Hugues Lefebvre (chant, guitare) - ANTHROPIA par SHAKA - 1320 lectures

Le groupe français ANTHROPIA vient de sortir un deuxième album, le très bon "The Chain Reaction", qui devrait plaîre aux fans de metal progressif. Pour l'occasion Hugues Lefebvre (chant, guitare) a bien voulu répondre à quelques questions.



Bonjour Hugues. Peux-tu nous présenter ANTHROPIA et nous raconter comment ce groupe est né ?
Hugues Lefebvre (chant, guitare) : Bonjour ! ANTHROPIA est un groupe de metal français né en 2003. Le style abordé est à rapprocher du « power metal à tendance prog », si l'on désire vraiment mettre une étiquette sur la musique du groupe. Notre nouvel album « The Chain Reaction » est sorti en février dernier et est déjà très bien accueilli par la presse. Il fait suite à « The Ereyn Chronicles Part One » sorti chez Magna Carta en 2006. ANTHROPIA était à l'époque un projet solo où je m'occupais de tous les instruments (exceptée la batterie jouée par Damien Rainaud), du chant et de la composition. Nathalie Olmi, Yann Mouhad, Julien Negro et Damien ont intégré le groupe afin de donner vie à ce premier opus en live. Depuis, ANTHROPIA est devenu un groupe à part entière. Voilà en quelques lignes l'historique du groupe.


"The Chain Reaction" n'est pas la suite de "The Ereyn Chronicles Part I" ? Qu'en est-il de la suite, est-ce prévu ?
HL : Bien sûr, la part II des chroniques verra le jour, seulement pas tout de suite (sourire). J'aime varier les plaisirs et explorer de nouveaux univers dans mes albums… J'ai beaucoup d'idées et ça m'embêterait vraiment de me « bloquer » dans un univers pour un nombre donné d'albums. Je dois avoir une demi-douzaine d'idées de concepts en tête pour mes albums, ce qui ne veut bien entendu pas dire qu'il faudra attendre six albums pour voir la part 2 débarquer. J'aime surprendre et ne pas délivrer deux fois de suite le même travail.


Tommy Hansen (HELLOWEEN, PRETTY MAIDS, JORN...) s'est occupé du mastering, comment l'avez-vous rencontré ?
HL : J'étais en contact avec quelques studios de mastering réputés (notamment aux USA et en Finlande) au moment d'opérer à celui-ci, et Sebastien Camhi du studio Artmusic où j'ai enregistré l'album m'a fortement conseillé Tommy qui avait déjà travaillé sur son groupe Sideblast. J'ai donc contacté Tommy, la suite s'est fait tout naturellement… Nous ne nous sommes pas rencontrés, mais il demeure quelqu'un de très disponible, compte tenu du fait qu'il a travaillé avec de très grands noms (notamment HELLOWEEN pour ne citer qu'eux). De plus, nous sommes très contents de son travail : le son de l'album est bien rentre-dedans, avec les guitares mises en avant, comme on le désirait.


François Merle (MANIGANCE) s'est chargé du mixage, comment cela s'est-il fait ?
HL : J'ai contacté François au moment où la démo complète de l'album a été terminée. Je suis fan du son de MANIGANCE depuis le premier album, et c'est avec grand plaisir que nous nous sommes arrangés pour faire le mixage chez lui. Après l'enregistrement des instruments au Artmusic Studio, j'ai donc passé une dizaine de jours à Pau au studio Manigance. On a travaillé d'arrache-pied avec François pour tout boucler en temps et en heure, mais le moins qu'on puisse dire c'est que ça en valait le coup ! Nous sommes très contents du son final de l'album.


"The Chain Reaction" est encore un concept album. Quel en est le concept cette fois-ci ?
HL : Le concept est cette fois-ci contemporain avec des éléments fantastiques sur fond d'éléments bibliques. En deux mots : nous suivons l'histoire de l'âme COTDM-52899 qui est renvoyée sur Terre pour accomplir sa prochaine vie. Cette âme est pleine d'amertume, car à chaque retour au royaume des âmes après une vie sur Terre, on lui promet le Paradis incessamment sous peu. Bien entendu, cela n'arrive jamais et notre pauvre âme décide que dans sa prochaine vie, elle n'en fera qu'à sa tête et n'écoutera plus les directives de ses « supérieurs ». Tout cela mène à une fin tragique, qui est déclenchée par la perte tragique de son âme sœur. Je n'en divulgue pas plus, je laisse les lecteurs découvrir le dénouement sur le CD !
Nous avons donc abandonné le côté Heroic Fantasy sur cet album, nous y reviendrons au moment de la seconde partie des chroniques d'Ereyn. J'ai encore énormément d'univers à explorer et je ne voudrais pas que les auditeurs s'imaginent qu'ANTHROPIA est encore un groupe à chevaux et dragons (sourire) !


Comment avez-vous réussi à entrer en contact avec Magna Carta ? Et pourquoi êtes-vous chez Adarca Records maintenant ?
HL : J'ai rencontré le manager de Magna Carta en janvier 2006 lors du Midem à Cannes. Le courant est bien passé et il a été conquis par le premier album ("The Ereyn Chronicles Part One"), qui était déjà enregistré et mixé. S'en est suivi un contrat pour une distribution mondiale. Rétrospectivement, nous sommes très contents de ces années et nous avons accompli de belles choses avec ce label.
Nous avons néanmoins toujours eu une volonté d'indépendance : nous faisions déjà beaucoup de choses par nous-mêmes : la production des albums, leur identité graphique (pochette, visuels…), les video-clips. Bref il ne nous manquait plus que le pressage et la vente des disques. Nous avons donc monté le label Adarca Records avec des proches afin d'accompagner les sorties d'ANTHROPIA. C'est beaucoup de boulot mais l'aventure est passionnante, d'autant plus que nous sommes à présent 100% indépendants ! Bien entendu, nous recherchons toujours des partenaires, essentiellement des distributeurs à l'étranger ainsi que des tourneurs.


Quels sont les groupes que vous écoutez ?
HL : Personnellement, je vais dire PAIN OF SALVATION, OPETH, AYREON, SYMPHONY X… Je n'ai malheureusement pas le temps d'écouter de nouveaux groupes même si certains doivent en valoir le coup ! Les autres membres du groupe écoutent également GOJIRA, CYNIC, MACHINE HEAD, ANGRA… Ceci étant on ne se résume pas qu'au metal ! Je suis fan de STING, Julien de TOTO, Nath de SKUNK ANANSIE, et j'en passe…


Quel a été ton dernier concert ? Et le prochain ?
HL : En tant que spectateur ? ça doit remonter à un bon moment (sourire). J'en ai même beaucoup de mal à m'en rappeler… Comme je l'évoquais un peu plus haut, se dédier à 100 % à sa musique ne laisse pas beaucoup de place à la musique des autres, et ça m'attriste énormément… Je pense que mon dernier concert remonte à l'avant-dernière tournée d'OPETH sur "Ghost Reveries" à Montpellier. J'avais adoré l'album et on s'est donc motivé pour aller les voir avec le groupe. J'ai eu l'occasion de discuter avec Mike après le concert, c'est vraiment un type sympa. Le prochain sinon ? Peut-être bien le HellFest.


Ton dernier disque acheté ? Ton prochain CD acheté ?
HL : Mon dernier doit être "The Blackening" de MACHINE HEAD. On m'en avait dit le plus grand bien et effectivement y'a la pêche ! Pas grand-chose à voir avec ANTHROPIA, mais j'apprécie quand même, ne serait-ce que pour le premier morceau qui est une bonne tuerie. Ensuite le prochain, je ne sais pas trop. Je fonctionne assez au coup de cœur ! Il y a des chances que ce soit le nouvel album d'ADAGIO, je n'ai pas encore eu le temps de poser une oreille dessus.


Ton dernier DVD acheté ?
HL : Je vais plutôt dire le prochain, ça fait un moment que j'ai vu qu'il était sorti, il faut que je me le procure : le nouveau DVD de PAIN OF SALVATION. J'ai un peu moins aimé le dernier album, car il est un peu trop accessible à mon goût, mais rien que pour le génie de Daniel Gildenlow, ce DVD doit valoir le coup à n'en pas douter !


Ton dernier film vu au cinéma ? En DVD ?
Je vais assez souvent au cinéma… enfin j'essaye car il faut bien avouer que la plupart des films ne me font pas envie. J'aime les films où l'intrigue et les émotions mises en jeu sont prépondérantes, et non pas ceux avec des effets spéciaux incroyables aux moyens démesurés.
Je suis assez difficile à séduire dans ce domaine, car le cinéma est certainement ma deuxième grande passion ! Je tire donc mon chapeau à "Gran Torino" de Clint Eastwood qui m'a fait passer un très bon moment au ciné, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps !


A ton avis, quel est le groupe encore peu connu qui deviendra LA référence ultime dans dix ans ?
HL : Allez soyons un peu chauvin et original, je dirai ANTHROPIA bien sûr (sourire) !


Un tournée pour promouvoir "The Chain Reaction" est-elle prévue ?
HL : Nous sommes pour le moment en contact avec quelques agences de booking, mais rien n'est encore fait. Le mal qui touche le business de la musique n'affecte malheureusement pas seulement le disque : les tourneurs sont de plus en plus frileux à intégrer un nouveau groupe dans leur roster. Nous espérons que les excellentes critiques que reçoit actuellement l'album vont faire avancer les choses, d'autant plus que le groupe est fin prêt pour les concerts ! Nous voulons vraiment faire passer le mot que le groupe est là et pour longtemps, et qu'il faudra compter avec nous dans le paysage musical du metal à partir de maintenant !


Est-ce un handicap d'être français dans le metal et en particulier quand on fait du heavy progressif ?
HL : Je suis dans le regret de dire que oui, certainement... La majorité des Français boude le métal depuis toujours à cause de son étiquette « satanique » et je dois avouer que ça m'exaspère de plus en plus… D'autant plus quand on regarde le marché allemand, scandinave, etc… Là-bas les groupes cultes de metal sont quasi enseignés à l'école (rires) ! Bref, on fait tout pour que ça change : avec Adarca, nous avons déjà privilégié le public français (opérations promos, campagnes de pub, etc)…


Si tu avais la possibilité d'avoir en guest pour le prochain album la personne de ton choix, ce sera qui et pourquoi ?
HL : Ben tant qu'à faire, voyons grand : ce serait certainement Sting. Je suis un de ses plus grands fans, toutes périodes confondues, ce type a écrit tant de tubes que ça en devient outrageant (rires). Et à quasi 60 ans il reste un chanteur exceptionnel et unique.
Sinon, dans la communauté metal, je pense à Arjen Lucassen. J'adore ses univers et l'ambiance des concepts véhiculée dans sa musique.


Comment vois-tu le marché du disque dans dix ans ?
HL : Bien différent… A mon avis les grosses enseignes vont fermer progressivement leurs rayons disques (comme ça se passe deja en Angleterre…) pour ne proposer que des ipods ou des téléphones portables au « rayon musique »… Si Internet devient le seul moyen de se procurer de la musique, il va bien falloir que tout ça soit réglementé correctement, car même si des lois passent, censées protéger la musique des groupes, on est encore bien loin de ça dans la pratique, si tu vois ce que je veux dire…


Un dernier mot à ajouter ?
HL : Merci à tous les lecteurs et auditeurs de VS Webzine. L'album est très bien reçu et ça fait chaud au cœur. N'hésitez pas à faire un tour sur notre MySpace pour découvrir le groupe : http://www.myspace.com/anthropia . Nous sommes également en montage du futur clip sur « The Altar Of Trust » qui sera visible fin avril. Voilà en attendant, portez-vous bien (sourire) !


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker