MOONSPELL - Irreligious (Century Media) - 18/06/2012 @ 18h35
Moonspell est un groupe passionnant. De sa fondation en 1992 à nos jours, il a toujours été ambitieux, en constante évolution. C'était d'autant plus flagrant à leurs débuts. Le groupe a fait ses armes et gravis les échelons à toute allure, chaque année apportant son lot de victoires et de changements. Remarqués par Christian Bivel d'Adipocere qui leur sert de tremplin, les Portugais signent sur le poids lourd Century Media. En résulte en 1995 un 1er chef d'oeuvre, le magnifique et très original Wolfheart. Là dessus Moonspell enchaîne les tournées, d'abord en support de Morbid Angel (!) puis avec l'une de leurs influences avouées: Type O Negative. Au lieu de souffler les Portugais décident de battre le fer pendant qu'il est chaud et dégainent Irreligious dans la foulée. A cette époque je n'avais entendu que des bribes de Moonspell sans y prêter attention, jusqu'à ma découverte d'un extrait d’Irreligious sur le tout 1er sampler Metallian (la tuerie For a Taste of Eternity).

D'emblée Irreligious affiche ses différences: disparition du logo originel typé BM (signé Christopher Szpadjel) au profit d'un autre plus lisible et dominante orange d'un visuel mystique plus mature. Les crédits nous apprennent l'abandon partiel de leurs pseudos et plus important, un changement de line-up. Exit Duarte 'Mantus' Picoto (Filii Nigrantium Infernalium) et J.M. Tanngrisnir (Ironsword et Decayed) remplacés par Ricardo Amorim (ex-Paranormal Waltz) qui devient l'unique guitariste de Moonspell. Côté prod le tandem Waldemar Sorychta/Siggi Bemm, responsable d'une chiée de classiques pour le compte de Century Media, rempile, de même que la choriste Birgit Zacher. Sur le plan musical, il y a aussi du neuf. Si Wolfheart laissait entrevoir de multiples développements possibles, avec Irreligious Moonspell a choisi de miser sur des structures plus directes et de durcir le ton. Exit les références au folklore traditionnel et les influences viking chères au bassiste Joao 'Ares' Pedro (qui quittera le groupe l'année suivante) au profit d’un gothic metal puissant et racé s’exprimant par le biais de compositions plus compactes et homogènes.

Ricardo Amorim se révèle être un guitariste très complet [multiplication des parties et riff carton de For a Taste of Eternity, rythmique hachée en ouverture de Raven Claws ou en son clair pour Full Moon Madness, sans oublier les soli]. Mais si l'alternance d'arpèges et de grosses rythmiques est l'un des principaux points forts de Moonspell, la guitare n'est pas loin de se faire voler la vedette par les claviers et les samples de Pedro Paixao. Omniprésent sur cet opus, il effectue un boulot vraiment remarquable [l'introduction mystique avec choeurs religieux de Perverse..., l'enrobage du titre A Poisoned Gift, l'interlude Subversion avec sa programmation rythmique, les sons d'orgue à la fin de [Herr] Spiegelmann, sans oublier les sons de cloches].

Toujours très présente mais plus fondue dans l'ensemble que sur Wolfheart, la basse d'Ares a toute latitude pour s'exprimer sur les titres A Poisoned Gift, Raven Claws, [Herr] Spiegelmann et surtout Mephisto (l'alter ego de Vampiria sur Wolfheart). Quant à l'excellent batteur Miguel 'Mike' Gaspar, il assure ses parties avec classe et sobriété. Au vu de son potentiel j'avoue que je n'aurais pas craché sur des parties un peu plus démonstratives (comme sur Opium), mais ça relève vraiment de l'anecdotique. A ce propos Markus Freiwald, batteur de Despair (1er groupe de Waldemar Sorychta) et futur Sodom (depuis 2010) assure les percussions sur le break de For a Taste of Eternity.

Concernant les textes, Fernando Ribeiro démontre une nouvelle fois son savoir faire avec des paroles métaphoriques empruntes d'occultisme et de romantisme sombre. Utilisant évidemment l'anglais, il a cependant tenu à incorporer des passages chantés en portugais, comme le dernier paragraphe du single Opium (extrait d'un texte de l'auteur Fernando Pesoa) ou durant le titre Full Moon Madness. Pour [Herr] Spiegelmann c'est un extrait tiré d'un texte de Patrick Suskind qui a été choisi. Fernando Ribeiro peaufine son style, théâtral et tout en nuances, alternant chant clair gothic suave, murmures, avec des intonations caverneuses et hurlements black. Birgit Zacher (Sentenced, Tiamat...) lui donne la réplique sur Raven Claws. Remarquez au passage que les textes sont plus nombreux (parce que plus de titres) et les parties de chant mieux mises en valeur (format ‘chanson’ oblige) que sur Wolfheart.

Irreligious est un album en tout point maîtrisé qui marque l'avènement d'un grand de la scène metal européenne. Chaque titre est un single en puissance. D'ailleurs Opium, le single officiel, leur apportera une promo inattendue lorsqu'une 'ligue de vertu' allemande tentera de faire interdire Irreligious sous prétexte d'apologie de la drogue (Moonspell écoulera + de 80 000 copies de l'album en Allemagne en moins de 2 ans). Imperturbables les Portugais vont enchaîner triomphalement festivals et tournées, achevant de faire de ce 2ème album un classique incontournable. Irreligious a fait bien plus que révéler le talent des Portugais à la face du monde metal, il a contribué à établir un genre qui allait faire beaucoup d'émules: le gothic metal. Certes la discographie de Moonspell est aussi riche que diversifiée, mais si vous deviez découvrir le groupe je vous conseillerais de débuter avec celui-ci. Irreligious est une bombe de puissance et de mélodies, un classique à connaître et posséder.


Rédigé par : forlorn | 1996 | Nb de lectures : 1943


Auteur
Commentaire
gardian666
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2012 à 17h03 - (27643)
Excellent album, déjà bien différent du magistral 'Wolfheart'. Rien à jeter, de gros classiques, des ambiances vraiment à part ('Awake', 'Full Moon Madness'...), la voix de Fernando comme tu le soulignes bien, est diversifiée, ce qui apporte une vraie touche d'originalité à l'ensemble !



evil
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2012 à 21h43 - (27645)
Un peu à jeter quand même, la voix est trop forcée, pas naturelle, il chante avec le nez, bref, c'est bien moins cool que Wolfheart et moins bon que Sin/Pecado, donc pas si terrible que ça



gardian666
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2012 à 22h15 - (27646)
si tu trouves la voix forcée sur cet album, je n'ose imaginer comment tu la trouves sur le 'Alpha Noir'...

dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 11h14 - (27648)
le meilleur album de Moonspell avec ''Sin pecado''



bixlid
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 11h27 - (27649)
Un très bon album que j'ai aussi découvert avec le CD de Metallian ;-)
Un mélange de genres parfaitement maitrisé.
Après la sortie de cet album Je me souviens d'un concert dans une toute petite salle (style MJC) sur Paris ou l'ambiance était juste exceptionnelle : un grand moment !!!

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 14h24 - (27650)
Bonne chro bien documentée, excellent album plus gothique et fini que Wolfheart, avec, comme tu le dis, des chansons plus directes. j'adore cette période de Century Media et particulièrement les prods Sorychta. En fait, le top aurait été un mélange des ambiances pagan haineuses de Wolfheart et la finesse gothique d'Irreligious.



TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 14/03/2013 à 09h23 - (29053)
Opiuuuuuuuuuuuum !
Que de souvenirs ! Et ce clip !
Diffusé en heavy rotation sur Viva à l'époque...snif tiens :-)



jean-francois
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2013 à 17h53 - (29054)
très très bon album qui a tourné en boucle dans ma caisse. Et cette tournée avec Morbid angel un must, pour moi c'était à Montpellier. Faudrait que je réécoute ça, mais ça a peut être un peu vieilli non?

Cyberkakou
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2013 à 18h41 - (29055)
Un CD que j'ai tellement écouté qu'il pourrait "craquer" comme un vinyl. J'avais beaucoup aimé "Wolfheart", mais ici Moonspell prenaient une dimension Gothic très profonde. Le titre "Full Moon Madness" me transporte et me transporteras toujours même si le trip "Loup Garou" peut paraitre trop facile. Ensuite...j'ai toujours aimé et suivi ce groupe que j'ai eu la chance de voir à Lyon.



Noar
Membre enregistré
Posté le: 28/03/2013 à 11h11 - (29110)
Oh oui un bijou que cet album.
Alliage parfait de mélodies, de puissance, d'ambiances mystiques le tout auréolé d'arrangements très à propos. Certainement mon préféré du combo, ce disque contient une multitude de hits!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker