LACUNA COIL - Lacuna Coil (EP) (Century Media) - 22/04/2012 @ 04h28
Comme bon nombre avant eux, les membres de Lacuna Coil se sont, à leurs débuts, cherchés une identité, tant musicale que patronymique. Fondé en 1994 sous le nom de Sleep of Right, le groupe change pour Ethereal. Une Demo 2 titres enregistrée en 1996 leur ouvre bien grandes les portes du label phare de l'époque: Century Media. Ethereal étant déjà utilisé, les Milanais optent pour un mix d'italien et d'anglais: Lacuna Coil. Ça c'est fait. De cette Demo j'ai eu l'occasion d'entendre Shallow End, titre dispo sur Darkness We Feel, compil' bonus de l'album A Dead Poem de Rotting Christ. On y découvrait un groupe fortement influencé par le Paradise Lost des tout 1ers albums, avec des guitares bavardes et même de la double. Par la suite les Italiens avoueront vouloir tirer un trait sur cette période. Hormis les 1ères lignes de la bio, vous ne trouverez rien sur leur site officiel actuel. Compréhensible mais dommage, surtout pour 2 titres. Cela dit ma véritable découverte de Lacuna Coil s'est faite début 1998 via le titre The Secret dispo sur le sampler d'Hard Rock Mag. Coup de coeur immédiat, suivi d'un coup de fil empressé à la VPC pour faire l'acquisition d'un EP dont je ne me suis toujours pas lassé.

Mais avant toutes choses, posons le contexte. En ce début 1998, les mélodies (gothique ou pas) et les chanteuses n'en étaient qu'à leurs débuts au sein de la communauté metal 'moderne'. Hormis The Gathering qui commençait à bien marcher et des combo scandinaves tels que The 3rd and the Mortal et Theatre of Tragedy, ce n'était pas encore l'invasion. [Soit dit en passant The 3rd et TOT étaient loin de bénéficier de l'exposition médiatique des néerlandais, ce qu'ils auraient pourtant amplement mérité à mon humble avis.] A l'écoute du 6 titres, difficile de ne pas être surpris par la qualité d'écriture et la maturité de style des Italiens. On comprend aisément pourquoi Century Media a mis le paquet sur eux d'entrée de jeu, en leur offrant notamment une production Woodhouse de Waldemar Sorychta (Grip Inc., ex-Despair), une grosse promo, et des 1ères parties prestigieuses. Le mélange entre le style plus direct et puissant d'un Paradise Lost période Draconian Times (No Need To Explain) à celui plus éthéré et progressif d'un The Gathering période Nighttime Birds (les derniers titres) est vraiment super bien dosé. Et y a pire comme comparaisons non? D'autant qu'à cette époque Waldemar Sorychta était en pleine bourre et transformait tout ou presque en or. Cet EP de Lacuna Coil ne fait pas exception. Comme souvent, en plus d'assurer une production et un mixage de très bonne tenue, ce polonais d'origine s'est investi dans les arrangements avec un bon travail aux claviers (le Wildhoney de Tiamat pour n'en citer qu'un). C'est le plus court chemin pour une uniformisation du style et du son me direz vous, et pourtant la patte Sorychta, reconnaissable, ne l'a pas empêché de contribuer à des albums racés, aux styles bien distincts les uns des autres. Quel talent.

Le duo formé par Cristina Scabbia et Andrea Ferro fonctionne bien, notamment au niveau du découpage et des parties attribuées à chacun, mieux que les pionniers en la matière Theatre of Tragedy, qui péchaient parfois à ce niveau. Certes Andrea Ferro n'a jamais cessé de s'en prendre plein la tronche, notamment par les membres de Paradise Lost qui l'accusaient de plagier Nick Holmes, mais sur cet EP l'Italien ne démérite pas et fournit un travail honnête, avec une alternance de tonalités allant du rauque au mélodieux. Quant à Cristina Scabbia que dire si ce n'est qu'être naturellement douée ça aide. Côté musique, c'est la paire de guitaristes, Raffaele Zagaria et Claudio Leo, qui était en charge des compos. Je leur trouvais, à l'image de leurs ainés, une bonne complémentarité. Cet EP regorge de trouvailles mélodiques et d'effets, qui servent tous des morceaux aussi subtils que soignés. Prenons par exemple The Secret, outre l'alternance d'arpèges et de riffs, avec des leads bien placés, on trouve également un passage 'carton' purement génial (entre 1.26 et 1.36) et quelques mesures d'acoustique, discrètes mais bien placées en fin de titre. Concernant la section rythmique, le bassiste Marco Coti Zelati (copain de Cristina et futur compositeur principal) tient son rôle avec sobriété et se fait surtout entendre sur les titres This is my Dream et Soul Into Hades. Quant au batteur Leonardo Forti j'appréciais la subtilité de son jeu, à l'avenant de celui des guitaristes, avec un bon travail sur les cymbales. Il est également bien mis en valeur par la production (l'effet sur l'instrumental Un Fantasma Tra Noi (A Ghost Between Us).

Quelques réserves maintenant. Je disais plus haut que Century Media les poussait à fond. Trop. L'excès se remarque tout d'abord par le visuel de l'EP assez limite, avec une exploitation excessive de l'image de Cristina Scabbia et des musiciens, qui va jusqu'au détriment des crédits (absence des textes dans le livret). Mais c'est surtout la suite qui le prouve. Parachutés en 1ère partie de Moonspell les Italiens inexpérimentés perdent pieds et c'est... le split! En effet les guitaristes et le batteur claquent la porte en cours de tournée, obligeant les rescapés à faire appel à des musiciens de session. Le dernier cité disparaitra dans la nature, tandis que les gratteux formeront un groupe aussi éphémère qu'inconsistant, bien en deçà de ce qu'on aurait pu attendre d'eux: Cayne. Lorsque Lacuna Coil, reformé autour de son duo vocal et du bassiste, sortit son 1er album j'eus ma confirmation. Si les démissionnaires ont choisi l'évolution 'soft', Lacuna Coil mark II a choisi de privilégier la pèche aux atmosphères, avec des structures plus efficaces (quitte à verser dans le racoleur).

Manque de pot ce qui m'intéressait c'était ce mélange spécifique, et si je reconnais que l'onirisme de cet EP aurait probablement transformé mon enthousiasme en lassitude sur un album complet, je regrette néanmoins la formation d'origine de Lacuna Coil, que j'ai par ailleurs très vite cessé d'écouter (après Unleashed Memories). Les goûts et les couleurs. Un dernier mot pour dire que cet EP éponyme a été associé à un 2nd, Halflife, sorti en 2000 (et au contenu aussi inédit) pour une compilation judicieusement nommée "The Eps" parue en 2005.

Et vous de Lacuna Coil vous en pensez quoi?


Rédigé par : forlorn | 1998 | Nb de lectures : 1432


Auteur
Commentaire
hwinoree
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 01h00 - (27377)
AHAHA sacré loulou, toujours un sacré sens de la prose depuis lords of winter et crypt quelque chose(j'ai oublié le nom )! J'ai aussi découvert Lacuna Coil( comme tu le sais) avec cet E.p.
Que dire, à part que c'était un vrai coup de coeur, ça avait éveillé en moi, un sens de la mélodie indéniable, une dualité de voix se mariant si bien avec le reste! Bref une vraie bouffée d'oxygène à une époque où j'étais à fond dans le Death juqu'à la mort :p!
Je m'attendais à un développement plus proche de l'onirisme de cet E.p pour la suite...Sorychta s'en est bien sorti pour les aider à développer cet aspect là à mon humble avis sur le premier album, même si les structures sont davantage simplifiées.

Je trouve ça dommage comme tu dis qu'ils aient privilégier le côté "pêche".
C'est juste devenu, un groupe à la Evanescence en moins Mainstream...
Je suis peut être dur quand je dis ça, mais j'étais tellement fan..(tellement que j'ai écouté le dernier en espérant retrouver le "un peu d'avant" avec désillusion!

En tous cas bonne CHRO comme depuis toujours Loulou! A quand une CHRO sur Mother love bone ou Celestial Season?:p




hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 01h04 - (27378)
Meilleur que The Gathering, moins bon que Theater à lépoque, un groupe qui a complètement zappé l'Europe en prenant un virage formaté néo métal, dommage, pour moi l'histoire s'arrête à Comalies.

Par contre tu réponds à mon mystère de la chambre jaune personnel, "putain j'ai fait quoi du boitier de Darkness We Feel et puis d'ailleurs je me souviens plus à quoi elle ressemble?" Y en jamais eu c'était le bonus du Rotting Christ!!!

jad wio
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 02h22 - (27381)
j'avais acheter cet EP à l'époque d'un concert de Moonspel (tourneé de sin/pecado peut etre... je ne me souviens plus trop)... j'avais été séduit par leur courte prestation.

perso le dernier bon album et sur lequel je me suis arreter c'est l'Excellent Comalies, meme si sur certains morceaux tu sens que ça va ''tourner''...



dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 10h30 - (27385)
oh j'ai réécouté tous mes Lacuna sauf celui-là dernièrement, du coup je n'ai plus aucun souvenirs.

je me souviens des 1eres parties de The Gathering et de Grip Inc sur Paris par contre.

à part Karmacode trop influencé Evanescence (c'est quand même triste de vouloir ressembler à cette daube...), le reste de la discographie est bonne même le dernier malgré son gros son US, on y retrouve des traces du Lacuna plus ancien.

par contre pas d'accord avec hammer, The Gathering était bien meilleur que Lacuna, puis de toute façon avec Anneke, les autres groupes ne pouvaient pas lutter :)

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 13h43 - (27390)
Ils n'ont jamais fait mieux que ce mini et le 1er l'album, après ça a été de pire en pire...
Belle chro ;-)

CHUCK MAURICE
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2012 à 16h54 - (27394)
Meme avis que Youpimatin pour ce groupe qui avait un bon potentiel avant devenir totalement insipide et inutile.

Robert Latouffe
Membre enregistré
Posté le: 26/04/2012 à 12h05 - (27405)
Carrière merdique et albums miteux, pour moi c'est clairement le seul disque écoutable qu'ils ont sortis.
A chaque album je jette une oreille en espérant qu'il puissent faire un album complet dans le style de cet EP, mais rien.
En tout cas, de cet EP jamais je ne me lasserai. Vraiment une superbe sortie. Et que de souvenirs lié avec...sûrement pour ça que je l'aime tant.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker