je suis tout simplement passé à côté de l'un des meilleurs disques de metal que j'ai jamais eu l'occasion d'écouter. La qualité d'écriture est incroyable, c'est beau, c'est riche. Et en même temps, ça reste terriblement metal, c'est même l'âme du metal qui gît dans ce disque.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 15/10/2013 à 13h00 - (30010)
cherokkee@ c'est exactement çà la croisée du meilleur des heavy/thrash/black, l'album parfait.

Strat
Membre enregistré
Posté le: 15/10/2013 à 13h00 - (30011)
Je dois être un "être à part" mais je n'arrive pas à accrocher à DISSECTION, quelque soit l'album.
J'ai donc réécouté l'album hier soir et je dois dire qu'une envie générale m'as gagné.

Ca va vite, quelques compos sont réussis mais je ne sens pas ce petit plus qui rehausse le groupe.
Toutes mes écoutes sur cet album se soldent sur la même conclusion :
l'album manque de caractère, de mid tempos, de compos un poil plus légère, car là, en l'état actuel, l'album n'arrive pas à me plaire plus que ça.

Je le réécouterais plus tard, mais à l'époque l'album ne m'avais pas attiré, tout comme maintenant, et je crois que je ne pourrais jamais l'apprécier à sa juste valeur.

Cependant la chronique à sû mettre l'album en valeur et j'ai apprécié de lire que d'autres personnes se rappellent encore des livrets Osmose / Adipocère et de la commande par téléphone (avec un certain Christian chez le second).




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker