LOUDBLAST - Sublime Dementia (Semetary) - 09/06/2012 @ 21h42
Que j’aime cette section « Remember » ! Non pas que je cherche à astiquer qui que ce soit chez VS, mais je trouve vraiment intéressant de pouvoir revenir sur des albums 10,15 ou 20 ans après leur sortie, se replonger dans le contexte de l’époque, en parler, les faire découvrir…La critique est sans doute plus mûre et objective une fois que les outrages du temps ont fait leur œuvre. Mais un coup de cœur reste un coup de cœur même 20 ans après, et c’est bien sous cet angle que je vais m’attaquer au second album de l’un des plus grands groupes de métal français, Loudblast. Vous noterez déjà un sérieux parti pris dès le départ… « L’un des plus grands groupes de métal français » Et bien oui, c’est ma chronique, donc mon opinion et je la partage.

Retour en 1993. Pas d’internet, pas de MP3, pas de My____, juste des CDs et des baladeurs K7 auto reverse Bass Boost (pour les plus friqués ou les gâtés de Noël !). Pour les ados de l’époque comme moi, la découverte du métal et de nouveaux groupes se fait toujours de la même manière, soit par un pote du pote qui a vu la bête, soit par des magazines. Et justement, c’est un quatrième de couverture de Hard Rock Mag destiné à promouvoir « Sublime Dementia » qui me fait me pencher sur ce groupe dont je ne connaissais que le nom. Et je l’avoue, ce sont surtout les teasers annonçant cet album comme étant dans la lignée d’un Megadeth (véridique !) qui m’a clairement interpellé. Je croyais que Loudblast c’était du death à la Deicide ou Vader, avec chant guttural de rigueur et blasts obligatoires. Pas vraiment ma tasse de thé à l’époque. Mais les bonnes critiques de l’album et cette satané référence à Megadeth m’ont convaincu.

Du coup j’acquiers urgemment le bestiau et l’enfourne dans la chaine Hi-Fi 2x6 watts familiale. Et là, surprise, ce n’est ni du Deicide, ni du Megadeth, mais du Loudblast ! Un thrash mâtiné de Heavy avec un chant proche du death, mais pas caverneux. Les guitares sont acérées, les riffs précis, mélodiques et les morceaux entraînants. « Wisdom » « Turn the Scales » et bien sûr « Subject to Spirit » sortent très vite du lot et démontrent un niveau de composition et d’éxecution d’un niveau bien supérieur à la moyenne nationale ! Car oui, ce groupe est français et si aujourd’hui ça parait anodin, à l’époque on attendait ça depuis longtemps. Parce qu’en dehors de la grande période de Trust, des anciennes gloires d’ADX ou Vulcain, il n’y avait guère que dans le death ou le thrash que les français surnageaient avec Massacra, No Return ou donc Loudblast. Il existait alors un grand complexe du métal à la française, alors que le death Floridien, le black scandinave ou le thrash californien dominaient outrageusement les débats.

Du coup, j’en reviens à notre sujet, Loudblast est retourné chez Scott Burns aux Morrisound studios pour mettre en boite cet album, comme ils l’avaient fait pour Disincarnate.
Et autant ce dernier sonnait thrash-death, autant Sublime Dementia a largement calmé le jeu en proposant toujours du thrash mais avec des tempos ralentis et un fond beaucoup plus heavy. Reste cependant la patte de Scott Burns, avec un mixage mettant bien les guitares en avant et un son de batterie malheureusement tout riquiqui…C’est le gros reproche que je fais à cet album, le son manque vraiment de patate, de dynamique. Et je me demande si un nouveau mastering ne permettrait pas de donner une nouvelle ampleur à un disque qui, à défaut d’être un monument, reste comme le témoignage d’une époque pas si lointaine où un petit groupe de frenchie a réussi à créer la surprise en se hissant à la hauteur des grosses productions d’alors.

La renommée du groupe en bénéficia, le disque fût très bien accueilli et la tournée qui en suivi fut triomphale, tellement d’ailleurs qu’elle est gravée à jamais sur le live « Time Keeper ». Les titres de Sublime Dementia s’apprécient d’ailleurs beaucoup mieux en live et retrouve une énergie nouvelle ; « Fire and Ice » et « Sublime Dementia » y sont monstrueux. La suite fût plus compliquée, avec seulement trois vrais albums depuis (dont l’excellent Fragments qui finira sans doute un jour dans cette section), un split, un retour, des changements de personnel et au final une désaffection du public, sans doute déçu de n’avoir jamais vu Loudblast confirmer son énorme potentiel.

A titre personnel, je pense que la « cassure » tant artistique que temporelle entre « Fragments » et « Planet Pandemonium » leur a été fatale. Je vous laisse méditer là-dessus…


Rédigé par : Floyderz | 1993 | Nb de lectures : 2202


Auteur
Commentaire
MADTRASH
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 01h33 - (27594)
superbe album des Louds .
une belle claque a sa sortie .

Le Druide
Invité
Posté le: 10/06/2012 à 07h38 - (27597)
Petite rectif : "Sublime ..." est le 3eme skeud de Loudblast, et non pas le second.


jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 07h45 - (27598)
moi je me rappelle surtout que j'ai acheté le EP Cross the Threshold à Montréal et que ça a été encore une plus grosse baffe...
le groupe n'a jamais réussi à atteindre cet excellent niveau de composition depuis !!!


Le Druide
Invité
Posté le: 10/06/2012 à 10h15 - (27601)
@ Jaquouille : +1 pour "Cross the Threshold"

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 10h26 - (27602)
Superbe chronique Floyderz, je suis un peu de ton avis, le summum du groupe avec cet album, absolument rien à jeter dessus.

Dommage que la prod' ne soit pas à la hauteur.

C'est clair que Fragments et Planet Pandemonium ont un peu "terni" l'aura du groupe.

Indispensable, un des meilleurs albums de metal français des 90's, tout simplement :)





jean-francois
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 11h15 - (27603)
superbe album, la réédition chez XIII bis record m'a permis de régulariser mes K7 vieillissantes. En effet c'est bien le 3eme album du groupe.

nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 12h45 - (27607)
excellent album de death-thrash
la voix est moins caverneuse, mais bien death quand même
le tempo est plus calme, du mid-tempo bien puissant


une drôle d'ambiance sur cet album : je ne sais pas si c'est le concept, le design, les compos ou la prod', ou un peu tout ça, qui m'ont toujours donné une sensation de distance, de froideur...

un album vraiment original, je ne sais pas vraiment de quel autre groupe le rapprocher...

les meilleurs moments:
presumption: intro bien rentre dedans
subject to spirit : culte
sublime dementia : magnifique
my last journey : le titre le plus death



Ginzu
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 15h46 - (27610)
"le son manque vraiment de patate, de dynamique"

si tu veux de la dynamique, monte le son !! il y en a plus sur cet album que sur les prods actuelles

evil
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 17h01 - (27611)
Un classique du genre, assez rare de nos jours



invited
Invité
Posté le: 10/06/2012 à 17h58 - (27614)
c'est le meme son que l'album serpents of the light de deicide!

ego
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2012 à 21h57 - (27620)
Il est clair que Loudblast aura marqué son époque avec cet album, l'EP (avec la rondelle du CD bien placée...) et le live. J'en ai même trouvé à ce moment là chez des potes pas spécialement branchés Metal extrême. J'ai suivi le groupe jusqu'à Fragments qui était vraiment classe. Planet Pandemonium m'a refroidi et du peu que j'ai pu entendre, le feu ne semble pas vouloir se ranimer. Conclusion : "Clearcut m'a tuer"

RBD
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2012 à 22h41 - (27625)
Un très grand souvenir, cet album. J'ajouterais à cette très bonne chronique que c'est à mes yeux l'album le plus personnel de Loudblast, celui où ils ont le mieux fait ce qu'ils avaient à faire sans trop chercher à imiter ce qui se faisait ailleurs au moment du séjour en studio (défaut que je décelais déjà chez tous leurs autres albums studios et qui est devenu excessif avec "Planet...").

Les compos sont bien travaillées et tiennent la route vingt ans plus tard. Cela se laissait sentir dès le départ, et ce n'était pas le moindre intérêt de Loudblast à cette époque un peu oubliée dans notre Histoire Metal nationale, cette longue période négligée entre Trust et Gojira... Une réédition s'impose, c'est vrai qu'il est devenu très rare.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 14h33 - (27652)
Très bonne chronique, mais je hais cet album, j'ai jamais réussi à capter le truc. Pourtant j'ai presque toute la disco des louds mais celui là ne passe pas, Cross The Threshold a été un vrai soulagement après çà.



noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 23/02/2014 à 17h19 - (30592)
Y'a de bons morceaux sur cet album ! J'aime beaucoup Cross The Threshold également.



sid
IP:80.215.197.194
Invité
Posté le: 23/02/2014 à 18h47 - (30593)
Cet album est un classique, qui a largement depasse l'hexagone pour se hisser au rang des classiques du Death.
A l'epoque ils faisaient partie des rares groupes francais cites par les acteurs de la scene internationnal. Me rappel plus qui mais des groupes de Tampa les citaient en tant qu'influence a la sortie du skeud, honneur supreme dans les annees 90


Jeff Hannimalman
IP:81.245.224.11
Invité
Posté le: 23/02/2014 à 22h17 - (30600)
Héhé, je me suis aussi fait "avoir" de la même façon, à (presque) la même époque. A force de lire les (pots de) fleurs lancés par les magazines metal à Loudblast, j'ai acheté The Time Keeper, histoire de goûter à tous les albums d'un coup.
Sans doute l'un des plus mauvais achats de ma carrière. J'ai vraiment jamais accroché. Deux rifs intéressants en 70min, un son mou du genou, classement vertical rapide en ce qui me concerne.

HeavenNorHell
Membre enregistré
Posté le: 24/02/2014 à 06h44 - (30602)
Comme beaucoup ici je lui préfère "Cross The Threshold". A tous les niveaux.
Les compos sont meilleures et Colin Rochardson collait mieux à Loudblast que Scott Burns. Mais bon, à l'époque, le Morrisound Studio était le Saint Graal...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker