GODSEND - A Wayfarers Tears (Holy) - 11/03/2012 @ 16h01
Difficile de ne pas évoquer l'âge d'or de Holy records (en gros entre 1995 et 1998) dont Silenius vous parlait dans sa chronique du Esoptron de Septic Flesh (qui s'écrivait en 2 mots oui oui). Effectivement on a sans doute été plus de 2 à acheter leurs productions de l'époque les yeux quasi fermés. Pour bien appréhender ce 3ème et dernier album de Godsend, il n'est pas inutile de connaitre le parcours et les motivations de son guitariste et maître d’œuvre: le Norvégien Gunder Audun Dragsten. Après 2 Demos de death metal le Suffocation norvégien mute en 1990, devenant le groupe avant-gardiste Atrox et perdant Gunder au passage.
Ce dernier a en effet trouvé sa fibre musicale, du doom il fera et ça sera dans son propre groupe: Godsend. Sa rencontre avec Dan Swanö sera déterminante, car ce dernier sera de près ou de loin mêlé à chaque enregistrement de Godsend par la suite, à commencer par la démo qui lui permet de signer chez Holy records.
Sorti en 1993 et enregistré avec Benny Larsson (Edge of Sanity, Ophtalamia...) à la batterie, le 1er album, As the Shadows Fall, est devenu un classique du doom, plébiscité par Lee Dorrian (Cathedral / Rise Above) et les membres de Solitude Aeturnus en personne.

L'envie de tourner décide Gunder à faire de Godsend un véritable groupe. Entouré de Norvégiens, parmi lesquels on reconnaît Tom Wahl (futur Bethzaida et Antidepressive Delivery) et Tommy Sebastian Halseth (futur Atrox et Manes), le guitariste va jusqu'à partager le processus de composition. Le résultat, In the Electric Mist, 2ème album sorti en 1995, déroute les fans de doom par son orientation 70's prononcée et son aspect plus accessible. L'expérience n'est pas concluante pour Gunder dont les études universitaires le conduisent à s'établir à Glasgow en Écosse. Il renvoie donc tout le monde et le silence se fait durant 2 ans. Je connaissais la réputation de As the Shadows Fall mais je n'avais jamais vraiment prêté attention à Godsend jusque-là, d'autant que les sorties de qualité c'est pas ce qui manquait à l'époque. En bon Holy maniac j'étais néanmoins curieux de voir ce qu'allait donner ce nouvel album que j'appréhendais comme une synthèse des 2 précédents.
Mais Gunder et ses camarades de jeu sont allés plus loin...

Paru en janvier 1998 A Wayfarers Tears a bénéficié d'une sortie digipack (comme souvent chez Holy), avec un artwork inhabituel, effectivement assez 70's dans l'esprit, sobre et efficace. Côté line-up, Gunder a une nouvelle fois fait appel à Dan Swanö (chant/claviers) et Benny Larsson, auxquels sont venus se rajouter la basse d'Erik Oskarsson (Nightingale) et les soli inspirés de Tomas Steinscherer (qui se partage la prod avec Dan Swanö). Structuré en 3 parties A Wayfarers Tears est ce que j'appellerais une semi-compilation, chose qu'Holy records renouvellera peu de temps après avec A Fallen Temple de Septic Flesh. En effet la dernière partie (les plages 10 à 12) se compose des 3 titres de la Demo parue en 1992, qui nous renvoient aux débuts de Cathedral, avec un doom aux riffs pachydermiques, aux vocaux déformés et aux solos décharnés, s'étirant sur de longues minutes (+ de 10 pour Starfall et + de 7 pour Silence of Time). Pas mon truc, mais les collectionneurs et autres fans du genre auront apprécié. Ceci étant dit venons-en maintenant au nouveau matériel.


Debouts: Erik Oskarsson, Dan Swanö, Tomas Steinscherer
Assis: Benny Larsson, Gunder Audun Dragsten

A Wayfarers Tears est un disque aux multiples influences. La 1ère partie (plage 1 à 4) dévoile un doom rock 70s et groovy (le break de basse de Sermon) aux riffs pêchus et entraînants, soutenus par d'excellentes parties de batterie et des leads enthousiasmants. Le chant clair immédiatement reconnaissable de Dan Swanö et les arrangements synthétiques qu'il partage avec Gunder achèvent d'habiller des titres diablement efficaces qui nous filent la banane et la bougeotte. Notez le changement d'atmosphère d'Eidolon qui assure le rôle de transition avec le morceau donnant son titre à l'album. Divisé en 5 parties et durant plus de 22 minutes, A Wayfarers Tears développe tous les grands thèmes relatifs au doom. A travers cette magnifique complainte intimiste, illustration musicale d'une humanité privée de repères, vidée de sa substance, Gunder parvient à une admirable fusion des genres, à l'instar de ce que fait Dan Swanö avec Nightingale. La limpidité rythmique et les lignes mélodiques épurées dévoilent la pleine mesure du talent d'un musicien inspiré. A Wayfarers Tears est une splendide composition de gothic doom atmosphérique, au feeling 70s prononcé (l'utilisation du minimoog, d'un Hammond B3 et de synthétiseurs par Dan Swanö en atteste) et reconnaissant des influences pop/prog dignes d'un Marillion période Steve Hogarth. Intemporel, automnal, lunaire, purement génial...

En conclusion je dirais que ce dernier album de Godsend regroupe les diverses influences d'un homme dévoué corps et âme à la cause du doom sous toutes ses formes. Des compositions de l'efficacité et de la classe de celles présentes sur A Wayfarers Tears on en reprend volontiers. Par la suite de lointaines rumeurs d'un 4ème album se sont faites entendre, mais A Wayfarers Tears demeure bel et bien le chant du cygne de Godsend. Certes Gunder Audun Dragsten a convié de vieilles connaissances d'Atrox et Bloodthorn pour l'aider à reprendre le titre Gothic pour le tribute à Paradise Lost paru la même année, mais vu le résultat dispensable (pour rester poli) il aurait mieux valu s'abstenir. Une dernière chose, selon le guitariste norvégien, à cette époque Dan Swanö était désabusé, en perte de motivation et sa participation à Godsend lui aurait redonné le goût du doom et du metal en général. Cette déclaration n'engage que son auteur mais si elle s'avérait vraie, avoir remotivé Dan Swanö est un mérite de plus à lui accorder. L'autre étant d'avoir sorti un album de qualité capable d'attirer mon attention à une époque où les sorties de chefs-d’œuvre étaient monnaie courante. Bien joué Gunder.

A Wayfarer's Tears Part 1: https://www.youtube.com/watch?v=R3_gllLa9rs
A Wayfarer's Tears Part 2: https://www.youtube.com/watch?v=kTmRJtALBrU
A Wayfarer's Tears Part 4: https://www.youtube.com/watch?v=vIIoSdXO65E


Rédigé par : forlorn | 1998 | Nb de lectures : 1296


Auteur
Commentaire
Raoul Volfoni
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 18h52 - (27191)
Album magnifique qui doit malheureusement se trouver en solde sur toutes les distros.

Merci Forlorn de lui filer un ptit coup de pub



Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 19h14 - (27192)
Je ne connais pas celui-ci mais les deux premiers sont formidables.

Hardt
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 19h21 - (27193)
L'album en lui-même est sympa, mais alors le titre éponyme est juste génial. Un de mes morceaux préférés, tous groupes confondus.

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 19h21 - (27194)
Ouais, chouette millesime que ces annees la, mais malheureusement HOLY se faisait surtout remarquer pour les defauts de ses qualitees: signatures "hole hole", artworks rates, et production douteuse. Entre septic flesh, elend les bons eleves et nightfall et yearning les catastrophes ambulantes.
Quand on achetait un album holy record on avait vraiment l'impression de financer l'album suivant! lol.

Et il suffit d'avoir ce 3e album de godsend dans les mains pour s'en rendre compte. Encore un groupe chelou... 3 disques, 3 style differents. L'ajout de ses demos plombent franchement cet excelent l'album.



totoro
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 21h49 - (27197)
Il faudra que j'essaye!Dis-donc Forlorn, une chro du "Breathing Demons" de Serenity en Remember, ça ne te ferais pas envie?!?:)

CHUCK MAURICE
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 23h30 - (27200)
eazy-ni : je te trouve un peu dur, il y avait largement pire que HOLY RECORDS....genre ADIPOCERE qui n'était pas le dernier en groupes pourris.

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 01h24 - (27203)
@chuck maurice, je suis d'accord.
J'ai suivi holy records a cette epoque, je ne
crache pas dessus... il y a eu quelques tres bons groupes. Mais bon on peut mettre certains faits sur la table.

Godsend ou SERENITY tiens (que j'aimais beaucoups), auraient ete chez peaceville-music for nations ca aurait eu notre gueule et un parcours plus ambitieux peut etre !

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 01h33 - (27204)
(lire : "une autre" gueule)

Sorry.

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 01h38 - (27205)
@ Eazy-Ni: Je trouve aussi que l'ajout de la Demo plombe l'album, le contraste avec le morceau-titre est assez rude. A Wayfarers Tears aurait gagné à être plus court ou à proposer + de nouvelles compos.

@ Eazy-Ni & Chuck Maurice: On part un peu dans le HS là, mais si y a matière à critiquer ces labels, n'oublions pas non plus ce qu'on leur doit. Adipocere, Holy et Osmose ont essuyé les plâtres et ouvert la voie pour d'autres (SOM et Listenable). On a été nombreux à profiter de leur distro et utiliser leur VPC, sans parler de leurs prods.

Pour prendre l'exemple d'Adipocere, la prod de l'album de Forest of Souls a été saccagé, mais à côté de ça ils ont mis le pied à l'étrier à Moonspell et Diabolical Masquerade par ex... Verre à moitié vide ou à moitié plein? A chacun de choisir son trip.
Enfin concernant Adipocere c'est grâce à leur partenariat avec Metallian que les samplers ont débarqué dans la presse spécialisée (et pas uniquement musicale) rien que ça c'était une sacrée révolution à l'époque... Donc plus que de l'indulgence j'aurais plutôt tendance à être reconnaissant, même si ça n'empèche pas les critiques :)

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 01h51 - (27206)
@ totoro et Eazy-Ni: C'est pas dans mes projets immédiats mais une chronique du Breathing Demons de Serenity est envisageable... à moins que l'un de vous ne propose sa propre chro :)

@ Eazy-Ni : Je comprends ce que tu veux dire, mais attention aux amalgames. Par exemple tu as l'air de détester Yearning, mais le groupe a ses fans dont je fais parti par ex. Donc ça n'est qu'une question de goûts.
Concernant Nightfall ils sont partis en cacahouète et n'ont pas su comment évoluer après le succès d'Athenian Echoes. Mais cet album et la disco qui le précède sont excellents, faut pas résumer un groupe à ses échecs ni en imputer forcément la responsabilité à son label.
Pour ce qui est de Serenity, "l'opinion publique" a contraint le groupe à virer son chanteur qui était le frère de l'un des guitaristes, c'est l'une des raisons qui ont conduit au split du groupe. Holy records n'y est pour rien sur ce coup là. De plus les gars de Serenity étant anglais et des amis d'enfance d'Aaron Aedy, le guitariste rythmique de Paradise Lost (signé à l'époque chez Music for Nations), s'ils avaient pu signer chez MFN ils auraient sauté sur l'occasion.

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 12h40 - (27208)
forlorn, je suis du meme avis a propos des 3 labels Francais. Je respecte le travail effectue a l'epoque, les portes ouvertes, la passions de ces equipes la.

Je vais completer mes propos: disons que je considere volontier Holy records comme le plus interressant, artistiquement, label des annees 90, mais les produits finis etait souvent decevants au final, bien plus que ses concurents je trouves. Yearning est typique de ca: il y a un truc qui ne va pas, ca saoule, ca cloche queque part, il manque un liant, un truf accrocheur...Peut etre juste une question de gout comme tu dis. Pas sur.

Mmouais, nightfall.. meme les premiers albums... faut s'accrocher pour y deceler la touche de genie et arrive a les ecoutes d'une traite sans baille... perso je peux pas.

Merci pour les precisions concernant Serenity. Je ne savais pas tout ca. Interressant!

D'ailleurs, pour revenir a ta kro, tu en sais peut etre aussi un peu plus a propos d'un des plus grands mysteres du doom europeen : MAIS que fait Gunder depuis 15 ans !!? Quelle mouche l'a pique pour disparaitre de la circulation comme ca ??

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 13h41 - (27209)
Ça ferait un bon sujet pour le forum en tout cas, ces labels et leurs prods, la façon dont on les a perçu à l'époque, les anecdotes et le regard qu'on leur porte avec le recul... mais assez de HS comme ça.

Retour à Godsend donc. Dans l'interview du Metallian de l'époque (n° 10 avec Venom en couv') Gunder Audun Dragsten indique: "Peut être que j'engagerais des musiciens pour me produire sur scène, mais rien n'est sûr. Je commencerai à composer mon 4ème album après l'an 2000 car mon contrat avec Holy records inclut la réalisation d'un autre opus. J'ai des mois, des années devant moi avant d'y penser"

Par la suite y a bien eu de timides rumeurs de nouvel album, mais rien n'est venu. La reprise du Gothic de Paradise Lost en compagnie de membres d'Atrox et Bloodthorn est le seul témoignage enregistré de Godsend post-Wayfarers Tears. Cette reprise est parue sur le tribute à PL sorti quelques mois plus tard, puis dans une version remixée sur le volume III de la Holy Bible.

Je soupçonne ce type taciturne de n'avoir jamais rendu ses lunettes à Thierry Roland et d'avoir privilégié sa carrière professionnelle, tout en gardant ses compo pour lui. Le vilain.

vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2013 à 22h31 - (30239)
Magnifique album dévoilant un Dan Swano impérial comme à son habitude, si je puis dire et un compositeur définitivement très inspiré.

La pièce éponyme est juste sublime et j'aime le contraste avec les titres plus rock. Juste un bémol pour les titres de la démo, m'enfin ce n'est qu'un détail finalement.

Dommage qu'il n'y ai pas eu de suite effectivement.

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 26/11/2013 à 21h03 - (30240)
All music & lyrics by Gunder Audun Dragsten

Si Dan Swanö chante et gère la plupart des claviers, il n'a pas participé à la composition de cet album.

Même si Godsend doit beaucoup à Dan Swanö, ce 'groupe' était avant tout la chose de Gunder Audun Dragsten.

Sinon ajout des liens des parties 1, 2 et 4 de A Wayfarer's Tears.



vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2013 à 12h55 - (30241)
Bien sur, en parlant d'"un compositeur définitivement très inspiré", je voulais parler forcement de Gunder.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker