SACRAMENTUM - Far Away From The Sun (Adipocere) - 08/04/2012 @ 11h28
Avant-propos :
Il y a peu de groupes dont je puisse me targuer d'avoir découvert la discographie dans l'ordre. Miraculeusement, SACRAMETUM est de ceux-là. Bien avant "Far Away From The Sun", "Finis Malorum" fut de ces demos qui te changent une vie. Merde, Bradley, c'est pas une demo, c'est un album 2010 l'inspiration, la motivation et le talent / feeling en plus.
Du calme, fils... On parle 94, on parle genèse, bref pour ceux qui savent que le riff de "Last resort" de PAPA ROACH vient directement de cette demo lèvent le doigt, toi même tu sais, arrête avec ta ref à IRON MAIDEN en carton pâte... On s'égare...

FAR AWAY FROM THE SUN
album parfait
riffs
batterie humaine = bancale
vocaux diablesque
Mazette que ce groupe me manque
1996
Black suédois
La presse n'en a que pour le géant DISSECTION, tout à son honneur, le fait est que juste là, dans les méandres de l'UG, se terre SACRAMENTUM, groupe qui brasse par excellence. Point d'objectivité ici, on parle de groupe qui change une vie.

"Fog's Kiss", entrée en matière dantesque, le temps où le recalage numérique n'existait point (moins), une musique vivante merde, à 3:30 la vie insufflée dans ce riff te rend narvalo. La chanson se finit, tu te sens comme un con en te disant que ce sont les riffs de base qui te trottent dans ton crâne de piaf depuis 20 piges.

Morceau éponyme
15 années écoulées, je me vois toujours comme un jeune loup fringant, et pourtant (bien que les règles de la syntaxe me dictent de ne point placer un ET après une virgule) à l'affut, où donc puis-je me fournir en BM scandinave de compétition? SACRAMENTUM, à l'époque pas si UG que ça pour moi, se posa comme une alternative évidente.

pochette qui tue : CHECK.
prod pas rebutante : CHECK.
musiciens humains : CHECK (remarque post FAFTS 2010 valide)
En fait, tu écoutes ce disque, c'est typiquement le genre de riffs que t'oses plus jouer tellement c'est bateau. Alors que le vrai visage de la vie, frère, il est là... Black Sab', Cannibal, Mayhem... simple et funky OK? Aller loin, proprement pourquoi pas, mais loin, alors que le bonheur est là, à deux doigts de tes pieds.

n3, "Blood Shall Spilled"
Là encore, dualité mélodique, message outrement biblix, lead de gratte qui te patafix la matière grise. Pourquoi n'y avoir pas pensé plus tôt? Connard, ils l'ont fait. Bien. Mieux. In the name of satan. Et ce break... mes aïeux. A peine 3 titres et déjà ta vie s'est morphée en une version supérieure de l'ancienne elle-même, si si que nenni et cochon qui s'en dédit...

Chronique fleuve, mais le titre quatrième du nom s'entame. Que les pains s'enchaînent et pourtant, c'est poignant. C'est vivant quoi... Je ne suis pas vieux, je ne suis pas replié sur mon passé, mais merde quoi, Bradley, FAFTS fait partie de ces disques qui te rendent nostalgique de l'époque où la musique primait. La technique c'est beau, perso j'aime bien, mais avouez, la chair de poule, y a plus grand nombre de galettes qui me la fout.

"Cries From A Restless Soul",
le genre de riffs que les groupes contemporains se saigneraient la verge aux 4 veines pour pouvoir le proposer. Même le son, si 90 (vieux con, je t'emmerde petit con), donne cette ambiance unique, perdue depuis de par la mode des productions lissées. On se comprend, il y a là une envie d'en découdre, une rage juvénile authentique qui fait chaud au coeur, y a de ces enchaînements, de ces ponts, de ces riffs, une naïveté si belle, à la fois si innocente et pourtant ça blaire l'enfer de Dante.

J'ai toujours pensé que la 6ème piste était révélatrice.
C'est moi là ça commence, on pense que c'est foiré.
1 minute déjà, dafuck, ça y est, ça bouge.
2 min, vraiment pas la meilleure.
2:20, ça se réveille, on rechigne parce qu'on est des cons gavés de zik numérique. Pour de vrai, ça fait depuis la numéro 1 que je me prends une leçon de BM 90's. Mais sans vouloir sucer, c'est peut-être la moins bonne du disque, alors passons...

"Beyond All Horizons"
Direct, intro vague+reverb', l'ami, Scandinavie + beauty
Là encore, tu manges tes gammes, le black d'antan a cet attrait vintage qui fait que tu souilles ton Australien de Dim à la première occasion. Alors que l'album doucement s'approche de sa fin, putain ça continue à envoyer la ronce de noyer. En 1996 on pouvait se permettre d'être approximatif, j'écoute cet album et j'entends quelque part un message musical. Ça vibre, c'est vivant. Que ça paraisse cliché maintenant, je trouve ça triste, la scène melodic black death mes couilles Papaendrou a dépossédé les trves galettes d'antan.

"The Vision And The Voice"
On s'attendait plus à rien, en moins de 50 sec les Suédois m'envoient dans les cordes, mazette z'ont un sens du riffing à défriser Raphael... Chiotte, c'est tellement beau (façon d'entendre) que ça sonne comme étant évident, et pourtant chaque écoute révèle sa part de découverte. Cliché PART II ? Complètement, tout comme le "Anthems To The Welkin At Dusk" d'EMPEROR, "Far Away From The Sun" est un disque qui supporte les innombrables relectures. Plus de 15 ans que je me sniffe ce disque sans protection.

Outro-FAFTS
Les mecs, il est là le modèle chanmax de l'outro qui te lisse le pubis. Adieu le bruit de vent, le sample de Top Chef ou la voix off de V.Damido. Envoie 3 pauvres lyrics en voix "Bathory-fin-de-vie" et pis, le riff qui te grésille la joue avec pour finir le bontempi qui te rappelle que t'es pas chez wat.

Ici c'est mieux.
Ici c'est avant.


Rédigé par : BlackMass | 1996 | Nb de lectures : 2174


Auteur
Commentaire
Tartampion
Invité
Posté le: 08/04/2012 à 14h32 - (27320)
Découvert en 94: pas trop aimé, mais n'ai jamais oublié. Redécouvert en 2012...la nostalgie et tout ça: ça m'a bien plu.

Nightwanderer
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 16h05 - (27322)
Les mélodies de guitares de cet album vous restent dans la tête, vous hantent et vous suivront pour toujours. "I cry the obsolete tears...."



tonio
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 19h03 - (27324)
Album acheté à sa sortie que je ressorts toujours de temps en temps. Putain le 1er titre, j'ai du l'écouter 1000 fois, toute la partie instrumentale du final est absolument grandiose. C'est beau, c'est puissant, c'est poignant, et on s'en tape que l'ensemble ne soit pas toujours des plus carré, car, comme dit dans la kro, on sent des mecs qui jouent derrière avec toutes leurs tripes. Vraiment bon...


WhiteNoise
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 19h30 - (27326)
Acheté sur Adipocere à sa sortie ( mouais je sais... ça ne nous rajeuni pas tt cela les ami(e)s ). Pas super technique, pas transcendant et pourtant cet opus est un petit chef-d'oeuvre à mes oreilles..... Le climat qui s'en dégage peut etre.....!
Je n'ai jamais retrouvé cette sensation dans les autres oeuvres du groupes ( néanmoins leur premier ep n'est pas mal non plus)

jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 19h36 - (27328)
aucun album dans la CDthèque... et pourtant j'en ai des tonnes
je suis passé à côté de ce groupe ou alors j'ai jamais croché me souviens plus... c'est vrai que c'est pas mal



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2012 à 21h35 - (27334)
Ce disque est pour moi, énorme. Acheté par hasard sur la foi de la superbe, quoique convenue, pochette, je m'en suis jamais remis, et c'est le disque qui m'a introduit (en tout bien tout honneur) au BM, avec Diabolical Masquerade. Ca bouge effectivement dans tous les sens, y'a de l'abus de réverb pour faire evil, mais y'a aussi du vrai riff qui ne s'oublie pas, et ça, ça n'a pas de prix. On a beaucoup comparé ce groupe et ce disque en particulier avec Dissection, mais ma préférence va à Sacramentum : plus bourrin, plus "punk", moins parfait et "hi-fi".
Et bravo pour la chronique, différente de ce qu'on lit normalement ;)



Zboubi
Invité
Posté le: 08/04/2012 à 23h23 - (27337)
Je l'ai acheté il y a deux mois (m'a couté un bras cette connerie) sur la fois de bonnes chroniques concernant l'album... Ben je ne regrette nullement l'achat!!

Oui, à sa sortie je n'avais que 5 ans, donc dur d'avoir pu prendre une baffe à cette époque, mais je me rattrape :p

KaneIsBack
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2012 à 00h15 - (27338)
Je l'aurai, un jour, JE L'AURAI !!!!



SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2012 à 10h37 - (27339)
Acheté à sa sortie, excellent album pour ma part, à contribuer avec d'autres à ma rencontre avec le BM
Gros trip nostalgique

Nekromantik
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2012 à 11h52 - (27340)
Pareil acheté a sa sortie sur Holy ou Adipo,evidemment grosse claque dans la tronche! On peut je pense remercier Metallian et sa compilation metal explosion non? Les autres albums du groupe sont tout aussi magiques!



Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2012 à 10h47 - (27345)
Je les ai vus en concert à l'époque. J'ai rarement vu un groupe s'emmerder autant sur scène... Cela dit, ce disque est assez quelconque...

RadisCulte
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2012 à 13h34 - (27346)
Disque excellent mais chronique à chier. Vous avez bu chez VS pour pondre une chiasse pareille?

FelixRome
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2012 à 09h03 - (28343)
Superbe chronique. De mon côté aussi une vie à été changée . Pour moi c'est pas si black que ça je dirais black death et pas si évident à reproduire. Il Y a de la technique et de la science dans la composition. Album ultime.

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2012 à 09h29 - (28344)
Un excellent album, le meilleur de leur discographie je trouve. Dans la lignée de Dissection que ce soit pour les compos ou la prod'

Et pour info il va ressortir réedité ces jours-ci



Ak47
IP:109.7.199.114
Invité
Posté le: 23/03/2014 à 00h13 - (30695)
Potable, mais quand même du sous-Dissection. Le prix actuel de cet album en premier pressage est indécent. Faut pas pousser. Et dans le genre, si je veux écouter du bon, perso je mets Dissection.

Mais on ne souffle pas les goûts et les couleurs, comme disait le sage...

panzerfaust
IP:194.12.17.184
Invité
Posté le: 23/03/2014 à 11h55 - (30715)
album révélateur pour moi aussi! bien évidemment découvert grâce a metallian et obsolete tears sur le sampler. Superbes mélodies, intensité quasi constante sans brutalité excessive (on est assez loin de naglfar et son diabolical, même se la voix est très proche). par rapport au somberlain de dissection je dirais que ce sacramentum a une approche plus occulte et légèrement moins heavy. une ambiance nocturne qui me fait parfois penser à in the nightside eclipse.
putain comme cette période était excitante, avec la découverte de ce nouveaux genre musical venu du nord! sans infos autre qu'un catalogue écrit tout petit dedans, sans internet, la première fois que t'enfilait dans le mange-disque la rondelle d'un de ces obscurs groupes nordiques aux logos illisibles, tu savais pas vraiment à quoi t'attendre. Où si Satan allait débarquer dans la chambre. la première fois où que j'ai écouté in the nightside eclipse début 1995, à 15 ans, les oreilles "vierges" de ce "bruit", ça m'a carrément foutu les jetons!

panzerfaust
IP:194.12.17.184
Invité
Posté le: 23/03/2014 à 13h05 - (30719)
Dans le même créneau une petite chro remember de Unanimated - In the Forest of the Dreaming Dead serait chouette!

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2014 à 13h46 - (30723)
Je l'avais zappé à l'époque, obnubilé que j'étais par Dissection, du coup j'ai acheté la réédition chez Century Media, avec les liner Notes de notre Zoltar national. Rien ne peut égaler Storm Of The Light's Bane mais ce qui s'en approche mérite d'être écouté.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2014 à 23h09 - (30739)
Excellent album et excellente chro avec moultes références au Colonel Foley.
"Chiotte les mecs, merde !"



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker