DANZIG - III : How the Gods Kill (Def American) - 28/04/2012 @ 20h24
Danzig, chose de monsieur Glenn, se compose du guitariste John Christ, du bassite Eerie Von et du batteur Chuck Biscuits (ex-Black Flag, D.O.A., Misfits, Red Hot Chili Peppers, Samhain, Social Distortion, etc) En voilà du pedigree, excusez du peu. En parlant de pedigree, d'où sortent-ils leurs pseudos? Sacré pédigree donc, seulement je n'ai jamais été intéressé par les groupes précités, aussi respectables soient-ils.

Je découvre ce groupe en 1990 ou 1991 en lisant Hard-Rock Magazine, un article de quelques lignes indique que ce groupe, qui recycle le hard-rock à papa, est en train de cartonner aux States avec le single Mother. Mouais, pas de quoi se lever la nuit. J'oublie ce nom. Quelques mois plus tard, en cherchant avidement du metal dans les rayons de la médiathèque locale, je tombe sur leur deuxième skeud "Lucifuge", c'est gratuit, j'emprunte (franchement que serait le monde sans les médiathèques?). Ce que j'entends me plait, agréable mélange de hard, de Black Sab, de Doors, de Presley. Je finis par l'acheter et attends patiemment la suite.

La suite, elle déboule en 1992 sous la forme de ce Danzig III-How The Gods Kill, il a intérêt à être bon cet album parce que la concurrence est rude, souvenez-vous: Vulgar Display Of Power, The Art Of Rebellion, Dirt, Angel Dust, Countdown To Extinction... Excellent millésime donc et énormes sacrifices financiers pour suivre la cadence.

Arrive donc ce troisième album, produit par Danzig lui-même sous la houlette du Gourou Rick Rubin, patron du label Def American Recordings (Slayer, The Black Crowes), découvreur des Beastie Boys et futur charpentier des gros succès du rock yankee. La cover est un tableau du Suisse Giger, datant de 1976, il faut déplier le booklet pour la voir dans son intégralité, à l'intérieur la trogne de nos quatre corbeaux devant un vitrail, ambiance...

Godless, le premier morceau, débute en fanfare, riffs lourds, batterie 'billwardienne', petites touches blues, soudain, au bout d'une minute, l'ambiance se rafraîchit franchement, et intervient le maître de cérémonie avec sa voix d'écorché vif. Jim Morrison vient de s'échapper du Père Lachaise pour tous nous maudire... Le mimétisme est vraiment frappant, on ne peut s'empêcher de penser au lézard en entendant Glenn Danzig.

Suivent des hymnes à la noirceur, au gothique, à la mort. La production sonne résolument seventies mais le flower-power est mort et enterré: The Doors meets Black Sabbath. Impossible de faire un track by track tant cet album est homogène, succession de tempêtes et de veillées funèbres (How The Gods Kill, quatrième morceau épique et monstrueux). La rythmique fait mouche à tous les coups, quelques touches de piano pour renforcer la mélancolie, et surtout, John Christ rend une copie parfaite, mélange de retenue et de soli old-school flamboyants, ni trop ni trop peu, un seul objectif: magnifier les compos du triste Sire, un vrai guitar hero.

L'alchimie est parfaite, bien loin de l'aspect monolithique des deux albums précédents. Glenn Danzig, crie, chuchote, s'époumone, module, insiste, s'efface, revient à la charge, tour à tour charmeur et serial killer, sa meilleure performance, sans aucun doute. Je donnerais cher pour voir un making of de cet album. Comment classer ce pavé, goth, rock, doom, metal? A vrai dire on s'en fout, on a vraiment le sentiment que le groupe digère toutes les composantes du rock américain depuis les sixties et les teinte d'une aura mystique.

How The Gods Kill se hisse à la 24ème place du billboard et représente le sommet artistique (chant du cygne?) et commercial du groupe. Je ne parlerai pas ici des frasques et déboires du chanteur qui a vraiment tout fait pour se faire détester de ses pairs et saborder sa belle machine, dommage.


Rédigé par : hammerbattalion | 1992 | Nb de lectures : 1693


Auteur
Commentaire
evil
Membre enregistré
Posté le: 28/04/2012 à 23h56 - (27411)
Bon album



ragus
Membre enregistré
Posté le: 29/04/2012 à 07h28 - (27414)
le meilleur de Danzig, que de souvenirs, acheté en k7 à sa sortie.



Raoul Volfoni
Membre enregistré
Posté le: 29/04/2012 à 09h36 - (27415)

J'adore les 2 premiers et le dernier mais j'avais ete extremement decu par celui-ci. La chro me donne envie de le ressoirtir.

Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 29/04/2012 à 09h57 - (27416)
Ce disque est un monument !! Le précédent et le suivant aussi. Puis après, c'est la chute libre...

dragonaut
Invité
Posté le: 29/04/2012 à 23h19 - (27420)
chute libre malheureusement... quel gachi !!! j'espère beaucoup de son album de reprise

Boursoufle
Membre enregistré
Posté le: 30/04/2012 à 13h31 - (27421)
L'apogée du père Danzig avant la décrépitude...N'empêche qu'un petit live par chez nous ferait pas de mal!!



Evil
Invité
Posté le: 01/05/2012 à 01h06 - (27424)
Le début de la fin pour monsieur Danzig!! Rien d`intéressant sur cet album à l`exception de la pièce "heart of the devil" qui aurait dû avoir sa place sur le désormais classique "lucifuge"!!

jujulafripouille
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2014 à 11h46 - (30714)
un putain d'album, après ca sent le pâté, pour autant en concert l'année derniere au hellfest j'ai pris un pied du tonnerre.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2014 à 13h41 - (30722)
Le suivant est bon aussi, et tu as raison, la concert du Hellfest a juste été magique, sauf quand le lutin a annoncé le morceau How The Gods pour finalement ne pas le jouer...

matthieullica
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2014 à 16h23 - (30731)
Je vais me pencher dessus.

C'est en voyant dans un magazine un autocollant Danzig collé sur un flight case Metallica que j'ai acheté le single Mother à la Fnac. Mouarf!!!

Jef De La Lune
Membre enregistré
Posté le: 24/03/2014 à 23h53 - (30756)
Avec le IV, le meilleur de Danzig, Morrison meets Roy Orbsison et Elvis avec Black Sabbath comme backing band.

olivier64
Membre enregistré
Posté le: 25/05/2014 à 11h38 - (30940)
Très grand disque. Indispensable.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker