D.R.I. - Dealing with It (Metal Blade) - 03/11/2012 @ 20h59
Un an après la sortie de leur premier album, les membres de D.R.I. partent pour San Francisco où ils vivront, dans un premier temps, dans le van du groupe. Après quelques changements de line-up et une participation remarquée au « Rock Against Reagan Tour », au côté des DEAD KENNEDYS, le groupe enregistre le célèbre 7''EP « Violent pacification ». Début 85 arrive enfin le second opus du groupe : « Dealing with It ». C’est une année explosive pour le groupe qui voit son nom faire le tour du monde. Alors que SLAYER vient de sortir son « Hell Awaits », on voit un peu partout Dave Lombardo avec un étrange T-shirt représentant un petit bonhomme dans un cercle, surmonté de trois lettres : DxRxIx. Et ce cher Dave ne cesse de clamer à qui veut l’entendre que ce groupe est une de ses influences majeures.

« Dealing with It » est l’occasion de retrouver le gang d’Eric Brecht et Spike Cassidy seuls rescapés du premier album. Si les influences métal sont légèrement plus prononcées que dans le passé, le groupe n’a rien perdu de sa fougue acerbe et juvénile comme en témoignent des titres comme « I don’t need Society » ou « Argument then War ». Il y a aussi le titre « Madman » dédié à Monsieur Brecht. Les DxRxIx ont poussé le vice jusqu’à enregistrer une magistrale engueulade du paternel qui sert d’intro au morceau. Rien ne semble pouvoir les arrêter dans la lignée du politiquement incorrect. Tous les coups sont permis et quand ils sont assenés avec des riffs aussi incisifs que ceux de « Dealing with It », il n’y a qu’à savourer sans modération. Avec ce disque DxRxIx concrétise sa position de groupe le plus speed du monde même si des outsiders s’échauffent dans l’ombre (mais ceci est une autre histoire). Avec son style, mêlant HxC et métal, les égosillements si caractéristiques d’Eric, une farouche volonté de tout faire péter et seulement 3 ans d’existence, DxRxIx atteint un statut quasi-culte qu’il ne perdra jamais. 19 ans plus tard « Dealing with It » reste, tout comme le « Dirty Rotten LP », un disque très actuel malgré une production qui fleure bon les guitares grésillantes et l’approximatif. Il est indéniable que le style de DxRxIx en 1985 y aurait beaucoup perdu avec un son bien propre et net. En définitive, c’est un disque terrible que tout amateur de crossover se devrait de posséder dans sa collection de CD.


Rédigé par : Tonton | 1985 | Nb de lectures : 2048


Auteur
Commentaire
Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2012 à 21h46 - (28355)
Sublime !!!



Mémétatalilicaca
IP:194.3.222.253
Invité
Posté le: 01/07/2014 à 11h06 - (31010)
Il est important de préciser que des morceaux du premier LP ont été réenrigistrés et réanrangés sur cet album. En effet même si le son de Dealing with it peut piquer les oreilles par moment, il reste largement plus propre que Dirty Rotten LP qui donne l'impression d'avoir été enregistré dans un cabinet à chiotte. Ce qui n'enlève rien à la qualité des morceau et rajoute à son aspect culte.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker