SAMAEL - Rebellion (Century Media) - 08/04/2012 @ 11h28
Sans le savoir j'ai découvert Samael avec un enregistrement charnière au croisement des genres. Les 90s ont vu notre scène se développer et se diversifier de façon significative. A cette époque bon nombre d'EPs étaient d'un grand intérêt, au point de faire jeu égal avec les albums longue durée. J'en possède un certain nombre que je continue d'écouter avec plaisir. Rebellion fait parti du haut du panier ett comme j'ai l'impression que beaucoup sont passés à côté, mon choix était tout vu. Les Suisses ont acquis assez tôt une réputation (méritée) qui a très vite dépassé le cadre plutôt restreint de l'underground, à tel point que Ceremony of Opposites a été chroniqué par la presse française. Et quand je dis chroniqué, c'est dans les rubriques principales, ce qui d'ordinaire n'arrivait que très rarement aux albums affiliés 'black/death/doom'. Quelques temps plus tard, en farfouillant dans les bacs d'occase de mon indé préféré, je tombe sur le digipack de Rebellion. On est au printemps 1996 quelques mois avant la sortie de Passage (et ma découverte du titre Rain via le 1er sampler Metallian).

Le premier contact avec cet EP c'est son visuel, à savoir un détournement reptilien du yin et du yang. On note un logo plus sobre, dernière étape avant une typo plus quelconque (mais plus mature). Le CD est à l'avenant, hypnotique, avec ses rayons noirs et blancs sans aucune information écrite dessus. Mais posons LA question: Qu'est ce qui fait de Rebellion un enregistrement marquant? 2 raisons majeures. La première, c'est que cet EP fait, musicalement parlant, le lien entre l'ancien et le nouveau Samael. La seconde, c'est le dernier enregistrement du line-up 'classique'. En effet peu après, Rodolphe H., en charge des claviers et des samples sur Ceremony of Opposites, quittera le groupe, et surtout surtout, Xy délaissera sa batterie pour prendre le relais et se concentrer sur la programmation et les arrangements. Hormis les percussions, il ne touchera plus un "vrai" kit de batterie, que ça soit en studio ou en live, avant de longues années. La nouvelle n'a pas du passer inaperçue à l'époque, surtout auprès de ceux qui étaient familiers de son jeu créatif et intense. Moi elle m'a un peu déçue, sentiment accru en découvrant bien des années plus tard un live US de 1994 sur le DVD Black Trip.

Avec cet EP Samael nous propose un morceau-titre inédit, 2 anciens morceaux réenregistrés, une surprenante reprise d'Alice Cooper (?!), ainsi que 2 morceaux instrumentaux. Côté production c'est sans surprise que les Suisses ont une nouvelle fois fait appel au duo Waldemar Sorychta/Siggi Bemm, tandem responsable d'une chiée de classiques pour le compte de Century Media (Lacuna Coil, Moonspell, Sentenced, The Gathering, Tiamat...).
A l'écoute de Rebellion on constate dès les premières mesures les progrés accomplis sur tous les plans
(compo/instru/prod). Ceremony of Opposites est un classique? Le morceau Rebellion se situe un bon cran au dessus. Sans problème. Et l'impression se confirme avec le lifting des anciens titres, After the Sepulture et Into the Pentagram, qui surclassent aisément les versions d'origine (extraits de Worship Him et Blood Ritual) en partie grâce à la basse envahissante de Masmiseim.

Samael a bossé ses compo qui sont à la fois plus compactes et aérées, avec des riffs toujours plus puissants et efficaces, couplés à des atmosphères plus profondes et travaillées, qui passent au premier plan lors des instrumentaux. Je considère cet EP comme la meilleure production de Samael, car elle allie cette atmosphère pesante, rampante, viscérale des débuts (doom en fait), aux arrangements et à la technologie de leurs futures réalisations. Le mariage du ciel et de la terre en quelque sorte, présidé par un Vorph impérial au style immédiatement reconnaissable.

I Love the Dead, la reprise du Alice Cooper Group, vaut vraiment le détour. Je ne connaissais pas la version d'origine à l'époque (extraite du classique "Billion Dollar Babies" sorti en 1973), mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier la théâtralité du morceau, certes simple et répétitif (addictif), mais permettant à Xy de s'exprimer derrière son kit au travers des nombreux breaks et autres aménagements prévus à cet effet. Samael a conservé la structure, la trame du morceau, tout en se l'appropriant. Une reprise que je considère comme très réussie.

Quant aux instrumentaux il s'agit de 2 titres très contrastés. Static Journey développe une atmosphère inquiétante et martiale qui préfigure les futurs travaux de Xy notamment au travers de Xytras et Era One. L'anonyme est quant à lui beaucoup plus aérien, et propose un climax étonnant voir incongru pour Samael, étant donné l'atmosphère de quiétude qu'il diffuse par le biais d'arpèges de guitare et de parties de basse noyés sous les effets. Notez que Static Journey réapparaît en tant que ghost track avec l'ajout de vocaux en allemand.

Un dernier mot pour préciser que Rebellion a été intégré comme bonus à la réédition 2001 de Ceremony of Opposites. Encore une fois cet EP fait la jonction entre les 2 meilleurs albums de Samael. Pour ma part Rebellion contient le meilleur des 2 mondes. J'aime le style, j'aime le son. Samael ça tue. Cétou.


Rédigé par : forlorn | 1995 | Nb de lectures : 1667


Auteur
Commentaire
JAMENFER
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 14h51 - (27321)
BONNE KRO!! c'est vrai que la reprise d'alice cooper est fabuleuse!! j'adore l'écouter a fond!! la prod est écrasante!!



jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 19h43 - (27329)
eh je suis allé à l'école avec Xy :-)
c'est surtout que Xy a commencé à écrire toutes les compos du groupe alors qu'avant c'était Vorph (les 2 sont frères) qui s'en chargeait
le groupe a fait un énorme virage, ce fut une époque charnière pour le groupe avec 2 grands albums que sont PASSAGE et ETERNAL... après c'est moins bien



Nekobibu
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 20h24 - (27333)
Bravo et merci, forlorn, tu es un homme de goût, et je partage ton avis à 100% !
D'habitude, les gens me regardent bizarrement quand je leur parle de cet EP (c'est sans doute parce qu'ils ne l'ont pas écouté, ces singes ignorants !), là, je me sens moins seul. J'aime beaucoup Passage, mais moins que Rebellion !



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 21h38 - (27336)
Le seul enregistrement de Samael que je ne possède pas. Il va falloir remédier à cela manifestement...

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2012 à 08h12 - (27341)
I love the dead est magique, un sommet dans l'art difficile de la reprise.



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2012 à 08h15 - (27342)
Et effectivement comme tu dis, çà représente la jonction entre les deux meilleurs Samael.

un type
Invité
Posté le: 12/06/2012 à 23h04 - (27628)
Ecouter a la radio dans l'émission "Métalement votre"
Ado fm 1995 une belle baffe et effectivement après ça !!j'ai décrocher j'ai estimé que j'avais trouver mon compte avec"Ceremony of Opposite"et Rébellion bien sure .

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker